Accueil » Actualité » PS5 : comment font les scalpers, ceux qui achètent beaucoup de consoles pour les revendre ?

PS5 : comment font les scalpers, ceux qui achètent beaucoup de consoles pour les revendre ?

Les scalpers sont de retour avec le lancement de la PS5. Ces spécialistes de la revente achètent énormément de consoles afin de les revendre à des prix plus élevés aux joueurs désespérés qui n’ont pas réussi à se procurer une PlayStation 5.

Le lancement de la PS5 est chaotique. Entre les vols, les arnaques, les ruptures de stock et même les braquages, la PlayStation 5 et sa rivale la Xbox Series X / S sont victimes de leur succès. Vous le savez déjà, ce n’est pas du tout évident d’acheter une PS5 si vous avez raté les précommandes et le réapprovisionnement des revendeurs le 19 novembre en France. Comme l’a confirmé Sony, la PS5 est en rupture de stock mondiale face à cette demande sans précédent.

Une PlayStation 5 avec la manette DualSense
Une PlayStation 5 avec la manette DualSense – Crédit : Photo by Kerde Severin from Pexels

Et pourtant, ceux qu’on appelle les « scalpers » ont réussi à acheter un stock important de consoles afin de les revendre et se faire de l’argent. Même de fausses consoles sont vendues en ligne sur les sites de petites annonces à des prix exorbitants. Nos confrères de Pocket-lint ont contacté l’un de ces scalpers au Royaume-Uni afin de comprendre comment il s’est lancé dans cette pratique qui est bien légale, mais très ennuyante pour les autres joueurs.

Les bots sont la clé des scalpers pour acheter autant de PS5

Ce revendeur, qui s’appelle Jack par souci d’anonymat, réside à Birmingham, en Angleterre. Il fait partie d’une communauté de revendeurs qui ont pu mettre la main sur des milliers de consoles entre les précommandes et la sortie. Jack a expliqué qu’il a manuellement précommandé 4 PS5 avant de se lancer dans les bots informatiques pour le lancement de la console. Il a donc acheté des bots et des proxy en contactant des développeurs sur Discord tout en choisissant son magasin cible pour le jour de la sortie.

Comme Jack l’a expliqué, le processus semble compliqué au premier abord, mais « c’est une des choses où, une fois que vous y entrez, cela devient très clair ». Les développeurs des bots aident les revendeurs à tout mettre en place. En effet, leur objectif est que les scalpers arrivent à se faire de l’argent pour continuer à leur acheter plus de bots. Grâce à ses bots, Jack a pu acheter 12 consoles auprès d’un revendeur officiel moins préparé et peu connu. Celui-ci a annulé 4 commandes, ce qui en a laissé 8 à Jack.  Au total, entre la sortie et les précommandes, il a cumulé 12 PlayStation 5.

Les cartes bancaires virtuelles et la revente en personne sont deux étapes délicates

Jack a expliqué à Pocket-lint que les bots ne sont pas la partie la plus complexe. Il doit effectivement avoir suffisamment de cartes bancaires virtuelles et d’adresses de livraison pour recevoir les consoles. Il a réussi à obtenir 12 cartes auprès de services comme Revolut ou Monzo. Pour les adresses de livraison, il s’est servi de celles de ses amis et de sa famille.

Jack a donc réussi à mettre la main sur 12 PlayStation 5, mais ce n’est pas toujours évident de les revendre. Il a expliqué que certains acheteurs sont parfois frustrés, voire même furieux. Il a même entendu parler d’un revendeur qui s’est fait poignarder lors de son rendez-vous avec un acheteur. En tout cas, Jack ne voit pas où est le problème des scalpers et il assure que ce qu’il fait est tout à fait moral. Pour lui, la faute revient aux enseignes qui n’ont pas mis en place les mesures nécessaires pour empêcher les scalpers.

Source : Pocket-lint