Accueil » Test » [Test] Amazon Kindle (2019), nouvelle reine de l’entrée de gamme

[Test] Amazon Kindle (2019), nouvelle reine de l’entrée de gamme

Kindle amazon 2019
8/10
Image 1 : [Test] Amazon Kindle (2019), nouvelle reine de l’entrée de gamme

Kindle (2019) d’Amazon

Le meilleur premier prix

79,99€ > Amazon
On aime
  • Rapport qualité-prix
  • Compacité
  • Robustesse
  • Interface
  • Autonomie
On n’aime pas
  • Un prix qui la rapproche de la Paperwhite qui dispose d’arguments supplémentaires.
Verdict :

Les Kindles sont des valeurs sûres et cette petite dernière, qui intègre à présent un éclairage frontal, ne déçoit pas. On y retrouve tout ce qui fait la force des liseuses d’Amazon : une interface claire, une bonne réactivité, une autonomie de plusieurs semaines… Elle séduira ceux qui cherche un modèle premier prix ultra compact et tout terrain.

plus
Poids 174
Taille de l'écran 6 pouces
Résolution 167 ppp
Dimensions en mm 160 x 113 x 8,7 mm
Formats reconnus Kindle Format 8 (AZW3), Kindle (AZW), TXT, PDF, MOBI non protégé, PRC natif, HTML, DOC, DOCX, JPEG, GIF, PNG, BMP converti
Compatibilité PC, Mac, iOS, Android
Eclairage Oui
Etanchéité Non
Prix 79,99€ avec pub et 89,99€ sans pub

Jusqu’à présent, pour bénéficier de l’éclairage sur sa liseuse, il fallait investir au moins 100 euros en surfant sur les promos. Mais ça, c’était avant. Amazon vient de bouleverser le marché de l’entrée de gamme en lançant une nouvelle version de sa Kindle « de base » équipée en standard de l’éclairage. Elle pourrait même faire de l’ombre à sa grande sœur, la Paperwhite…

Image 2 : [Test] Amazon Kindle (2019), nouvelle reine de l’entrée de gamme

>>> Découvrez notre comparatif de liseuses : Kindle, Kobo, tea, Bookeen. Quelle est la meilleure ?

Oui pour l’éclairage à bon prix

Cette nouvelle Kindle annonce la fin définitive des modèles d’entrée de gamme sans éclairage. D’ailleurs, lentement mais sûrement les principaux fabricants de liseuses ont abandonné ce créneau. Ainsi, que ce soit chez Rakuten Kobo, tea ou Bookeen, les modèles sans lumière ont lentement mais sûrement disparu du marché.

Il est vrai que se priver de l’éclairage pour économiser 20 ou 30 euros n’était pas forcément un bon calcul tant l’éclairage peut s’avérer utile dans de nombreuses circonstances. Et même si la Kindle ne possède que 4 leds, la diffusion de la lumière s’avère tout à fait correcte.

La version précédente de la Kindle (2016 – 8e génération) démarrait à 69,99€ avec pub. Ce prix passe à présent à 79,99€. Mais payer 10€ pour bénéficier de l’éclairage, ça en vaut clairement la peine. La Kindle devient du même coup la moins chère du marché ! A moins de se rabattre sur des anciennes générations, des modèles d’occasion ou de viser les promotions fréquentes sur ce type de produit.

Image 3 : [Test] Amazon Kindle (2019), nouvelle reine de l’entrée de gamme

Oui pour l’interface et la fluidité

Amazon n’est pas vraiment un débutant en matière de liseuse et la petite dernière de la famille Kindle profite de la même interface que les autres modèles de la gamme. On s’y retrouve rapidement et rien d’essentiel ne manque à l’appel.

Présence des dictionnaires, prise de notes, statistiques en cours de lecture, synchronisation avec l’application mobile pour reprendre sa lecture à la bonne page… tous les services que l’on peut espérer avoir sur une liseuse sont là.

L’espace de stockage est de 4 Go, ce qui s’avère largement suffisant pour stocker des centaines, voire des milliers de livres. Le poids moyen d’un livre se situant souvent aux alentours des 400 Ko, les plus gros d’entre eux pouvant dépasser le méga. Nous avons testé le chargement d’un exemplaire de 1,8 Mo (un Stephen King qui dépasse les 1000 pages) sans enregistrer le moindre ralentissement. La réactivité est toujours au rendez-vous.

Oui pour le format de poche

La Kindle a pris quelques grammes par rapport à la version précédente (174 vs 161 grammes), une prise de poids liée notamment à l’ajout de l’éclairage. Elle vient donc se placer en 3e position derrière la Touch Lux 4 (155g) et la Kobo Clara HD (166g). Son format (160 x 113 x 8,7mm) en fait également l’une des plus compactes du marché et s’avère idéal pour la lecture à une main dans les transports. Son revêtement en plastique lisse la rend facile à nettoyer et il est tout à fait envisageable de se passer d’une cover qui risque de l’alourdir. Un vrai modèle tout terrain qui respire la solidité même si l’étanchéité n’est pas de la partie.

Image 4 : [Test] Amazon Kindle (2019), nouvelle reine de l’entrée de gamme

Non pour l’univers fermé d’Amazon

On touche au point le plus sensible des Kindle. Si Amazon se montre aussi agressif en matière de prix de ses équipements, c’est avant tout pour attirer de nouveaux lecteurs sur sa librairie en ligne avec ses ebooks au format AZW3.

Récupérer sa bibliothèque d’ePub sur sa Kindle n’est donc pas possible à moins de se livrer à diverses manipulations avec des logiciels comme Calibre qui permettent de convertir les ebooks.

Ceci dit, le service d’ebooks d’Amazon est d’une efficacité redoutable et le prix des livres étant encadré, vous paierez le même tarif partout.

Non parce que la Paperwhite n’est pas loin

Il n’y a pas grand-chose à reprocher à cette Kindle si ce n’est qu’avec un prix en légère hausse (+10 euros), elle se rapproche un peu plus de la Paperwhite. Cette dernière offre un éclairage de meilleure qualité (5 leds au lieu de 4) et une résolution plus élevée (300 ppp vs 167) qui renforce la netteté des caractères. La Paperwhite bénéficie également  de l’étanchéité et d’un écran lisse (c’est-à-dire qu’il n’y a pas de dénivelé entre les bords de l’écran et l’écran lui-même).

Enfin, côté prix, la Paperwhite est vendue 130 euros, mais régulièrement soldée à 100 euros. Cependant, il n’est pas exclu que la Kindle connaisse également des périodes de promotions, ce qui la rendrait imbattable sur son créneau.

Image 6 : [Test] Amazon Kindle (2019), nouvelle reine de l’entrée de gamme
9/10

Kindle Paperwhite d’Amazon (2018)

La référence

130€ > Amazon