Accueil » Actualité » Sur Mars, la NASA nettoie son atterrisseur avec un bain de poussière

Sur Mars, la NASA nettoie son atterrisseur avec un bain de poussière

Après presque deux ans passés sur Mars, l’atterrisseur InSight de la NASA est poussiéreux. L’agence spatiale a donc décidé de le nettoyer de manière contre-intuitive. L’atterrisseur prend un bain de poussière pour retirer la poussière.

L’atterrisseur sédentaire InSight de la NASA fêtera dans quelques mois sa deuxième année passée sur Mars depuis son atterrissage le 26 novembre 2018. Néanmoins, les conditions météorologiques de Mars sont connues pour être particulièrement rudes. À force d’essuyer les tempêtes de poussières martiennes, l’atterrisseur n’est plus aussi propre qu’il est censé l’être. Ses panneaux solaires sont plutôt poussiéreux. Par conséquent, InSight n’a plus assez d’énergie pour fonctionner et il a dû arrêter de collecter des données.

InSight sur Mars
InSight sur Mars – Crédit : NASA / JPL-Caltech

La NASA a annoncé une nouvelle manière de nettoyer son atterrisseur InSight afin de débarrasser les panneaux solaires de leur saleté. La méthode est contre-intuitive, mais elle fonctionne. Il s’agit de déposer de la poussière sur les panneaux solaires pour déloger la poussière qui y est coincée. Eh oui, InSight prend lui-même un bain de poussière sur Mars.

Non, Ingenuity n’a pas pu aller porter secours à InSight

Avant le bain de poussière, la NASA a essayé d’autres méthodes pour nettoyer son atterrisseur martien. L’agence spatiale a notamment fait tourner les moteurs d’InSight en espérant que les vibrations délogent les débris. Cela n’a pas du tout fonctionné.

Certains ont même suggéré à la NASA que l’hélicoptère Ingenuity qui a récemment effectué son 6e vol sans être filmé par le rover Perseverance pouvait survoler InSight afin de souffler sur sa poussière. Ce n’est évidemment pas possible puisque les deux engins spatiaux sont bien trop loin l’un de l’autre.

Finalement, l’atterrisseur InSight s’est servi de son bras robotique pour ramasser de la poussière martienne. Il l’a ensuite versée sur ses panneaux solaires. En tombant, les grains ont rebondi et ont emporté avec eux les plus petites particules. Cette méthode a permis à InSight de regagner environ 30 wattheures d’énergie par jour. L’agence spatiale américaine va donc pouvoir gagner quelques semaines supplémentaires de collecte de données. D’ailleurs, la taupe d’InSight qui avait du mal à creuser la surface de Mars a été abandonnée en janvier de cette année après s’être coincée une nouvelle fois.

Source : Gizmodo