Accueil » Actualité » L’humain est composé de matériaux d’origine extraterrestre

L’humain est composé de matériaux d’origine extraterrestre

La vie telle que nous la connaissons est faite de briques élémentaires qui, selon une étude, dateraient d’après la formation de la Terre et viendraient de particules d’étoiles lointaines. Cela ferait des humains, des extraterrestres.

D’où vient la vie ? Sommes-nous seuls dans l’univers ? De quoi est composé l’être humain ? Autant de questions qui, pour certaines, restent sans réponses. Néanmoins pour d’autres, les scientifiques ont déjà pu apporter des éléments de réponse. Pour ce qui est de l’être humain, tout comme l’ensemble du vivant sur Terre, nous sommes une forme de vie à base de carbone.

Image 1 : L'humain est composé de matériaux d'origine extraterrestre
Crédit : pixabay

Mais d’où vient le carbone qui nous constitue ? Selon une étude publiée dans Science Advances, il serait originaire de matériaux en provenance d’autres systèmes solaires faisant de tout être vivant de cette planète des êtres d’origine extraterrestre.

La Terre pauvre en carbone à l’origine

Si l’on résume en quelques mots, à l’origine de notre système solaire, un nuage moléculaire s’est aggloméré pour former notre Soleil. Les particules restantes du processus ont donné naissance à une vingtaine de protoplanètes qui vont entrer en collision jusqu’à ce que la situation se stabilise et forme le système solaire que nous connaissons.

Initialement, les scientifiques pensaient que le carbone de la Terre était déjà présent dans le processus de formation. Les particules d’étoiles produisent en effet du monoxyde de carbone lors de leur vaporisation. Cependant, les conditions de la formation de la planète ne sont absolument pas propices à la formation de carbone solide à partir du gaz. En effet, le monoxyde de carbone se solidifie aux alentours de -200 °C alors que dans les premières centaines de millions d’années de la Terre, la température était estimée dans les 90-100 °C.

Afin de s’assurer de la provenance de notre carbone, l’équipe de Jackie Li, auteur de l’étude, ont réalisé des mesures comparatives entre la vitesse du son dans le noyau terrestre et la quantité d’énergie transmise par les ondes sismiques. Les résultats montrent que « la Terre est une planète pauvre en carbone, ce qui signifie qu’elle a perdu son carbone originel […] très tôt dans son processus de formation. »

Une chance pour l’humanité

Le fait que la Terre ait perdu son carbone d’origine et que la plupart de celui qui nous constitue provienne l’espace est une chance pour la vie en général. Sans cette perte, la planète aurait pu avoir une atmosphère beaucoup plus dense et riche en gaz à effet de serre. Une atmosphère de ce genre aurait donné naissance à une planète ressemblant à Venus, peu propice à la vie.

Les scientifiques veulent maintenant étudier le processus qui a mené à la perte du carbone. Cela permettrait à l’avenir de cibler des conditions similaires dans la recherche d’étoiles prometteuses et de planètes propices au développement de la vie.

De multiples projets sont donc lancés en parallèle, comme la mission Mars 2020 avec le rover Perseverance, afin de mieux comprendre la formation et l’évolution de notre univers afin de poursuivre la conquête spatiale et découvrir, à défaut de vie extraterrestre, d’autres planètes susceptibles d’être habitables.

Source : syfy