Accueil » Actualité » La Nasa frôle le Soleil et sa sonde établit deux records

La Nasa frôle le Soleil et sa sonde établit deux records

La sonde Parker Solar Probe lancée par la NASA vient de battre deux records. Lancée en 2018, elle a pour objectif d’étudier la couronne du Soleil. C’est le premier engin spatial à s’approcher aussi près du Soleil et à une vitesse aussi rapide.

Image 1 : La Nasa frôle le Soleil et sa sonde établit deux records

La NASA a envoyé en août 2018 une sonde baptisée « Parker Solar Probe » dans l’espace. Son objectif était de se rapprocher le plus possible du Soleil afin de l’étudier. Objectif atteint pour la sonde ! Et même plus, elle a réussi à battre 2 records :  celui de l’objet artificiel le plus rapide jamais créé et celui de l’engin spatial qui s’est le plus rapproché du Soleil. Qui détenait ces 2 records auparavant ? Et bien, c’était elle aussi en novembre 2018.

La NASA vise un astéroïde qui rendrait chaque humain milliardaire

La sonde Parker Solar Probe, un savant mélange de science et d’ingénierie

Parker Solar Probe a été conçue pour résister aux températures torrides de l’atmosphère extérieure du Soleil afin de découvrir ses mystères. Elle est équipée à bord de 4 instruments scientifiques qui servent aux scientifiques à comprendre comment la couronne solaire et le vent solaire affectent la Terre et le reste du système solaire. Pour info, la couronne solaire est la couche la plus externe de l’atmosphère solaire et possède une température extrêmement élevée : jusqu’à 2 millions de kelvins. La sonde, en orbite autour du Soleil et protégée par des boucliers thermiques, a réalisé sa 4ème approche la semaine dernière et a battu les records à ce moment-là.

Deux nouveaux records pour la sonde de la Nasa

Voici les 2 records établis par Parker Solar Probe le 29 janvier 2020 :

  • Objet artificiel le plus rapide : 393,044 km/h (247,000 km/h en 2018)
  • Engin spatial le plus proche du Soleil : 18,6 millions de kilomètres (42,7 millions de kilomètres)

Ce n’est pas encore fini, la sonde va continuer à se rapprocher du Soleil. En 2024, elle devrait se retrouver à seulement 6,9 millions de kilomètres de la surface. Cette année démarre fort pour la recherche sur le Soleil, que ce soit grâce à cette sonde ultrarapide ou au télescope DKIST. Celui-ci a capturé la semaine dernière des images de la surface du Soleil avec une résolution jamais vue auparavant.

L’ESA (Agence Spatiale Européenne) lancera la sonde Solar Orbiter le 10 février. Celle-ci n’a pas pour objectif de se rapprocher du Soleil mais plutôt d’étudier l’héliosphère, une région engendrée par les vents solaires dans le milieu interstellaire.

Source : Cnet