Accueil » Actualité » Meta va licencier des milliers d’employés dès cette semaine

Meta va licencier des milliers d’employés dès cette semaine

Après Twitter, c’est au tour de Meta de lancer un licenciement massif, le plus gros effectué par la société à ce jour. La vague de licenciements va commencer dès cette semaine et des milliers d’employés vont perdre leur poste.

Meta prévoit un licenciement massif qui pourrait bien être le plus gros jamais effectué par la société à ce jour. Après Twitter qui a licencié des milliers d’employés dont certains contre-attaquent en déposant un recours collectif, c’est au tour de Meta de se séparer d’une partie de ses salariés.

L'entrée du siège social de Meta
L’entrée du siège social de Meta © Nokia621, CC BY-SA 4.0

Un nouveau rapport du Wall Street Journal indique que Meta va lancer un licenciement « à grande échelle » dès cette semaine. Des milliers de salariés vont ainsi perdre leur emploi chez Meta qui s’est complètement effondré en Bourse. D’ailleurs, les résultats financiers du troisième trimestre de 2022 ont révélé que le métavers fait perdre des milliards de dollars et que la situation va empirer en 2023.

La vague de licenciements massifs chez Meta serait annoncée mercredi

Comme le Wall Street Journal l’a remarqué, le licenciement des salariés de Meta fait suite à une récente série de suppression d’emplois dans la tech. Twitter n’est effectivement pas le seul à congédier ses employés. Amazon a récemment décidé de geler toutes les embauches tandis que Stripe et Lyft se sont respectivement séparés de 14 % et 13 % de leurs salariés. Quant à Snap qui est la maison-mère de Snapchat, elle a annoncé un licenciement de 20 % de ses employés.

Actuellement, Meta emploie environ 87 000 personnes dans le monde entier. La vague de licenciements devrait être annoncée dès ce mercredi. Mark Zuckerberg a déjà annoncé qu’une suppression d’emplois était imminente. « En 2023, nous allons concentrer nos investissements sur un petit nombre de domaines de croissance hautement prioritaires. Cela signifie donc que certaines équipes se développeront de manière significative, mais la plupart des autres équipes resteront stables ou se rétréciront au cours de la prochaine année », avait-il déclaré. Le PDG de Meta n’a pas donné de chiffres précis, mais a confirmé que « nous prévoyons de terminer 2023 avec à peu près la même taille, ou même une organisation légèrement plus petite que ce que nous sommes aujourd’hui ».

Avec le ralentissement économique mondial, les entreprises de la tech se tournent vers le licenciement massif pour réduire drastiquement leurs coûts. L’avenir est incertain pour les géants du numérique qui font face à une baisse de leur activité.

Source : Engadget