Accueil » Actualité » Galaxy S22 : Samsung propose enfin des kits d’auto-réparation

Galaxy S22 : Samsung propose enfin des kits d’auto-réparation

Samsung vient d’étendre son programme d’auto-réparation à de nouveaux appareils. Il est désormais possible d’obtenir des pièces de rechange pour les Galaxy S22, S22+ et S22 Ultra mais aussi pour les Galaxy Book. Un privilège qui reste toutefois réservé aux utilisateurs américains.

S22
Les entrailles du Samsung Galaxy S22 © iFixit

En partenariat avec iFixit, Samsung vient de confirmer l’extension de son programme d’auto-réparation à cinq nouveaux appareils Galaxy. Il sera désormais possible d’obtenir des pièces de rechange pour les Galaxy Book Pro 15″ et Galaxy Book Pro 360 15″, une première pour des ordinateurs Galaxy. De nouveaux kits sont également disponibles pour les smartphones Galaxy S22, S22+ et S22 Ultra sortis l’année dernière.

Côté téléphonie, les kits de réparation incluent un nouvel écran, un châssis central et une batterie pour 160 $ (S22), 183 $ (S22+) ou 233 $ (S22 Ultra). Les ports de charge et les vitres arrières peuvent être achetés pour 60 $, quels que soient le modèle et la couleur. Côté ordinateurs, les utilisateurs pourront récupérer sept composants (châssis avant et arrière, écran, batterie, pavé tactile, bouton d’alimentation avec lecteur d’empreintes digitales, pied en caoutchouc).

Samsung Galaxy : de nouveaux kits de réparation proposés

Jusqu’alors, le programme d’auto-réparation se cantonnait exclusivement aux séries Galaxy S20 et S21 et à la Galaxy Tab S7+. Son extension est une bonne nouvelle pour les utilisateurs bidouilleurs qui n’ont pas besoin d’un technicien pour remettre d’aplomb leur appareil. Il leur suffit de commander le kit puis de suivre le tutoriel vidéo d’iFixit pour installer les nouveaux composants convenablement.

En faisant un tour sur le site officiel d’iFixit, nous avons constaté que les kits étaient encore réservés aux clients américains, aucune livraison n’étant assurée ailleurs. Cela ne doit évidemment rien au hasard. Aux États-Unis, le constructeur doit se plier à plusieurs lois assurant aux consommateurs un droit à la réparation. Alors qu’Apple a lancé son programme Self Repair en France, on espère que Samsung va lui emboîter le pas prochainement en proposant également des pièces de rechange dans nos contrées.