Accueil » Actualité » Starlink : l’Internet par satellite arrive bientôt dans les voitures, avions et bateaux

Starlink : l’Internet par satellite arrive bientôt dans les voitures, avions et bateaux

La Commission fédérale des communications (FCC) a accordé à SpaceX l’autorisation d’utiliser son système Internet par satellite Starlink sur des véhicules en mouvement, notamment des voitures, des camions, des bateaux et des avions.

Alors qu’il fallait jusqu’à présent disposer d’une parabole pour se connecter au réseau Internet par satellite Starlink d’Elon Musk, le service de SpaceX vient de franchir une étape importante. Il pourrait bientôt arriver dans les véhicules en mouvement.

starlink
Crédit : SpaceX

La FCC, la Commission fédérale des communications aux États-Unis, a approuvé la demande de SpaceX d’exploiter Starlink sur des véhicules en mouvement, notamment des voitures, des bateaux et des avions. Cela faisait maintenant plus d’un an que SpaceX avait pour projet d’étendre son service aux véhicules, et c’est désormais possible. L’été dernier, SpaceX avait même déjà commencé à discuter avec plusieurs compagnies aériennes pour installer le Wi-Fi par satellite dans leurs avions.

L’ordonnance de la FCC intervient peu de temps après que la société a signé des accords avec des compagnies aériennes, dont Hawaiian Airlines et JSX, pour fournir un service Wi-Fi en vol à leurs passagers. La compagnie de croisières Royal Caribbean aurait également demandé un accès à Starlink pour ses navires.

Les véhicules en mouvement auront bientôt accès à la fibre par satellite

Bien qu’un accord ait été trouvé avec l’agence, la FCC a posé quelques conditions sur le service mobile Starlink. SpaceX doit notamment « accepter toute interférence reçue des services actuels et futurs autorisés ». L’agence a également fait remarquer que tout nouvel investissement dans Starlink « comporte le risque que les opérations soient soumises à des conditions ou exigences supplémentaires » de la part de la FCC. SpaceX n’a d’ailleurs pas été la seule société à bénéficier de cet accord. En effet, Kepler Communications peut désormais également utiliser ses terminaux dans des véhicules en mouvement.

Pour l’instant, on ne sait pas exactement quand les compagnies aériennes commenceront à proposer le réseau Starlink dans leurs avions. Cependant, on imagine que les premiers essais pourraient avoir lieu avant la fin de l’année. Du côté des voitures, le premier constructeur automobile à franchir le pas devrait être Tesla, une des nombreuses entreprises du milliardaire Elon Musk. L’arrivée de Starlink dans les véhicules de la société devrait éviter aux fans de devoir fixer une antenne sur leur voiture et de se faire arrêter par la police.

En attendant d’en savoir plus, SpaceX se bat actuellement contre les tentatives de DISH Network de revendiquer des droits sur le spectre de 12 GHz. Selon la société, celui-ci causera des interférences avec les signaux Starlink aux États-Unis.