Accueil » Actualité » Sony : la PlayStation 5 ne sera plus concernée par la pénurie de composants cette année

Sony : la PlayStation 5 ne sera plus concernée par la pénurie de composants cette année

Chez Sony, des mesures ont été prises pour s’approvisionner efficacement. La firme nippone déclare avoir sécurisé suffisamment de composants pour atteindre ses objectifs, donc si pénurie il y a, ce ne sera pas à cause des composants.

Le directeur financier de Sony, Totoki Hiroki, a annoncé dans une interview une nouvelle qui fera certainement plaisir aux joueurs. En effet, la société a pris « diverses mesures » afin de sécuriser suffisamment de puces afin de remplir les objectifs de ventes de la PS5. Sony sera donc en mesure de fabriquer les 14,8 millions de consoles prévues pour l’année fiscale en cours, qui se terminera en mars 2022.

Image 1 : Sony : la PlayStation 5 ne sera plus concernée par la pénurie de composants cette année
Crédit : Sony

Une bonne nouvelle puisque la pénurie dure depuis un long moment et qu’aucune amélioration n’était prévue il y a encore peu de temps. Cependant, il se pourrait que ce montant de composant ne soit pas suffisant et qu’il reste encore des difficultés à obtenir une console rapidement.

Des estimations trop justes

Pour prévoir un nombre de consoles à fabriquer, Sony s’appuie sur les chiffres réalisés par ses modèles précédents. Ainsi à la fin de la dernière année fiscale, le service financier du géant japonais a estimé le nombre de consoles à fabriquer en fonction des ventes de PS5, mais aussi des PS4 vendu à la même période suite à son lancement tardif en 2013.

La PS4 avait elle aussi connu une rupture de stock qui avait rapidement été résolue pour l’été 2014. C’est pourquoi les chiffres ont été ajustés à la hausse. Cependant, la récente augmentation dans la production de la PS5 et le montant de composants sécurisés pourraient ne pas suffire à répondre à l’ensemble de la demande.

La demande actuelle est, en effet, plus forte que la capacité de Sony à sécuriser des composants et fabriquer les consoles. Résultat, dès qu’un magasin arrive à s’approvisionner, le stock est intégralement vendu, quasi instantanément. Pour le moment, Sony n’a pas la capacité de production nécessaire pour répondre à la forte demande et rétablir la situation pourrait demander encore plusieurs mois.

De bons résultats financiers

Malgré le manque de consoles, le service « Jeux et réseau » enregistre une belle augmentation de chiffre d’affaires avec 5,6 milliards de dollars, soit 38 % de plus qu’avant la pandémie en 2019. Avec le COVID-19, Sony enregistre un temps de jeu supérieur de 18 %.

À noter que ces bons résultats concernent les jeux édités par Sony, soit à peu près 16 % de l’ensemble des jeux PlayStation. Une proportion bien inférieure à celle du concurrent Nintendo dont la plupart des ventes de jeux sont réalisées par des titres internes.

Chose importante à souligner, 71 % des titres vendus par Sony le sont sous forme dématérialisée. Cette proportion laisse présager une disparition progressive des supports physiques dans un avenir proche au profit des modèles de console sans lecteur.

Source : arstechnica