Accueil » Actualité » Le Seigneur des Anneaux : voici l’intrigue de la suite abandonnée par Tolkien

Le Seigneur des Anneaux : voici l’intrigue de la suite abandonnée par Tolkien

Peu de gens le savent mais Tolkien avait bel et bien envisagé une suite du Seigneur des Anneaux. Celle-ci se concentrait sur l’émergence d’un nouveau mal en Terre du Milieu pendant le règne du fils d’Aragorn. Jugé trop sombre, le projet a toutefois été rapidement tué dans l’œuf.

Aragorn
Aragorn et Arwen © New Line Cinema

Nous sommes très attachés aux héros du Seigneur des Anneaux. À tel point que nous nous demandons ce qu’ils sont devenus après la défaite de Sauron. Frodon, Bilbon, Gandalf et tous les porteurs d’anneaux partent vers les Terres Immortelles tandis que l’Âge des Hommes s’ouvre sous la houlette d’Aragorn et d’Arwen. Le couple royal a notamment plusieurs enfants dont un fils nommé Eldarion. C’est lui qui règnera lors de la suite envisagée par Tolkien.

Intitulée La Nouvelle Ombre, celle-ci se déroule plus de 200 ans après Le Retour du Roi et une longue période de paix entre les peuples. Dans le maigre manuscrit de l’auteur qui s’étale sur seulement 13 pages, on fait la connaissance de deux Hommes. Le premier, Borlas, est un vétéran de la Guerre de l’Anneau. Le second, Saelon, est bien plus jeune et cherche à en savoir plus sur l’époque où Sauron semait la désolation.

Tolkien a préféré abandonner cette sombre suite

Au cours de la discussion, Borlas fait un parallèle avec un “arbre obscur” dont les racines subsisteraient encore ici-bas. Saelon invite ensuite son interlocuteur à une sorte de réunion secrète afin d’en savoir plus sur l’héritage de ce mal. Après un moment d’hésitation, il décide de s’y rendre, estimant que son expérience pourrait être d’une grande aide. Le manuscrit s’achève quand Borlas se rend compte que l’odeur du mal de jadis vient de lui chatouiller les narines.

À lire > Le Seigneur des Anneaux : pourquoi Arwen n’a pas pu rallier les Terres Immortelles ?

Tolkien a toutefois abandonné cette histoire, l’estimant bien trop sinistre à son goût. Il est vrai que l’auteur n’est habituellement pas contre les intrigues teintées de noirceur comme l’atteste notamment Le Silmarillion. Mais on peut imaginer que Tolkien ne souhaitait pas écrire une suite déprimante (et redondante) du Seigneur des Anneaux pour éviter de saper le triomphe des héros sur Sauron à la fin de la trilogie.