Accueil » Dossier » Chargeur Tesla 2022 : quelles sont les voitures compatibles ? Combien ça coûte ?

Chargeur Tesla 2022 : quelles sont les voitures compatibles ? Combien ça coûte ?

À compter du 1er février 2022, les propriétaires de véhicules électriques autres que Tesla peuvent recharger leurs véhicules dans certains Superchargeurs en France, depuis l’application Tesla. Pour l’instant, seulement 16 sites sont concernés. Mais qui peut y accéder, comment, et combien ça coûte ?

Si vous avez un véhicule 100 % électrique autre qu’une Tesla, vous pouvez enfin accéder (à une partie) du réseau de Superchargeurs du groupe d’Elon Musk pour recharger votre monture en France, mais aussi en Allemagne, en Belgique, aux Pays-Bas et Norvège.

Superchargeur
Superchargeur Tesla © Unsplash

Les conducteurs de véhicules d’autres marques peuvent trouver des emplacements éligibles directement depuis l’application Tesla (dans sa version 4.2.3 minimum) et soit payer un abonnement, soit s’acquitter d’une facture un peu plus salée à la borne que les conducteurs d’une Tesla. Pour l’instant, seulement 16 bornes de recharge Tesla sont éligibles, avec d’autres qui s’ajouteront plus tard. Mais qui peut y accéder, comment et à quel prix ?

A lire : Changer la batterie de sa Tesla coûte une fortune !

Ma voiture est-elle compatible avec un Superchargeur Tesla ?

Pour recharger votre voiture électrique sur une borne Tesla, votre véhicule doit soit disposer d’un connecteur de Type 2, soit d’un connecteur de Type Combo CSS. En Europe, tous les Superchargeurs V2 de Tesla sont équipés de bornes à câble double pour prendre en charge les ports de recharge CC de Type 2 (norme CEI 62196) ainsi que le CCS Combo 2, depuis novembre 2018.

Ainsi, et globalement, presque tous les véhicules 100 % électriques et hybrides rechargeables sont compatibles avec les bornes de recharge Tesla. Qu’il s’agisse d’Audi (e-tron), de Mercedes (EQ, A 250 e, B 250 e), BMW (i3), Hyundai (Kona, Ioniq), Jaguar (I-PACE, F-PACE), KIA (e-Niro), Renault (Zoe), Peugeot (e-208, e-2008, e-Rifter), Porsche (Taycan) ou Volkswagen (e-Up!), il est difficile d’être exhaustif tant les exemples de modèles ne manquent pas à l’appel. Si vous avez un doute, n’hésitez pas à demander à votre revendeur, à votre constructeur ou à Tesla directement.

Hyundai Ioniq
L’Ioniq Electric, un exemple de voiture compatible avec le Superchargeur Tesla en Europe © Hyundai

Aujourd’hui, la quasi-totalité des nouvelles voitures électriques lancées sur le marché européen intègrent le connecteur Combo CSS, lorsqu’elles proposent de la recharge en courant continu. Chez Tesla, il est même devenu le standard sur les Model 3 vendues en Europe. En revanche, les Tesla américaines (qui sont équipées du connecteur propriétaire Tesla) importées en Europe ne peuvent pas se charger en Europe.

Attention toutefois certains véhicules — notamment nippons — équipés d’un port CHAdeMO, comme Mitusbishi et l’Outlander PHEV, Lexus et la version électrique de l’UX, Nissan avec la Leaf et l’e-NV200… ne sont pas compatibles.

Les différents types de connecteurs pour véhicules électriques

Les connecteurs des voitures électriques ont beaucoup évolué avec le temps. On en reconnaît trois principaux, le connecteur de Type 3 étant désormais obsolète. Les voici.

  • Le connecteur de Type 1, à charge lente, est l’un des plus anciens. Il sert à se connecter à une source à courant alternatif et donc, à se connecter à la maison ou sur des chargeurs publics de faible puissance. La limite est de 32 ampères monophasés, avec une puissance délivrée de 7 kW (soit 7 kW en une heure). La Renault Kangoo ZE, la Peugeot Ion et les Nissan Leaf 1 et 2 en sont équipées.
  • Le connecteur de Type 2, à charge lente et rapide, offre une recharge en courant continu jusqu’à 50 kW (120 kW chez Tesla) et en courant alternatif jusqu’à 63 ampères et 43 kW en triphasé. Il est désormais le connecteur le plus répandu, avec le CCS Combo. Les Renault Zoe 1 et 2, les Tesla Model S, X et 3, les Hyundai Ioniq et Kona Electric, la Kia e-Niro, les Audi e-tron, BMW i3 ou Mercedes EQC en sont équipées.
  • Le connecteur de Type Combo CSS (aussi nommé Combo, ou parfois Type 2 Combo CSS), à charge rapide. C’est le connecteur standard en Europe depuis 2014. Extension du connecteur de Type 2, il offre des débits supérieurs à 250 kW.

Enfin, sachez que parmi les normes concurrentes, on peut citer le CHAdeMO (japonais), le Tesla Superchargeur (américain) et le nouveau standard de charge ultra rapide de nouvelle génération ChaoJi (chinois).

Qu’est-ce que c’est, le Combo CCS ?

Si vous disposez d’un véhicule électrique, vous avez forcément dû entendre parler de la prise Combo, qui risque de faire parler d’elle pendant des années encore. Standard européen pour le réseau de recharge de véhicules électriques (source), Combo CCS est l’abréviation de Combined Charging System ou système de charge combiné.

Le Combo n’est ni plus ni moins qu’une technologie de recharge de véhicules électriques à batterie standardisée, fruit de la coopération de 7 constructeurs automobiles, dont Audi, BMW, Daimler, Porsche et Volkswagen, ainsi que Ford et General Motors. Parmi les réseaux les plus connus équipés de ce standard, on citera par exemple Corri-Door ou Ionity.

La prise Combo porte bien son nom, car elle présente en réalité deux prises. L’une, au-dessus, est un connecteur rond de Type 2 dédiée au courant alternatif. L’autre, en dessous, se distingue par deux plus gros cercle. Elle est là pour la recharge rapide en courant continu. Plusieurs choix techniques ont été retenus dans leur conception, surtout par souci de compatibilité et de simplification, afin que le Combo CCS puisse recharger indifféremment sur une borne à courant alternatif ou continu avec une seule et même embase.

CCS
Prise CCS Combo à gauche et connecteur Type 2 à droite (image domaine public)

On retrouve deux versions de ce standard :

  • CCS 1.0 : 80 kW max (400 Volts, 200 Ampères)
  • CCS 2.0 : 350 kW max (200 à 1000 Volts, 500 Ampères) + Implémentation du protocol « Plug and Charge » permettant l’identification du véhicule par la borne pour payer la recharge.

La version 3.0 du CCS, encore en cours de définition, garantira la compatibilité ascendante avec les versions précédentes tout en ajoutant de nouvelles fonctionnalités. On citera par exemple le transfert de puissance inverse, la recharge inductive ou la communication sans fil pendant la recharge.

Où recharger ma voiture électrique sur un Superchargeur Tesla ?

Pour l’instant, on dénombre 16 Superchargeurs ouverts aux autres marques de véhicules électriques en France. Voici la carte officielle, fournie par Tesla.

Superchargeurs pour autres véhicules électriques France
Superchargeurs pour autres véhicules électriques en France © Tesla

Voici la liste complète de chaque Superchargeur acceptant actuellement les véhicules non-Tesla. Cliquez dessus pour accéder à son emplacement et ses informations.

Recharger un véhicule électrique non Tesla sur un Superchargeur, combien ça coûte ?

Tesla facture la charge au kWh avec un tarif variable d’une station à l’autre. Il n’est pas possible de payer à la borne Tesla, vous devez obligatoirement passer par l’application Tesla. Téléchargez-la sur l’App Store pour l’iPhone ou sur le Google Play Store pour Android. Dans certaines zones, le service est facturé à la minute, avec deux tarifs possibles (le Tarif 1 s’applique lorsque les véhicules chargent jusqu’à 60 kW, et le tarif 2 au-delà de 60 kW, mais coûte deux fois plus cher).

Une Tesla
Station de recharge Tesla © Unsplash

Si vous n’avez pas de véhicule électrique appartenant à la marque Tesla, il vous faudra :

  • Soit payer un abonnement de 12,99 € par mois, sans engagement, directement depuis l’application Tesla qui vous permettra de bénéficier des mêmes tarifs que les conducteurs de Tesla à la borne.
  • Soit payer des prix plus élevés au Superchargeur, en moyenne 30 à 50 % plus chers environ.

À vous de calculer si l’achat de l’abonnement est rentable ou pas, en fonction des kilomètres que vous faites, des prix constatés à la borne Tesla, etc.

À lire : Tesla d’occasion : quel Model choisir ? que faut-il vérifier avant d’acheter ?

Comment recharger ma voiture électrique à un Superchargeur si je ne conduis pas une Tesla ?

Si vous avez une voiture électrique qui n’est pas une Tesla, voici comment faire pour la recharger dans une borne Superchargeur.

  • Téléchargez l’application Tesla (version 4.2.3 ou ultérieure) pour iOS ou Android, créez un compte Tesla.
  • Sélectionnez Recharger un véhicule non-Tesla et recherchez la station Superchargeur désirée.
  • Ajoutez votre mode de paiement, branchez votre véhicule, sélectionnez une borne et appuyez sur Démarrer la recharge.
  • Sélectionnez Arrêter la recharge pour terminer votre session.

Vous pouvez retrouver quelques informations supplémentaires à propos de ce programme pilote sur le site de Tesla.