Accueil » Actualité » Pour ouvrir sa Tesla, il se fait insérer une puce sous la peau (vidéo)

Pour ouvrir sa Tesla, il se fait insérer une puce sous la peau (vidéo)

Propriétaire d’une Tesla, Brandon Dalalay s’est fait implanter une puce sur la main. Celle-ci est notamment capable de déverrouiller son véhicule.

Image 1 : Pour ouvrir sa Tesla, il se fait insérer une puce sous la peau (vidéo)
Le perçage et la mise en application – Crédit : Twitter @BrandonDalaly

Quand Cyberpunk 2077 devient un peu trop réel. Après la Casio transformée en clé de voiture Tesla Model 3, un propriétaire de Tesla s’est fait implanter une puce dans la main droite capable d’ouvrir son véhicule. C’est par l’entremise d’une vidéo postée sur les réseaux qu’il a révélé les images du processus. Brandon Dalaly, 39 ans, fait partie d’un groupe de bêta-testeurs de puces fabriquées par l’entreprise de biotechnologie Vivokey.

Les puces sont recouvertes de substances biocompatibles comme le biopolymère. Elles sont encapsulées par les tissus corporels peu de temps après leur implantation. Et Brandon de saluer leur évolution constante grâce à de nouvelles fonctionnalités téléchargeables :

« La société possède littéralement son propre magasin d’applications où vous pouvez installer sans fil des applications dans votre corps avec ces puces. Et l’une des applications s’est avérée être une carte-clé Tesla. C’est donc la première application que j’ai installée dessus parce que j’ai une Tesla et maintenant je l’utilise lorsque ma clé Bluetooth tombe en panne ou que je n’ai pas ma carte-clé », détaille-t-il.

À lire > Tesla ajoute la possibilité de prêter sa voiture sans clef

Une puce pour déverrouiller sa Tesla

La puce VivoKey Apex et le perçage lui ont coûté 400 dollars. Celle-ci mobilise la technologie NFC utilisée pour les paiements sans contact Apple Pay. Quand la fonctionnalité sera disponible et approuvée, il pourra d’ailleurs réaliser des transactions sur des terminaux tap-to-pay avec sa puce.

À noter que Brandon portait déjà une puce dans sa main gauche lui permettant de stocker ses antécédents médicaux, ses coordonnées ou encore la clé de chez lui. Elle peut être scannée avec n’importe quel téléphone portable qui ouvre ensuite un portail permettant d’accéder aux informations mémorisées.

Ce n’est pas la première fois qu’un propriétaire de Tesla se fait implanter une puce pour ouvrir sa voiture. L’ingénieur Ben Workman en avait fait de même en 2019.