Accueil » Actualité » La navette spatiale X-37B retourne en mission secrète pour l’US Space Force

La navette spatiale X-37B retourne en mission secrète pour l’US Space Force

Le drone spatial X-37B vient de repartir en mission secrète autour de la Terre, probablement pour plusieurs années. Il vole cette fois pour le compte de l’US Space Force qui reste très discret sur le détail ses objectifs.

Pour assurer leur financement ou pour attirer les investisseurs, les agences spatiales et les acteurs privés du New Space communiquent largement sur leurs missions. Celles du drone spatial X-37B restent entourées de mystère, et pour cause, il s’agit d’un engin de l’US Air Force dont les objectifs restent avant tout militaires. En octobre dernier, l’appareil, développé par Boeing sur la base du Space Shuttle, a atterri en toute discrétion au centre spatial Kennedy après une mission record de 780 jours en orbite terrestre. Selon le communiqué officiel, le vol a donné pleine satisfaction à l’US Air Force, bien qu’elle se garde de divulguer le détail des expérimentations et probablement les missions de renseignement effectuées pendant plus de deux ans.

Le drone spatial X-37B vient de repartir en mission secrète autour de la Terre, probablement pour plusieurs années. Il vole cette fois pour le compte de l’US Space Force qui reste très discret sur le détail ses objectifs.
Drone spatial X-37B – Crédit : U.S. Air Force

Malgré un retard d’une journée à cause de la météo, le X-37B est reparti en orbite dimanche dernier. La sixième mission du drone a été assurée par un lanceur Atlas V à partir de la base de Cap Canaveral en Floride. On ignore sa durée, mais elle sera probablement encore plus longue que les précédentes. Jim Shilton, senior vice-président de Boeing, fait remarqué que chaque vol bat le record de longévité du précédent, et que depuis son premier lancement en 2010, le drone cumule 2865 jours en orbite. Bien que les deux agences restent intimement liées, le X-37B change également de mains en effectuant sa première mission pour le compte de l’US Space Force. Comme on pouvait s’y attendre, le département de la défense dédiée à l’Espace ne rompt pas la tradition en matière de confidentialité. Il nous donne néanmoins quelques informations sur les objectifs de la mission.

Espace : le premier satellite de l’US Space Force vient de décoller

X-37B : l’US Space Force livre quelques détails de sa mission

Les objectifs du X-37B restent pour la plupart classés secret défense. L’US Space se prête néanmoins au jeu des journalistes en dévoilant les aspects les moins sensibles de la mission. Pour sa sixième mission, le drone doit déployer un petit satellite baptisé FalconSat-8 pour le compte de l’Académie et du laboratoire de recherche de l’armée de l’air américaine. Il doit transporter 5 charges utiles pour mener des expérimentations, dont une pour la NASA. C’est d’ailleurs la seule dont on connaît le détail, il s’agit de mesurer les effets des conditions spatiales sur des semences. Le vol doit également poursuivre le travail du précédent en testant le comportement de matériaux dans l’Espace. Enfin, un laboratoire de recherche de l’US Navy va transformer l’énergie du rayonnement solaire en énergie radioélectrique pour les transmettre vers la Terre. Une expérimentation qui n’est pas sans rappeler les ambitions chinoises de construire une centrale solaire en orbite.

Source : Phys.org