Accueil » Actualité » Japon : les magasins luttent contre les scalpers de cartes Pokémon et de maquettes Gunpla

Japon : les magasins luttent contre les scalpers de cartes Pokémon et de maquettes Gunpla

Au Japon, les magasins mettent en place des mesures de prévention pour éviter que les cartes Pokémon et les maquettes Gunpla tant convoitées finissent dans les mains des scalpers à la place de celles des véritables collectionneurs.

Quels que soit le produit et la région du monde, les scalpers sont un véritable fléau. Par exemple, les revendeurs peu scrupuleux font tout ce qu’ils peuvent pour accaparer des PS5, empêchant ainsi les joueurs d’en trouver au prix correct. La PlayStation 5 n’est pas la seule à être touchée par les scalpers. Les cartes Pokémon et les maquettes Gunpla qui font fureur dans le monde entier n’y échappent pas non plus.

Des cartes Pokémon
Des cartes Pokémon – Crédit : Thimo Pedersen / Unsplash

Les cartes Pokémon se vendent parfois à des prix exorbitants. Un exemple est celle à « 1 000 000 $ » que Logan Paul portait autour du cou pour son combat de boxe. Les revendeurs n’hésitent donc pas à accumuler des boosters Pokémon. Ils les revendent à des prix bien plus élevés dans le monde. Il en va de même pour les Gunpla, les maquettes de robots Gundam à assembler.

Les emballages des boîtes de cartes Pokémon sont retirés et les grappes de maquettes Gunpla sont coupées

Au Japon, le pays d’origine de Pokémon et Gundam, les magasins sont ciblés par les scalpers. En effet, les cartes en japonais et les boîtes japonaises des maquettes sont particulièrement appréciées par les fans. Ainsi, les magasins font tout ce qu’ils peuvent pour s’assurer que les cartes Pokémon et les maquettes Gunpla soient vendues à de véritables passionnés de modélismes et dresseurs Pokémon. Il y a quelques mois, Sony annonçait aussi qu’il voulait mettre la PS5 « entre de bonnes mains ».

Un magasin de la chaîne Yodobashi Camera qui est l’une des plus grandes au Japon a mis en place une mesure pour les cartes Pokémon. Les clients sont accueillis à l’entrée par une pancarte expliquant que : « Avis concernant les boîtes de cartes Pokémon. Afin de permettre au plus grand nombre de clients d’effectuer des achats, nous mettons en place des contre-mesures vis-à-vis des revendeurs. Si vous achetez une boîte de cartes, le film plastique d’emballage sera retiré avant que vous ne receviez votre achat ».

Pour les maquettes Gunpla, un magasin de jouets appelé Mickey à Nagoya a adopté une mesure similaire. L’avertissement suivant a été placé dans les rayons des maquettes : « Aux acheteurs de modèles en plastique : comme contre-mesure contre les revendeurs, pour certains modèles Gundam et autres articles à faible inventaire, au moment de l’achat, le personnel ouvrira les sachets de pièces et coupera une partie des grappes en plastique. Nous vous remercions de votre compréhension et de votre coopération ». Les grappes sont les supports en plastique auxquels sont attachées les pièces à assembler.

Des mesures qui posent problème aux « vrais » collectionneurs

En retirant le film plastique d’emballage des cartes Pokémon et en coupant une grappe des maquettes Gunpla, ces produits perdent énormément de valeur à la revente. En effet, ils ne peuvent plus être vendus comme neufs, mais seulement comme d’occasion. De telles mesures ne gênent pas ceux qui veulent déballer leurs cartes et assembler leur maquette. Néanmoins, cela peut poser un problème aux collectionneurs qui achètent des produits scellés à titre personnel.

Source : CBR