Accueil » Actualité » NASA : le rover Perseverance transporte une roche sur plusieurs kilomètres

NASA : le rover Perseverance transporte une roche sur plusieurs kilomètres

L’imposant rover martien de la NASA Perseverance continue son exploration de la planète rouge. Celui-ci transporte, à son insu, une petite roche martienne. Celle-ci est coincée dans une de ses roues…

Perseverance enchaine les prélèvements et analyses de roches sur le sol martien. Celui-ci a d’ailleurs effectué tant de fois ces opérations que certains morceaux se sont coincées dans le carrousel traitant les échantillons. La NASA a depuis trouvé un moyen de s’en débarrasser. Mais, et ce depuis une bonne centaine de sols – jours martiens – le rover est encombré par un morceau de roche plutôt imposant. Celui-ci est coincé dans l’une des six roues de Perseverance…

Rover Perseverance - Crédit : NASA
Rover Perseverance – Crédit : NASA

Bonne nouvelle toutefois : selon l’agence spatiale américaine, sa présence n’endommage pas la roue en question. En effet, l’endroit où celle-ci s’est coincée n’entrave pas la rotation. Eleni Ravanis, collaboratrice de la mission Perseverance de la NASA, déclare ainsi : « Ce rocher n’endommage pas la roue, mais tout au long de son voyage […] il a fait des apparitions périodiques sur nos images provenant de la Hazcam de gauche« . Les multiples caméras de l’engin ont permis de saisir d’étonnants clichés, comme celui d’une silhouette humaine.

Selon la responsable, Perseverance a ramassé le “petit” caillou martien le 4 février dernier, 341e sol du rover sur la planète rouge. À l’époque, l’appareil explorait une formation rocheuse appelée « Máaz » qui, selon les scientifiques, est constituée d’anciennes coulées de lave. Depuis, Persévérance a transporté la roche vers le nord sur son site d’atterrissage, puis vers l’ouest sur les vestiges d’une région appelée « Kodiak ».

 Perseverance de la NASA : la roche devrait tomber toute seule

L’équipe de contrôle n’a malheureusement aucun moyens de retirer la roche. La NASA espère ainsi que celle-ci tombera d’elle-même lors d’une manœuvre.  Eleni Ravanis précise ainsi : « Il est possible que la roche tombe à un moment donné au cours de notre future ascension du bord du cratère. Si c’est le cas, elle atterrira parmi des roches que nous pensons être très différentes d’elle.« 

Ce n’est pas la première fois qu’un tel incident survient sur Mars. En effet, en 2004, le rover Spirit a ramassé dans sa roue arrière droite ce que Ravanis a décrit comme un caillou de la taille d’une pomme de terre. Celle-ci a fini par se détacher du rover un peu plus tard. Eleni Ravanis indique ainsi : « Bien que l’on ne sache pas exactement combien de temps ces roches sont restées dans le coin, elles avaient tendance à sauter après quelques semaines« .

À lire : Mars : Perseverance continue de creuser pour trouver d’anciennes traces de vie

Source : space.com