Accueil » Actualité » Harry Potter : Daniel Radcliffe s’exprime enfin sur les polémiques liées à J. K. Rowling

Harry Potter : Daniel Radcliffe s’exprime enfin sur les polémiques liées à J. K. Rowling

Pour Daniel Radcliffe, « tout le monde dans la franchise Harry Potter ne partage pas » les propos polémiques de J. K. Rowling. L’acteur, dans une interview avec IndieWire, s’est enfin exprimé ouvertement sur le sujet.

Daniel Radcliffe et J. K. Rowling
Daniel Radcliffe et J. K. Rowling © Joel Ryan / AP file

Ces dernières années, l’auteur de Harry Potter, J.K. Rowling, aura provoqué de nombreuses polémiques suite à ses commentaires controversés et transphobes. À tel point qu’une grande partie de la distribution de la franchise des films, y compris les stars Daniel Radcliffe, Emma Watson et Rupert Grint, ont tous dénoncé l’auteur.

Radcliffe, en particulier, avait publié une lettre ouverte clarifiant sa position. Aujourd’hui, l’acteur britannique s’ouvre enfin sur les faits, en expliquant à IndieWire que tous les acteurs ne partagent pas ses convictions et que les fans doivent le savoir.

« Je voulais qu’ils sachent que tout le monde dans la franchise ne pensait pas comme elle »

« La raison pour laquelle je me sentais vraiment, vraiment obligé de dire quelque chose, c’est parce que j’ai rencontré beaucoup d’enfants, de jeunes homosexuels ou trans, qui s’identifient énormément à Potter » a déclaré Radcliffe à nos confrères. « Et donc, en les voyant blessés, je voulais qu’ils sachent que tout le monde dans la franchise ne pensait pas comme elle » a-t-il ajouté.

Il a ajouté : « C’était extrêmement important, car je travaille avec The Trevor Project depuis plus de 10 ans et de ce fait, je ne pense pas que j’aurais pu me regarder dans le miroir si je n’avais rien dit. Mais ce n’est pas à moi de deviner ce qui se passe dans la tête de quelqu’un d’autre ». The Trevor Project est un organisme à but non lucratif principalement voué à offrir des services d’intervention en cas de crise, de prévention du suicide et de soutien aux jeunes de moins de 25 ans de la communauté LGBTQ+.

À lire : J.K. Rowling s’en moque de perdre des fans parce qu’elle est richissime

« Je me rends compte que certains organes de presse voudront probablement décrire cela comme une bagarre entre J.K. Rowling et moi-même, mais ce n’est vraiment pas de cela qu’il s’agit, ni ce qui est important en ce moment », écrivait Radcliffe dans sa lettre ouverte, à l’époque. « Bien que Jo soit incontestablement responsable du cours de ma vie […] et en tant qu’être humain, je me sens obligé de dire quelque chose » disait-il.

« Les femmes transgenres sont des femmes » a poursuivi Radcliffe. « Toute déclaration contraire efface l’identité et la dignité des personnes transgenres et va à l’encontre de tous les conseils donnés par les associations professionnelles de soins de santé qui ont bien plus d’expertise sur ce sujet que Jo » dit-il. Selon The Trevor Project, 78 % des transgenres et des jeunes non binaires ont déclaré faire l’objet de discrimination en raison de leur identité de genre.

Source : Variety