Accueil » Actualité » Tesla : un hacker révèle ce que la caméra intérieure des Model 3 et Y cherche à détecter

Tesla : un hacker révèle ce que la caméra intérieure des Model 3 et Y cherche à détecter

Un hacker connu pour révéler des nouveautés du logiciel de Tesla a fait une découverte intéressante. Il a révélé ce que la caméra intérieure des Model 3 et Y qui a récemment été activée chercher à détecter pendant la conduite.

Intérieur d'une Tesla Model 3
Intérieur d’une Tesla Model 3 – Crédit : Bram Van Oost / Unsplash

La Model 3 est équipée d’une caméra intérieure depuis sa commercialisation en 2017. Celle-ci n’était cependant pas active. En effet, Elon Musk a déclaré en avril dernier que ces caméras seraient uniquement utilisées pour les robot-taxis afin de surveiller les passagers qui pourraient essayer de vandaliser les voitures. Il s’agit de la flotte de taxis autonome nommée Tesla Network. Finalement, la caméra qui filme les passagers a été activée au mois de juin dans le but d’améliorer la sécurité à bord.

La caméra intérieure des Model 3 et Model Y examine le comportement du conducteur

Bien entendu, la caméra située au niveau du rétroviseur central de la Model 3 et de la Model Y ne s’active pas automatiquement. Le propriétaire de la voiture doit accepter au préalable de partager les données prises par la caméra dans l’habitacle. Ces données sont donc utilisées à des fins de recherche. L’objectif est d’améliorer les fonctionnalités existantes et d’en mettre au point des nouvelles.

Le hacker « @greentheonly » s’est spécialisé dans les voitures de Tesla et partage régulièrement ses découvertes avec la communauté. Il vient de partager sur Twitter ce que ces caméras cherchent actuellement à détecter lorsqu’elles sont actives.

La caméra intérieure embarquée dans les Tesla Model 3 et Model Y cherche donc à identifier le comportement du conducteur. A-t-il les yeux fermés ? Regarde-t-il à gauche ou à droite ? Utilise-t-il son smartphone ? Cette découverte laisse effectivement suggérer que Tesla est en train d’étudier une fonctionnalité de surveillance des conducteurs.

Surveiller les conducteurs au volant par le biais de la caméra intérieure ?

Vous savez sûrement déjà que l’Autopilot des Tesla force le conducteur à garder les mains sur le volant. S’il ne le fait pas, des alertes sonores l’avertissent avant que la voiture finisse par ralentir et s’immobiliser. Bien entendu, les plus malins ont déjà trouvé un moyen de tromper l’Autopilot en utilisant divers objets pour imiter la pression de leurs mains. On pourrait donc imaginer que la fonctionnalité de surveillance du conducteur par le biais de la caméra intérieure serve à remplacer cette pression sur le volant. En tout cas, le hacker green pense que « c’est possible ». D’après lui, « ils [Tesla] développent clairement un système (différent) de surveillance de la conduite ».

Par exemple, si la caméra détecte que le conducteur ne regarde pas la route, qu’il se retourne pour parler avec un passager ou qu’il utilise son smartphone, il recevrait des alertes avant la désactivation de l’Autopilot s’il ne corrigeait pas son comportement. Outre la distraction au volant, cela pourrait également servir à identifier des malaises, des crises cardiaques et d’autres problèmes médicaux.

Pour le moment, rien n’est encore confirmé. D’ailleurs, ces caméras inquiètent les militants pour la protection des données. Les données peuvent-elles vraiment être gardées confidentielles ? Avec des caméras filmant les alentours du véhicule ainsi que l’habitacle (si la caméra est activée), la question de la protection de la vie privée revient sur le tapis. Selon le commissaire à la protection des données du land de Bade-Wurtemberg, ces pratiques sont totalement inadmissibles.

Source : Electrek