Accueil » Actualité » Tesla : réduction de 1000 dollars sur la mise à jour de l’écran tactile

Tesla : réduction de 1000 dollars sur la mise à jour de l’écran tactile

Tesla fait face à la pression d’un rappel concernant l’écran tactile d’une partie de ses véhicules et décide donc de baisser le prix de la mise à jour.

Un écran massif de 17” est l’une des marques de fabrique des véhicules électriques Tesla Model S et Model X. Connu sous le nom de MCU, Media Control Unit, ce dernier a été poussé dans ses dernières limites suites aux différentes mises à jour logicielsdza faites par le constructeur. De ce fait, l’entreprise d’Elon Musk a commencé à donner la possibilité d’effectuer une mise à jour et vient de réduire le coût de 1000 dollars.

écran Model X
Intérieur de Model X. Source : Tesla

Le prix de cette mise à jour vient de passer de 2500 à 1500 dollars sans aucune explication de la part du fabricant. Selon Electrek, le prix catalogue a simplement été changé sur le site internet de la firme. Elle consiste à échanger le MCU des Model S et Model X plus anciennes pour une version plus puissante qui pourra supporter toutes les nouvelles fonctionnalités logiciels et aura une interface tactile plus réactive.

Tesla a l’habitude de changer les prix des véhicules et des options sans pour autant prévenir, mais ce changement coïncide étrangement avec la demande du gouvernement fédéral d’une campagne de rappel pour les écrans des Tesla les moins récentes.

La menace d’un rappel massif

Tesla risque de devoir rappeler plus de 150 000 véhicules. Selon la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), les défaillances du MCU touchent à des aspects en relation avec la sécurité comme la caméra arrière, l’Autopilot, le son du clignotant et la fonction dégivrage/désembuage. C’est l’inconvénient du choix de Tesla d’avoir limité les commandes physiques au profit de l’écran tactile.

En réaction à ce problème connu, Tesla a mis en place une extension de la garantie. Selon des données de juillet 2020, c’est 17,3 % des Model S et 4,1 % des Model X qui seraient concernées par les défaillances. La NHTSA a néanmoins souligné l’effort réalisé par Tesla pour corriger le problème par une mise à jour OTA. Malheureusement, cette mise à jour ne semble pas avoir été efficace. Tesla a donc jusqu’au 27 janvier pour répondre à la requête de l’agence.

Des mises à jour nombreuses

C’est la grande force de Tesla, dès le départ la voiture se voulait évolutive via des mises à jour logiciel. On retrouve un modèle où le matériel est présent de base et l’utilisateur personnalise sa voiture en fonction de ses envies et de son portefeuille. Récemment, Tesla a implémenté une mise à jour importante avec le mode FSD, permettant de voir avec les « yeux » de la voiture ainsi que d’autres fonctions qui s’ajoutent à la liste déjà fournie comme la personnalisation des sons émis par la voiture.

Bien évidemment, de telles mises à jour sollicitent de plus en plus la partie matérielle de la voiture et il n’est pas étonnant de voir arriver les limites des modèles les plus anciens. Avec cette façon de procéder, Tesla ramène dans le monde de l’automobile le problème bien connu du monde du PC qu’est l’obsolescence. À force de mise à jour, l’utilisateur risque de devoir sortir régulièrement le portefeuille pour s’assurer du bon fonctionnement logiciel de sa voiture. Espérons qu’il n’y aura pas d’abus de la part des constructeurs.