Accueil » Actualité » Le Seigneur Des Anneaux : Peter Jackson a été menacé d’être remplacé par Tarantino

Le Seigneur Des Anneaux : Peter Jackson a été menacé d’être remplacé par Tarantino

Harvey Weinstein a ainsi tenté de forcer le réalisateur à faire du Seigneur Des Anneaux un seul film au lieu de trois.

« Harvey passa d’un comportement empathique à M. Hyde et menaça Peter. Il menaça de donner la réalisation à Quentin Tarantino si Peter ne pouvait en faire un film de deux heures et demie – ce qui était exactement le contraire de ce qu’il nous avait initialement dit qu’il voulait ».

Tarantino a t-il failli remplacer Peter Jackson pour le seigneur des anneaux ? - Crédits : Wikimedia
Tarantino a t-il failli remplacer Peter Jackson pour Le Seigneur Des Anneaux ? – Crédits : Wikimedia


C’est le manager de Peter Jackson, Ken Kamins, qui a révélé la mésaventure impliquant le producteur si connu maintenant pour ses abus en tout genre.

Peter Jackson n’inspirait pas confiance aux studios

Initialement le film devait être financé par Miramax, et Disney. Disney avait fixé des limites budgétaires, et le projet dépassait largement les sommes autorisées. Peter Jackson ne bénéficiait à l’époque que d’une maigre réputation, acquise au travers de la réalisation de films de série B et de série Z. Face à ce tableau peu reluisant, Disney décida donc de se retirer du projet. Refusant la situation, Harvey Weinstein restait déterminé à garder Disney à bord.

A lire aussi > Le Seigneur des Anneaux saison 1 : voici la première image de la série d’Amazon

Pour réduire le contenu de l’histoire et de la même façon la durée totale de l’œuvre, « Bob Weinstein a suggéré à un moment donné que nous tuions trois des Hobbits ». À partir de ce moment, la relation entre Miramax et Peter Jackson a commencé à se dégrader et c’est dans ce contexte que Weinstein s’est mis à proférer des menaces. Toute l’équipe était pourtant enchantée d’avoir l’espace pour traiter en profondeur l’œuvre de Tolkien. Mais les priorités de Weinstein se sont révélées plus orientées sur la réalisation coûte que coûte du projet plutôt que sur la qualité finale et le respect de l’œuvre. Maintenant, on comprend mieux pourquoi un des orques de Lord Of The Ring a son visage calqué sur celui de Harvey Weinstein.

Au final, nous le savons, les choses prirent un tournant à la faveur de Jackson et de l’œuvre. Harvey Weinstein finit par accepter que Jackson propose le projet à d’autres studios. C’est New Line Cinema qui accepta le projet présenté par le réalisateur n’ayant pas encore fait ses preuves dans l’industrie des Blockbusters. Et c’est ce même Studio qui a proposé de faire, de ce qui n’était encore que deux film, une trilogie.

A voir aussi > Peter Jackson révèle sa surprenante scène favorite de la trilogie

Source : Gizmodo