Accueil » Actualité » Mars : Perseverance a réussi à transformer l’air martien en oxygène

Mars : Perseverance a réussi à transformer l’air martien en oxygène

La perspective d’envoyer des hommes sur Mars vient tout juste de faire un grand bond en avant. Des chercheurs du MIT ont confirmé qu’une expérience sur la planète rouge a permis de produire de l’oxygène dans une variété de conditions atmosphériques.

Image 1 : Mars : Perseverance a réussi à transformer l'air martien en oxygène
Crédit : NASA / Twitter

L’atmosphère de Mars étant est presque entièrement composée de dioxyde de carbone. Depuis plusieurs mois, les scientifiques cherchent à trouver un moyen de produire de l’oxygène sur la planète rouge afin de soutenir les futures missions habitées, dont la première pourrait avoir lieu dans les années 2030.

La mission actuelle de la NASA sur Mars, qui a fait atterrir le rover Perseverance sur la planète en février 2021, emportait avec elle MOXIE (Mars Oxygen In-Situ Resource Utilization Experiment), une démonstration technologique dirigée par le Massachusetts Institute of Technology, visant à créer de l’oxygène sur Mars. L’instrument de la taille d’une boîte à lunch a réussi sa quête en avril, devenant la première machine à produire de l’oxygène sur une autre planète. En revanche, les nouvelles de cette semaine sont on ne peut plus prometteuses.

Créer de l’oxygène sur Mars dans « n’importe quelle condition » : pari réussi

Les prouesses de MOXIE datant d’avril dernier sont exceptionnels en soi, mais les progrès de cette semaine le sont encore plus. Les scientifiques ont confirmé qu’ils avaient réussi à fabriquer de l’oxygène par le biais de sept essais expérimentaux effectués dans une variété de conditions atmosphériques, y compris pendant le jour et la nuit et à travers différentes saisons martiennes.

Le rapport, publié sur le site Web du MIT, déclare qu’au cours de chacune de ses sept tests, MOXIE a réussi à atteindre son objectif : produire six grammes d’oxygène par heure, le taux d’un arbre moyen sur Terre.

Cet immense succès donne aux scientifiques l’espoir qu’une version plus grande et plus puissante de MOXIE puisse être déployée un jour pour une mission habitée vers Mars, donnant aux astronautes de l’air respirable et éliminant le besoin de transporter l’oxygène depuis la Terre.

À lire : Mars : le rover Perseverance a repéré « quelque chose d’inattendu »

Le travail de MOXIE aide également les ingénieurs à en savoir plus sur la façon d’isoler et de stocker l’oxygène sur Mars, un processus vital pour lancer des fusées depuis la surface de la planète afin de ramener les astronautes chez eux.

Selon le MIT, MOXIE opère sa magie en aspirant d’abord l’air martien à travers un filtre pour éliminer les contaminants. L’air est ensuite pressurisé et envoyé à travers un instrument appelé Solid OXide Electrolyzer (SOXE), qui divise électrochimiquement l’air riche en dioxyde de carbone en ions oxygène et en monoxyde de carbone. Les ions oxygène sont ensuite isolés et recombinés pour former de l’oxygène moléculaire respirable.

L’équipe a déclaré qu’elle devait encore démontrer la technologie à l’aube et au crépuscule, lorsque la température change considérablement, mais elle est convaincue qu’elle peut y parvenir.

Source : MIT