Accueil » Actualité » Starlink : SpaceX est autorisé à placer ses satellites en orbite basse

Starlink : SpaceX est autorisé à placer ses satellites en orbite basse

SpaceX vient d’obtenir l’autorisation de la FCC de placer 2 814 satellites Starlink en orbite plus basse que ce qui était initialement prévu. C’est une victoire pour Elon Musk qui faisait face à des géants comme Amazon, OneWeb ou même Viasat.

SpaceX remporte une nouvelle victoire. Malgré l’opposition de ses concurrents tels qu’Amazon, OneWeb ou Viasat, la société d’Elon Musk a finalement reçu l’autorisation de placer sa constellation de satellites Starlink à une orbite plus basse que prévu. La FCC a accordé cette autorisation hier, mardi 27 avril 2021. Les concurrents de SpaceX ne voulaient pas que les satellites soient placés aussi bas en raison du risque accru de collisions entre satellites et d’éventuelles interférences avec d’autres réseaux, selon eux.

60 satellites Starlink en attente d’être déployés
60 satellites Starlink en attente d’être déployés – Crédit : SpaceX

La FCC a déclaré que les satellites de Starlink ne posent aucun problème s’ils sont placés en orbite basse. D’après l’agence indépendante, autoriser des altitudes plus basses pour la constellation de satellites Starlink « ne crée pas de problèmes d’interférence significatifs ». Au contraire, cela permettra à SpaceX de renforcer la sécurité de sa constellation. En effet, les satellites hors d’usage seront plus facilement évacués de la constellation. D’ailleurs, SpaceX veut aussi connecter les voitures, bateaux et avions à son réseau Internet en plus des stations fixes actuelles.

2 814 satellites Starlink de SpaceX seront placés à 550 km d’altitude

À l’heure actuelle, SpaceX a plus de 1 300 satellites Starlink en orbite. Il a bien entendu prévu d’en lancer plusieurs milliers supplémentaires afin de couvrir les zones les plus rurales de la planète. Ses concurrents Amazon et OneWeb ont eux aussi pour objectif de développer leur propre réseau de satellites.

Amazon a reçu l’autorisation de la FCC en 2020 de lancer plus de 3 000 satellites en orbite autour de la Terre pour sa constellation Kuiper. De son côté, OneWeb a déjà lancé 182 des 648 satellites prévus. Il avait d’ailleurs demandé l’autorisation d’envoyer 48 000 satellites supplémentaires l’année dernière en dépit de problèmes financiers.

Avec l’autorisation de la FCC, SpaceX va pouvoir abaisser l’altitude des prochains 2 814 satellites. Alors qu’ils étaient prévus pour être lancés à 1 150 km d’altitude, les satellites Starlink pourront être placés à seulement 550 km. Ils seront ainsi situés à proximité des prochains satellites d’Amazon, d’où les inquiétudes du géant de l’e-commerce.

Enfin, la FCC a également imposé des conditions à SpaceX. La société d’Elon Musk doit accepter les potentielles interférences avec les autres satellites de ses concurrents. De plus, les satellites Starlink ne devront jamais dépasser 580 km d’altitude. En effet, ceux d’Amazon sont prévus pour être placés à 590 km.

Source : The Verge