Accueil » Actualité » Il peut reconnaître chaque recoin de Google Maps, voici comment

Il peut reconnaître chaque recoin de Google Maps, voici comment

Rainbolt est une figure de proue du jeu GeoGuessr qui consiste à reconnaître une zone générée avec Google Street View. Au détour d’un entretien, il révèle comment il parvient à faire mouche aussi souvent.

Image 1 : Il peut reconnaître chaque recoin de Google Maps, voici comment
Voici le boss du jeu GeoGuessr © YouTube RAINBOLT

Pendant que certains s’amusent à explorer Elden Ring comme s’ils étaient dans Google Street View, d’autres poncent GeoGuessr. Créé par le développeur Anton Wallén, ce jeu disponible en ligne se nourrit de l’immense base de données de Google Maps. Téléporté au hasard dans une zone du globe, le joueur doit reconnaître où il se trouve en s’aidant des indices apparaissant dans l’image Street View générée automatiquement.

Si ce jeu a bientôt dix ans, il a gagné un regain de popularité lors de la pandémie, certains streamers se mettant à y jouer en direct. Mais c’est surtout Rainbolt qui attire les regards. Ce dernier est l’un des meilleurs joueur de GeoGuessr au monde. Fort de 156 000 abonnés sur YouTube et surtout de 1,2 million de suiveurs sur TikTok, il impressionne par sa capacité à reconnaître tous les recoins de Google Street View dont voici les clichés les plus insolites.

Avant de se lancer dans l’aventure, il était pourtant loin d’être un expert en géographie. Mais après avoir joué plus de 10 000 fois à GeoGuessr, il est finalement devenu un PGM de la discipline. La recette de son succès ? « N’importe qui est capable de faire ça », confie-t-il modestement à Vice.

L’homme qui connaissait Google Street View comme sa poche

Très observateur, le joueur jouit d’une excellente mémoire. Il parvient rapidement à reconnaître les signes distinctifs d’un pays dans le décor, comme les lignes peintes sur la route et les mots avec des caractères particuliers. Rainbolt s’attarde également sur les plaques d’immatriculation, les poteaux, bref tout ce qui peut lui mettre la puce à l’oreille. Cela inclut aussi la qualité de la photo qui lui permet de situer la génération à l’oeuvre de Google Maps. Et donc de mettre de coté certaines destinations.

À lire > Google Street View : vous pouvez enfin explorer cet immense pays

Des indices lui mâchent tout le travail comme la présence d’une voiture particulière au Nigeria utilisée à l’époque pour escorter les Google Car déployées sur les routes. Mais la mémorisation ne fait pas tout, Rainbolt se fiant aussi énormément à son intuition. Un « sixième sens » qu’il a développé au fil de l’eau et qui lui permet de reconnaître facilement certaines régions du monde. Sans trop pouvoir l’expliquer, il sait par exemple associer une nuance d’herbe avec… l’Afrique du Sud.

En définitive, faire confiance à son intuition lui permet d’aller plus vite. « J’ai l’impression que plus je pense, plus je suis nul », estime-t-il. À présent, il compte bien continuer à s’améliorer pour défier les meilleurs joueurs capables de reconnaître non seulement le pays mais aussi la ville et la région d’une image Street View générée au hasard.