Accueil » Test » Liseuses grand écran : Tea Ink Pad 3 contre Kobo Aura One

Liseuses grand écran : Tea Ink Pad 3 contre Kobo Aura One

Avoir un écran de 7,8 pouces (alors que le format standard pour les liseuses à 130 euros est de 6 pouces), représente un vrai confort de lecture et on a vite fait d’y prendre goût, au point même que le retour en arrière s’avère parfois difficile.

Sur ce créneau 2 modèles s’affrontent : la déjà ancienne Kobo Aura One (sortie en septembre 2016) et la toute nouvelle tea InkPad 3. Sur le papier peu de choses semblent les séparer. Pourtant quand on y regarde de plus près les différences sont bien là.

A lire aussi : Comparatif liseuses : Kindle, Kobo, tea, Bookeen. Quelle est la meilleure ?

Image 2 : Liseuses grand écran : Tea Ink Pad 3 contre Kobo Aura One
8/10
Image 3 : Liseuses grand écran : Tea Ink Pad 3 contre Kobo Aura One

tea InkPad 3

Le meilleur grand écran

199,99€ > Cultura
On aime
  • Présence des touches physiques en plus du tactile
  • Compacité et légèreté
  • Gestion souple des DRM
On n’aime pas
  • La librairie intégrée pas très lisible
Verdict :

La tea InkPad 3 dispose de nombreux arguments pour séduire les amateurs de lecture sur grand écran : un format très compact et un poids maîtrisé, un éclairage bien conçu, une ergonomie efficace, une gestion des protections de fichiers un peu moins contraignante que les autres, un prix raisonnable. Que demander de plus ?

Lire le test
Poids 200 g
Taille de l'écran 7,8 pouces
Résolution 300 ppp
Dimensions 195 x 136,5 x 8 mm
Capacité de stockage 8 Go
Formats reconnus EPUB DRM, EPUB, PDF DRM, PDF, FB2, FB2.ZIP, TXT, DJVU, HTML, DOC, DOCX, RTF, CHM, TCR, PRC (MOBI), JPEG, BMP, PNG, TIFF
Compatibilité PC, Mac, iPhone, iPad, Android, Blackberry 10
Eclairage oui
Carte SD oui
Prix 200 €
Image 2 : Liseuses grand écran : Tea Ink Pad 3 contre Kobo Aura One
8/10
Image 3 : Liseuses grand écran : Tea Ink Pad 3 contre Kobo Aura One

Kobo Aura One

Le plus bel écran

229,99€ > Fnac
On aime
  • La qualité de l’écran
  • La prise en main
  • Le confort de lecture.
On n’aime pas
  • Le prix
  • Le manque de réactivité
Verdict :

Avec son écran de 7,8 pouces, la Kobo Aura One est clairement la première liseuse convaincante dans ce format. Par sa conception compacte, sa prise en main agréable et la qualité de son écran, elle offre un indéniable confort de lecture. Dommage que les performances soient toujours à la traine et enlèvent de la fluidité pendant la lecture. Reste à savoir si vous êtes prêts à mettre 230 euros pour l’acquérir…

plus
Image 7 : Liseuses grand écran : Tea Ink Pad 3 contre Kobo Aura One

L’écran

Les 2 modèles intègrent un écran de 7,8 pouces (environ 19,5 cm de diagonale) et annoncent une résolution de 300 ppp, soit ce qui se fait de mieux en matière de liseuse. Pour la tea InkPad 3 comme pour la Kobo Ara One, les polices sont parfaitement lissées, l’éclairage impeccable et la gestion de la lumière bleue intégré. Sur ce dernier critère, lorsque les curseurs sont poussés à fond, la Kobo finit dans le rose alors que la tea reste dans les jaunes. Même si dans la pratique ce type de réglage n’est pas fait pour être utilisé à pleine intensité, les puristes disposeront d’un peu plus de possibilités sur la Kobo. De plus, cette dernière bénéficie d’un écran bord à bord particulièrement élégant. En revanche, la Kobo Aura One présente un défaut qui peut se révéler assez agaçant, le manque de réactivité fréquent du tactile. Ainsi, dans certains cas, il faudra s’acharner sur l’écran avant que sa commande soit prise en compte.

Verdict : léger avantage pour la Kobo Aura One malgré un tactile récalcitrant

Format

Au niveau du format les 2 modèles se valent et leurs caractéristiques sont extrêmement proches. Avec un poids de 200 g seulement, l’InkPad 3 est la plus légère des 2. La Kobo n’est cependant pas loin derrière avec seulement 30 g de plus. L’une comme l’autre assurent une bonne prise en main.

Signalons que le choix de cover pour ces 2 liseuses est assez limité. La Fnac propose un modèle de cover plutôt réussi pour l’Aura One mais pour lequel il faudra débourser 45 euros. Pour la tea un modèle de cover similaire est disponible pour 30 euros environ.

Verdict : Egalité

Interface

Il ne se passe plus grand-chose du côté des interfaces de liseuses qui ont toutes atteint un niveau tout à fait honorable. Pourtant Kobo avait réussi à innover en introduisant un petit raccourci bien pratique qui sera finalement repris et amélioré par tea : faire glisser son doigt sur le côté de l’écran de haut en bas (ou inversement) permet de modifier l’intensité lumineuse. Tea double donc la mise en proposant ce raccourci également pour le filtrage des rayons bleus sur l’autre côté de l’écran. Cela permet d’ajuster l’éclairage en cours de lecture sans avoir à ouvrir le moindre menu.

Petite nouveauté chez Kobo, la possibilité de tourner les pages rapidement par simple pression sur les coins inférieurs de l’écran, ce qui peut s’avérer utile si on cherche à retrouver un passage en particulier.

Signalons que lors du test intial de la Kobo, on lui reprochait des traductions pour le moins hasardeuses. Ce n’est plus le cas et une mise à jour de l’Aura One, nous a permis de constater que les textes étaient à présent nettement plus cohérents.

La plus grande différence entre ces 2 modèles repose sur la présence de touches physiques pour la tea. Situées en partie basse, elles permettent de tourner les pages et d’accéder aux principaux menus. Selon la situation (on ne tient pas une liseuse de la même façon dans le métro ou dans son lit), on sera libre de choisir entre touches et tactile. Et c’est au final un vrai plus.

Réveil intempestif : 
La Ink Pad 3 ne comporte pas vraiment de bugs, si ce n’est la fâcheuse manie de se rallumer 10 minutes après avoir été éteinte. Dans l’hypothèse où vous souhaitiez lire avant de vous endormir et que vous aviez activé la lumière de votre liseuse, il vaut mieux la poser face cachée si vous ne voulez pas être sorti de votre premier sommeil par un éclairage intempestif.

Image 8 : Liseuses grand écran : Tea Ink Pad 3 contre Kobo Aura One

Avantage : tea InkPad 3

Gestion des différents formats

Pour tout ce qui est lecture des formats Word, txt, pdf… les 2 liseuses affichent globalement le même comportement. Elles s’en tirent plutôt bien pour ce qui est des PDF, rft et autre format doc. En revanche, l’une comme l’autre n’ont pas réglé le problème des accents lorsqu’il s’agit de fichiers au format txt.

Sur des livres gratuits libres de droits récupérés sur le Net, Kobo s’en tire nettement moins bien avec des bugs sur l’affichage des polices de caractères (impossible d’enlever le gras ou intégralité du livre en italique).

On a trouvé aussi quelques bugs sur la Tea mais nettement moins. C’est souvent lorsqu’il s’agit de texte avec des enrichissements particuliers que l’affichage s’avère imparfait.

Signalons que les BD et les Manga peuvent être lus sur les 2. Mais si c’est envisageable pour les Manga en noir et blanc, en revanche ce n’est vraiment pas concluant pour les BD : il faut passer son temps à agrandir pour pouvoir lire les textes et les couleurs forcément ne sont pas au rendez-vous. Les liseuses ne sont pas vraiment faites pour ça. 

Verdict : avantage tea InkPad 3

Image 9 : Liseuses grand écran : Tea Ink Pad 3 contre Kobo Aura One
Image 10 : Liseuses grand écran : Tea Ink Pad 3 contre Kobo Aura One