Accueil » Actualité » Hubble capture cette incroyable image de M99, une galaxie spirale de grand style

Hubble capture cette incroyable image de M99, une galaxie spirale de grand style

Une galaxie spirale de grand style est un type de galaxie avec des bras spiraux importants et bien définis. Environ 10 % des galaxies spirales sont de grand style, dont M81, M51, M74 et M99, capturée par Hubble début mai.

Galaxie M99
La galaxie M99 capturée par Hubble © ESA, Hubble, NAS

La magnifique galaxie M99 remplit le cadre de cette nouvelle image fournie par le télescope spatial Hubble de la NASA et de l’ESA. M99 — qui se trouve à environ 42 millions d’années-lumière de la Terre dans la constellation de Coma Berenices — est une galaxie spirale de grand style, appelée ainsi en raison de ses bras spiraux bien définis et proéminents, visibles sur cette image.

Une galaxie capturée à deux reprises

M99 a été capturée par la caméra grand champ 3 d’Hubble à deux reprises. L’image affiche un contraste saisissant entre les teintes bleu violet rayonnantes des régions denses en étoiles qui s’étendent et l’espace sombre environnant.

Cette image permet aux astronomes d’étudier deux phénomènes astronomiques totalement différents. La première série d’observations visait à explorer un écart entre deux variétés différentes d’explosions cosmiques : nova et supernova.

À lire aussi : Hubble découvre un trou noir supermassif qui donne naissance à des étoiles au lieu de les détruire

Les novas, qui sont causées par les interactions entre les naines blanches et les étoiles plus grandes dans les systèmes binaires, sont moins brillantes que les supernovas, qui marquent la mort catastrophique d’étoiles massives. Cependant, les astronomes pensent qu’il existe un type intermédiaire d’explosion stellaire, plus brillante qu’une nova, mais plus faible qu’une supernova : c’est le cas avec M99, selon l’ESA.

La deuxième série d’observations faisait partie d’un vaste projet d’Hubble qui vise à cartographier la relation entre de jeunes étoiles et les nuages ​​de gaz froid à partir desquels elles se forment. La galaxie M99 était l’une des 38 galaxies analysées dans le but d’améliorer la compréhension des scientifiques sur la formation des étoiles, avant que le télescope James Webb ne prenne le relais.

Source : ESA