Accueil » Actualité » Inhabitable, la « zone morte » de l’océan Pacifique s’agrandit de plus en plus

Inhabitable, la « zone morte » de l’océan Pacifique s’agrandit de plus en plus

La « zone morte » de l’océan Pacifique qui manque d’oxygène s’agrandit progressivement. Ce phénomène inquiète les chercheurs préoccupés par le futur des écosystèmes océaniques dans un contexte de changement climatique mondial.

Le changement climatique n’est pas seulement responsable du niveau de la mer qui monte progressivement. Il joue aussi un rôle dans l’agrandissement des zones mortes des océans à la surface de la Terre. Une zone morte est le terme utilisé pour désigner une zone hypoxique, c’est-à-dire qui manque d’oxygène et qui n’est pas habitable.

L'océan Pacifique
L’océan Pacifique – Crédit : Tom Winckels / Unsplash

Quand une zone morte se forme dans l’océan, les animaux marins essaient de fuir pour retrouver de l’oxygène. Ceux qui ne peuvent pas s’enfuir finissent par perdre connaissance avant de mourir asphyxiés. Il s’agit donc d’un phénomène grave qui menace la faune et la flore marine. Par exemple, la mer baltique contient l’une des plus grandes zones mortes de la Terre avec plus de 60 000 kilomètres carrés concernés.

La zone morte au large de l’Oregon fait 100 mètres de large et continue de grandir

Les chercheurs s’inquiètent désormais d’une zone morte qui ne cesse de s’agrandir. Il s’agit de la zone morte de l’océan Pacifique qui se trouve au large de l’Oregon aux États-Unis. À l’heure actuelle, cette zone morte fait 100 mètres de large, mais les experts s’attendent à la voir s’agrandir considérablement.

Richard Feely qui est un scientifique au Pacific Marine Environmental Laboratory de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) a donné plus de détails à The Washington Post. « Nous essayons toujours de déterminer à quel point cela va être important car l’impact majeur se produit fin août, début septembre. Pour le moment, nous prévoyons qu’il pourrait y avoir des impacts sur les crabes et les poissons qui vivent au fond », explique-t-il. D’ailleurs, d’autres chercheurs de la NOAA viennent de photographier les « vrais » Bob l’éponge et Patrick l’étoile de mer à 1885 mètres de profondeur.

De plus, le chercheur Francis Chan de l’Oregon State University a confirmé à quel point ce phénomène des zones mortes est inquiétant. « Nous avons pu voir au milieu d’une zone à faible teneur en oxygène, nous pouvions voir des étoiles de mer et des concombres de mer, des crabes qui suffoquaient et étaient juste jonchés sur le fond marin », a-t-il révélé à KATU.

Selon les chercheurs, le changement climatique est l’un des facteurs qui contribuent à cette augmentation des zones mortes. Enfin, nous ne connaissons pas encore les impacts sur le long terme des zones mortes des océans, mais il faut probablement s’attendre à un dérèglement des écosystèmes marins.

Source : Futurism