Accueil » Actualité » NASA : le rover Perseverance s’est posé avec succès

NASA : le rover Perseverance s’est posé avec succès

Au terme d’un très long voyage vers la planète rouge, le rover de la NASA s’est posé de façon autonome sur le sol martien et peut commencer sa mission.

7 mois d’attente puis 7 minutes d’angoisse totale pour enfin la délivrance. Voici en résumé ce qu’a pu vivre la NASA et l’équipe chargée de la mission Mars 2020. Lancé en juillet dernier, le rover a atterri sans encombre ce jeudi 18 février après une phase de descente entièrement automatisée.

image rover
Première image envoyé par le rover. Crédit : NASA

Un exploit et un grand soulagement donc pour l’équipe qui ne pouvait qu’assister à l’arrivée de Perseverance sur Mars. En effet, en raison de l’éloignement de la planète rouge, les communications prennent plusieurs minutes à faire le trajet éliminant donc la possibilité pour les ingénieurs d’ajuster l’approche manuellement.

Comme prévu initialement, le vaisseau a d’abord ralenti avant de déployer ses parachutes alors que la vitesse était encore supérieure à celle du son. Puis Perseverance s’est posé tout en douceur grâce aux mini-fusées. Le tout dans une chorégraphie parfaitement exécutée.

La mission Mars 2020

Maintenant arrivé à bon port, le rover va pouvoir entamer sa mission d’une durée initiale de 24 mois. Le but des scientifiques est d’étudier le sol martien à la recherche de traces de vie. Lorsque l’on parle de vie sur Mars, il est important de préciser que l’on recherche des traces potentielles de vie passée. C’est à dire principalement des fossiles.

Aujourd’hui, la planète rouge ne permettrait certainement pas le développement d’une forme de vie. L’activité géologique est quasi nulle. L’absence de magnétosphère laisse le sol martien vulnérable aux vents solaires qui, combinés avec une faible gravité, ont quasiment balayé l’atmosphère de la planète.

S’il est certain que la vie est absente actuellement, des doutes subsistent quant à une vie passée. En effet, Mars porte les traces d’une ancienne présence d’eau liquide à sa surface. Et comme le montrent les récentes découvertes en Antarctique, la présence du précieux liquide peut permettre la vie même dans des conditions extrêmes.

Pour mener sa mission à bien, le rover est équipé d’une grande quantité d’outils et appareils de mesures. Il pourra ainsi découper des roches martiennes, analyser leur composition et prélever des échantillons qui pourront être stockés en vue d’un retour sur Terre.

Il ne reste plus qu’à espérer que le rover supporte les conditions extrêmes de Mars suffisamment longtemps pour fournir aux scientifiques de la NASA toutes les données qu’ils espèrent récolter.

Source : digitaltrends