Accueil » Actualité » Mercedes Concept EQT : on est monté dans le ludospace 100% électrique

Mercedes Concept EQT : on est monté dans le ludospace 100% électrique

Mercedes présentait à Paris son Concept EQT, véhicule préfigurant la prochaine Class T 100% électrique de la marque allemande. Nous y étions et avons pu découvrir cet étonnant monospace.

Au cours du premier semestre 2022, Mercedes accueillera dans sa gamme l’EQT, le modèle électrique de son monospace Class T. Le constructeur parle même de ludospace, un véhicule premium taillé pour les familles et les amateurs d’activités de loisir.

Image 1 : Mercedes Concept EQT : on est monté dans le ludospace 100% électrique
Mercedes Concept EQT – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Pour cette partie, le Concept EQT a même droit à une association avec Tony Hawks. Le skateboarder ne mêle pas son nom par hasard ici. En effet, le Concept EQT renferme une planche de skate électrique dans son coffre. Un espace lui est dédiée, permettant sa charge. On retrouve ici le concept de véhicule du dernier kilomètre, comme on avait déjà pu le voir avec l’EQ Mercedes-Benz. Il s’agissait alors d’une trottinette électrique développée en partenariat avec le fabricant suisse Micro Mobility, celui-là même qui avait oeuvré pour la trottinette du Peugeot 3008.

Image 2 : Mercedes Concept EQT : on est monté dans le ludospace 100% électrique
Mercedes Concept EQT – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

L’EQT a les dimensions du Kangoo et la ligne des Mercedes

Le Concept EQT est proche du modèle de série. Construit sur la base commune du Renault Kangoo, il est en mesure d’accueillir 7 personnes dans un vaste espace. Ses dimensions sont généreuses (longueur/largeur/hauteur : 4,95/1,86/1,83 m). Il est équipé de portes coulissante sur ses flancs aux ouvrants larges, permettant un accès facilité aux sièges du troisième rang. Le design extérieur est plus large à l’avant qu’à l’arrière. Un coup de crayon qui allonge sa ligne. Galbés, les passages de roues donnent une tonalité sportive à ce ludospace.

Image 3 : Mercedes Concept EQT : on est monté dans le ludospace 100% électrique
Mercedes Concept EQT – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

La face avant est la plus étonnante. Ce « black panel », comme le présente Mercedes, est brillant et incrusté de logos en étoile illuminés par des Leds. Le rendu est saisissant, mais sera remanié pour le modèle de série. Dommage. L’arrière nous semble plus pataud et moins travaillé malgré une barre de feu stop qui relie les deux blocs optiques.

Image 4 : Mercedes Concept EQT : on est monté dans le ludospace 100% électrique
Mercedes Concept EQT – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Ce ressenti se comprend lorsque l’on sait que son châssis et sa caisse sont repris du Kangoo. L’utilitaire de Renault est connu pour sa hauteur généreuse. Il en est de même ici. L’espace vertical est maximisé. Un côté pratique pour le chargement, d’autant plus que le hayon ouvre grand.

Image 5 : Mercedes Concept EQT : on est monté dans le ludospace 100% électrique
Mercedes Concept EQT – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

EQT, un ludospace au large volume intérieur

A l’intérieur, on ne se sent pas oppressé, notamment grâce à la garde au toit particulièrement haute (il y a même des rangements au-dessus des places avants). La place pour les jambes est confortable, même au dernier rang, pour peu que l’on ne recule pas tous les sièges à fond. Disponible en version longue, ce Concept EQT demeure un monospace et non un van. Le ciel de toit participe à la luminosité de la voiture puisqu’il présente une énorme pièce de verre, en forme de bouteille. Des étoiles Mercedes habillent cette vitre.

Image 6 : Mercedes Concept EQT : on est monté dans le ludospace 100% électrique
Mercedes Concept EQT – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Toujours dans cette recherche d’espace intérieur, l’ensemble de la sellerie est revêtue de cuir nappa blanc, volant et pommeau de vitesse compris. Cela contraste avec le reste des éléments en gris anthracite. Pour appuyer le côté électrique de ce Concept EQT, Mercedes ajoute des inserts brillants bleus violacés. L’effet escompté n’est pas parfait puisque l’on peut croire qu’il s’agit de ces films plastiques de protection qui recouvrent certains appareils neufs. On imagine que le client de l’EQT pourra choisir entre différentes finitions.

MBUX, l’info-divertissement pour la première fois dans un monospace Mercedes

Si le design global est innovant, la planche de bord fait quant à elle dans le classique. On y retrouve le système d’info-divertissement MBUX disponible sur la gamme actuelle, mais c’est une première dans le segment de ses ludospaces. L’écran central regroupe la plupart des fonctionnalités du véhicule, mais reste beaucoup plus petit que le 56 pouces de la Mercedes EQS. Il subsiste quelques boutons, notamment pour la climatisation. Trois manières différentes permettent de contrôler le système MBUX : par le tactile de l’écran, via les boutons du volant trois branches ou encore grâce à Hey Mercedes, l’assistant vocale disponible en option.

A lire aussi > Il demande à sa Mercedes ce qu’elle pense de Tesla, la réponse est caustique

Image 7 : Mercedes Concept EQT : on est monté dans le ludospace 100% électrique
Mercedes Concept EQT – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

La force de MBUX est sa capacité de prédiction. Apprenant des habitudes du conducteur, il peut lui indiquer le chemin du retour automatiquement lorsqu’il repart de son lieu de travail ou proposer d’appeler un numéro récurrent à une certaine heure. Bien évidemment, c’est aussi sur cet écran que le véhicule affiche toutes les options afférentes à la motorisation électrique. On imagine aussi que cet EQT aura droit à des mises à jour OTA, à l’instar de Tesla.

Mercedes s’est contenté de présenté le design de son monospace premium. On ne sait rien encore de la motorisation électrique qui l’équipera. Il faudra patienter encore quelques mois pour en savoir plus. Notre première impression cependant bonne. La cible est clairement définie. Mercedes va chasser les familles et sports de loisirs, univers un peu délaissés par le dernier Espace de Renault, par exemple, ou le 5008 de Peugeot, des véhicules plus racés, mais moins polyvalents.