Accueil » Actualité » Espace : le premier satellite de l’US Space Force vient de décoller

Espace : le premier satellite de l’US Space Force vient de décoller

L’United States Space Force récemment créée par le président américain Donald Trump vient de lancer son tout premier satellite dans l’Espace. C’est un satellite de télécommunications dédié exclusivement à l’Armée américaine.

Image 1 : Espace : le premier satellite de l’US Space Force vient de décoller
Crédit : United Launch Alliance

Le président américain a créé la sixième branche de l’Armée américaine, l’US Space Force, fin 2019. Vous le savez déjà, elle est responsable de toutes les opérations militaires dans l’Espace. D’ailleurs, lorsque Donal Trump avait dévoilé son logo étrangement similaire à celui de Star Trek, les internautes avaient du mal à prendre ça au sérieux et certains étaient même indignés de ce choix. Ça ne change rien au fait que l’US Space Force est réellement une branche militaire, qu’elle teste des missiles nucléaires et qu’elle vient de lancer son tout premier satellite dans l’Espace.

Le satellite a décollé au deuxième essai

Le lanceur Atlas V a décollé hier soir, jeudi 26 mars, à 21h18 (heure française) de Cap Canaveral en Floride avec un peu plus d’une heure de retard. Il devait en effet décoller à 19h47, mais un souci technique l’a retardé. Le compte à rebours du décollage s’est réinitialisé à la suite d’un problème au niveau du système. Selon le PDG de United Launch Alliance (ULA), qui a fabriqué le lanceur Atlas V et qui organise les décollages, le problème a rapidement été résolu et le deuxième essai de décollage s’est déroulé sans encombre.

La fusée Atlas V arbore donc le logo de l’US Space Force entre le drapeau des États-Unis et le logo de l’ULA. Le général de l’United States Space Force, John W. Raymond, en est très fier et a tweeté avant le décollage : « Découvrez le logo officiel de l’USSF sur l’Atlas V à Cape Canaveral ASF. Nous sommes très fiers de l’excellent travail d’équipe avec nos partenaires de mission ».

Le sixième et dernier satellite du système de communication militaire actuel

Cinq heures après le décollage, Atlas V a donc pu mettre le satellite en orbite, comme le confirme le tweet d’ULA : « Séparation confirmée ! La fusée Atlas V de la United Launch Alliance a lancé le satellite AEHF6 pour relayer de façon sécurisée et fiable les communications aux commandants stratégiques et tactiques sur terre, en mer et dans les airs ».

Le satellite AEHF6 (Advanced Extremely High Frequency) est, comme son nom l’indique, le sixième et dernier de sa série à être mis en orbite géostationnaire. Les cinq premiers ont été mis en orbite entre 2010 et 2019. Ils sont responsables de toutes les communications militaires des États-Unis. Ce décollage de satellite est d’ailleurs l’un des rares évènements à ne pas avoir été retardé ou annulé à cause de la pandémie de Covid-19.

Source : CNET