Accueil » Actualité » Huawei propose maintenant ses Matebook avec Linux

Huawei propose maintenant ses Matebook avec Linux

Dans la guerre que se livrent les États-Unis et la Chine, l’équipementier réseau Huawei est en ligne de mire. Aujourd’hui, le constructeur chinois se distancie plus encore en proposant Linux sur ses ordinateurs portables.

Image 1 : Huawei propose maintenant ses Matebook avec Linux

Au jeu du chat et de la souris entre le gouvernement américain et l’entreprise chinoise, Huawei a pris cette fois une longueur d’avance. Anticipant une potentielle interdiction d’utilisation de Windows, l’entreprise offre ses ordinateurs portables également sous Linux.

3 Matebook vendus sous Deepin Linux

Suite aux très nombreux rebondissements de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, les équipements réseau Huawei se sont vus bannis du sol américain et de celui de nombre de ses alliés. Ensuite, ce sont les entreprises américaines qui se sont vues interdire de commercer avec le géant chinois, obligeant Google à interdire Huawei d’utiliser ses services au sein d’Android. Si la situation s’est ensuite apaisée et le bannissement a été levé, elle a été l’élément déclencheur d’un nombre important de changements pour la marque chinoise. Le dernier en date : l’arrivée de Linux sur les Matebook.

En mai dernier, Microsoft retirait la gamme d’ordinateurs portables Matebook du constructeur Huawei de sa boutique en ligne, respectant ainsi la loi américaine. Un mois plus tard, ils faisaient leur retour, la loi ayant été abrogée. Pour éviter que cela ne se reproduise, la forme chinoise a ajouté sur sa boutique en ligne 3 modèles fonctionnant non plus sous Windows, mais sous Linux. Contrairement à ce qui avait été imaginé par les experts, Huawei n’a pas développé son propre système d’exploitation. Elle a préféré faire appel à Deepin Linux, une distribution basée sur Debian et développée par l’entreprise chinoise Wuhan Deepin Technology.

Les 3 ordinateurs concernés par ce changement de système d’exploitation sont les Matebook 12, Matebook 14 et Matebook X Pro. Si les deux premiers voient leur prix baisser de 38 euros, le dernier voit son prix bondir de 76 euros. Pour l’instant disponible uniquement en Chine, cela permettra à Huawei de proposer à ses clients une solution alternative si elle se voit à nouveau interdite d’acheter des licences Microsoft. Les utilisateurs Linux, eux, y voir l’espoir d’un meilleur support du matériel tel que les lecteurs d’empreintes digitales, dont les pilotes sont rares sous les environnements libres.