Accueil » Actualité » Deux voitures volantes électriques font la course à 150 km/h

Deux voitures volantes électriques font la course à 150 km/h

Deux gros « airspeeders » à hélices ont testé une course d’essai en Australie, préfigurant peut-être le futur de la compétition automobile.

Illustration de la voiture volante électrique de compétition Airspeeder Mk3 d'Alauda en vol (Crédits image : Alauda)
Illustration de la voiture volante électrique de compétition Airspeeder Mk3 d’Alauda en vol (Crédits image : Alauda)

Après la course de trottinettes électriques, plus impressionnante et dangereuse qu’on pourrait le penser, place aux courses de voitures volantes électriques. C’est en Australie que la société Alauda prépare ce tout nouveau type de compétition, bien décidée à ringardiser les classiques courses automobiles sur route. Dans une vidéo récemment diffusée, on voit deux engins s’affronter en ligne droite dans un sprint impressionnant à 150 kilomètres-heure au-dessus du désert australien.

Des voitures volantes de compétition conçues et construites en moins d’un an

Moitié voitures électriques, moitiés hélicoptères, ces « airspeeders » ressemblent en réalité à de gros drones, avec leurs hélices verticales sur les côtés de l’appareil. Désignés sous l’appellation Mk3, les dragsters volants sont passés en moins d’un an de la planche à dessin à celui de prototype prêt à engager la compétition.

À lire aussi > XPeng dévoile sa voiture volante et sa conduite autonome « complète »

C’est justement pour tester leurs capacités lors d’une course réelle que la société Alauda en a fait s’affronter deux sans pilote à bord. Il s’agit officiellement de la toute première course de dragsters volants électriques au monde, et il faut admettre que les images placent la barre très haut en matière de nouvelle façon d’aborder le sport automobile. Cette course préparatoire vise à préfigurer la future série de courses officielles, baptisée Airspeeder EXA Series.

La compétition de voitures volantes se tiendra « dans des lieux inaccessibles au sport automobile traditionnel »

Le nom technique du Airspeeder Mk3 est « octocoptère » : un hélicoptère monoplace doté de huit hélices, situés sur des bras fixés au fuselage en fibre de carbone. Chacun de ces bras est équipé d’une paire de rotors. L’airspeeder volant peut atteindre une vitesse de pointe de 200 km/h et voler jusqu’à 500 mètres d’altitude.

À lire aussi > La voiture volante AirCar a effectué son premier vol entre deux villes

C’est surtout du côté de son rapport poussée-poids que le dragster aérien semble le plus impressionnant : celui-ci est en effet supérieur à celui d’un chasseur F-15 Strike Eagle. Pour permettre une accélération si rapide, l’Airspeeder est doté d’une puissance totale de 320 kW, soit la moitié du maximum pouvant atteindre la très sportive Tesla Model S et ses 760 kW. Une puissance considérable qui se ressent dans les images du court clip d’une minute diffusé par le constructeur.

Suite à ces essais, le championnat Airspeeder EXA Series verra ces voitures volantes électriques s’affronter sur un circuit de réalité augmentée, cette fois avec de vrais pilotes à bord. Quatre équipes comptant chacune deux pilotes participeront à cette occasion à trois courses différents à travers le monde. Les lieux prévus pour ces courses seront bien évidemment inaccessibles au sport automobile « traditionnel » sur route.

Source : AutoEvolution