Accueil » Actualité » Les mode nuit et mode sombre n’aident pas à s’endormir, affirment des scientifiques

Les mode nuit et mode sombre n’aident pas à s’endormir, affirment des scientifiques

La lumière bleue émise par les écrans LED et OLED est régulièrement jugée responsable de modifications du rythme circadien. Les biologistes de l’université de l’Oregon vont même encore plus loin. Selon leur étude, cette longueur d’onde endommagerait les cellules nerveuses et réduirait l’espérance de vie.

Image 1 : Les mode nuit et mode sombre n’aident pas à s’endormir, affirment des scientifiques

À grand renfort de communication, les constructeurs et les éditeurs de logiciels se sont donc rapidement adaptés en proposant des outils pour répondre au danger que représenterait la lumière bleue. Windows et macOS disposent de filtres anti-lumière bleue, et des mode nuit ou mode sombre ont fait leur apparition sur les dernières versions d’iOS et d’Android. Pourtant, une étude récente remet en cause les effets de ce rayonnement sur notre rythme biologique.

Le mode « nuit » d’Android permet d’économiser (beaucoup) de batterie

Les mode nuit et mode sombre favorisent la veille plutôt que le sommeil

Les dispositifs de nos smartphones pour lutter contre les effets néfastes de la lumière bleue seraient totalement inefficaces. C’est ce que révèle l’étude dirigée par le docteur Tim Brown de l’Université de Manchester. Son équipe a observé le comportement de souris exposées à des rayonnements lumineux de même intensité et de couleurs différentes. Contrairement aux idées reçues, les résultats montrent que le rythme biologique des cobayes est moins affecté par des lumières bleues que par des rayonnements plus chaud.

Très logiquement, l’équipe de scientifiques explique que les couleurs chaudes, plus proches de celles du soleil, sont naturellement associées à l’état de veille. Les rayonnements froids sont quant à eux des signaux liés au sommeil. Plutôt que de favoriser le sommeil, les mode nuit et mode sombre auraient donc exactement l’effet inverse.

Facebook : le mode Nuit fait son apparition dans Messenger

L’étude docteur Tim Brown va même plus loin en démontrant que la température des couleurs émises par les écrans ne serait pas le facteur le plus déterminant. La luminosité jouerait un plus grand rôle sur notre horloge biologique. Il serait donc plus efficace de diminuer l’intensité de la lumière plutôt que de modifier les couleurs pour s’assurer une bonne nuit.

La Chine limite les mineurs à 90 minutes de jeu par jour

Source : The University of Manchester