Accueil » Actualité » Retrouvés grâce à un AirTag, ses voleurs lui cassent le nez

Retrouvés grâce à un AirTag, ses voleurs lui cassent le nez

À New York, des malfaiteurs ont dérobé la moto d’un certain Stephen Herbert. Celle-ci était équipée d’un AirTag ce qui a permis à la victime de retrouver la trace des voleurs. Mais ces derniers l’ont violemment agressé.

Image 1 : Retrouvés grâce à un AirTag, ses voleurs lui cassent le nez
Un AirTag – Crédit : Unsplash

Encore une mauvaise presse pour le tracker d’Apple ! L’AirTag permet de retrouver des objets égarés grâce à l’application Localiser. Mais il est régulièrement détourné par des individus malveillants, comme cet homme qui avait placé l’AirTag dans la voiture de sa compagne pour la pister. Et le tracker peut également se retourner contre les victimes comme le montre ce nouveau fait divers survenu à New York.

Il y a un mois, Stephen Herbert achète une moto sur laquelle il équipe un AirTag, rapporte CBS News. Quelques jours plus tard, le véhicule est dérobé. Accompagné de la police, Herbert tente alors de le localiser, en vain. Le lendemain, il décide de consulter de nouveau l’application Localiser qui lui révèle cette fois-ci où se trouve sa moto.

À lire > AirTag : elle utilise un tracker pour localiser le chauffeur suspect de son camion de déménagement

AirTag : un homme agressé après avoir localisé ses voleurs

Lorsqu’il arrive sur place, le voleur s’apprête à l’enfourcher. Herbert l’apostrophe pour lui signaler qu’elle lui appartient mais le suspect assure qu’il s’agit bien de la sienne. « OK, attendons la police », lui rétorque alors Herbert. Brusquement, le voleur s’enfuit et revient quelques secondes plus tard avec un complice pour le passer à tabac. Son nez étant cassé, il devra subir une intervention chirurgicale prochainement.

« J’ai été très stupide d’y aller seul », regrette Herbert. « Sur le moment, je l’ai vu sur le point de monter dessus et de partir et j’ai pensé que c’était ma chance. C’était faux ». Il s’estime toutefois chanceux de ne pas avoir été blessé plus gravement. Selon lui, le tracker fonctionnait encore pendant trois jours à la suite de l’agression.

Si vous êtes victime du vol d’un objet agrémenté d’un AirTag, ce dernier peut s’avérer d’une grande aide pour les enquêteurs. Ne partez toutefois jamais la fleur au fusil pour retrouver les suspects et laissez cette tâche à la police. Par ailleurs, si vous pensez être pisté par un AirTag invasif, voici comment le désactiver.

Source : CBS