Accueil » Test » Test Huawei Freebuds Pro 2 : vos oreilles ne sont pas prêtes (mais c’est court)

Test Huawei Freebuds Pro 2 : vos oreilles ne sont pas prêtes (mais c’est court)

Qui de mieux que Devialet pour carrosser le son d’écouteurs ? Huawei renouvelle son partenariat en lançant les Freebuds Pro 2, ses écouteurs sans fil haut de gamme.

Image 2 : Test Huawei Freebuds Pro 2 : vos oreilles ne sont pas prêtes (mais c'est court)
8/10

Huawei Freebuds Pro 2

On aime
  • Un son de haute volée (calibration Devialet)
  • Le montage à double transducteur
  • Codec LDAC (Hi-res Audio)
  • Design plus compact et confortable
  • Multipoint
  • Compatibles iOS/Android
  • Charge rapide
On n’aime pas
  • Aigus perfectibles (on pinaille)
  • Réduction de bruit pas au niveau des espérances
  • Autonomie faiblarde
  • Latence élevée (et mode faible latence inutile)
  • Inutilisables pour appels dans environnement bruyant
Verdict :

Les Freebuds Pro 2 opèrent une belle évolution. Ils gagnent en fonctions (LDAC, multipoint) et surtout bénéficient d’un bon traitement audio par Devialet. Leur conception à double transducteurs leur garantie une grande latitude sonore. On est émerveillé par le rendu. En revanche, si la réduction de bruit est dans la moyenne, elle n’est pas aussi convaincante qu’annoncé. L’ensemble des technos embarquées grèvent l’autonomie ce qui peut poser problème pour certains, malgré une charge rapide. En bref, on a cependant entre les mains un excellent produit pour une fidèle reproduction sonore. Pour le prix demandé, les Freebuds Pro 2 restent cohérents bien qu’ils ne brillent pas sur tous leurs aspects.

Cela dure depuis deux ans maintenant. Huawei a pris l’habitude de se rapprocher de Devialet lors de l’élaboration de ses appareils audio. Après des enceintes comme les Sound X et Sound Joy, c’est au tour des écouteurs de passer au travers de l’acoustique de la luxueuse marque française.

Avec les Freebuds Pro 2, Huawei veut asseoir sa position sur le marché des écouteurs True Wireless. Lancés il y a deux ans, les Freebuds Pro avaient su convaincre les critiques, notamment par leur bonne qualité générale et leur son équilibré. Les Freebuds Pro 2 doivent aujourd’hui enfoncer le clou. Pour cela, Huawei a souhaité tout améliorer dessus : un format plus compact, un meilleur son, une meilleure réduction de bruit, l’ajout du multipoint et du codec HD standard : le LDAC.

Tout cela est-il bien dans la pratique ? Huawei parvient-il à offrir le proposition convaincante que l’on attend ? A 219,99 € la paire, on est 20 € plus cher que les Freebuds Pro à leur lancement. Et depuis, le marché s’est largement tendu avec des écouteurs pertinents à moins de 100 €. Bref, ils ont intérêt à être bons.

A lire > notre sélection des meilleurs écouteurs sans fil

NDLR : actuellement, les Freebuds Pro 2 sont à 199,99 € avec le code promo ATRUESOUND sur le site de Huawei. La marque ajoute en cadeau un bracelet Huawei Band 7 ainsi qu’une housse de protection.

Image 3 : Test Huawei Freebuds Pro 2 : vos oreilles ne sont pas prêtes (mais c'est court)
Huawei Freebuds Pro 2 ©Tom’s Guide

Huawei Freebuds Pro 2 : format, confort

Les Freebuds Pro 2 reprennent le design de la première génération. On retrouve donc un format avec tige. Cela permet de mieux capter la voix en main libre. La tige en elle-même n’est pas circulaire mais affiche un bord plat sur l’extérieur.

L’ensemble écouteurs et boîtier est plus compact et plus léger que les premiers Freebuds Pro. Les écouteurs sont 9% moins haut et 14% moins épais pour un poids de 5,9 g. Au port, cela se ressent, la tige ne venant plus frotter contre la joue. On y gagne donc encore en confort. A l’usage, on peut rester des heures avec les Freebuds Pro 2 dans les oreilles. Aucune gêne n’est apparue durant notre test. Ils sont agréables à porter, ne bougent pas même pendant les séances de sport (ils sont résistants aux projections d’eau – IP54).

Image 4 : Test Huawei Freebuds Pro 2 : vos oreilles ne sont pas prêtes (mais c'est court)
Huawei Freebuds Pro 2 et Freebuds Pro ©Tom’s Guide

Le boîtier en lui-même opère aussi une cure d’amaigrissement. 11% plus petit, il pèse 55 grammes. La différence facilite son rangement dans une poche de jeans. Il possède toujours une charnière métallique, appréciable puisque gage de solidité.

Image 5 : Test Huawei Freebuds Pro 2 : vos oreilles ne sont pas prêtes (mais c'est court)
Huawei Freebuds Pro et Freebuds Pro 2 ©Tom’s Guide

Il n’est plus en finition laquée, mais plutôt brossée. On a moins à craindre les microrayures. Les écouteurs adoptent une position plus relevée à l’intérieur.

Cela facilite leur retrait, mais celui-ci n’est toujours pas optimal. Si l’on n’y fait pas attention, on risque de les laisser échapper en les retirant du boîtier. D’autant plus que les écouteurs en eux-mêmes sont en finition brillante et glissent aisément entre les doigts.

✅ On aime > design plus compact / finition brossée du boîtier / confort durable / IP54
❌ On n’aime pas > écouteurs glissants

Huawei Freebuds Pro 2 : qualité audio

Les Freebuds Pro 2 utilisent un système à double transducteur. On y trouve un HP dynamique de 11 mm à quatre aimants en charge des basses et médiums, et un planaire pour les aigus.

Cette conception assez unique en son genre promet sur le papier des basses fréquences descendant à 14 Hz donc sous le seuil de l’oreille humaine (et des capacités du Bluetooth). Devialet n’est pas intervenu sur la chaîne de conception des Freebuds Pro 2. Ils ont mis leur patte sur l’égalisation des écouteurs, soit en bout de chaîne, sur le produit fini. Néanmoins, de leur avis, le produit n’a pas été limitant pour leur travail.

Codecs : du SBC au LDAC

Côté codecs, Huawei a retravaillé sa copie. Outre les classiques SBC et AAC, on avait droit au HWA sur la première génération. Un codec haute définition utilisable que sur les produits Huawei.

Aujourd’hui, les Freebuds Pro 2 gagnent le LDAC, un autre codec certifié Hi-res Audio, mais bien plus populaire et compatible avec la plupart des appareils du marché (smartphones, tablettes, PC – hors Apple).

Image 6 : Test Huawei Freebuds Pro 2 : vos oreilles ne sont pas prêtes (mais c'est court)
Huawei Freebuds Pro 2 ©Tom’s Guide

Une égalisation automatique

Huawei déploie une technologie d’égalisation automatique. Un micro orienté vers l’intérieur de l’oreille mesure en permanence le son perçu et corrige l’égalisation à la volée. Il en va de même pour le volume, Huawei voulant garantir la même tenue du son à bas ou haut volume. Et ça fonctionne plutôt bien.

Notre test audio

Pour tester le rendu sonore de ces Freebuds Pro 2, nous les avons couplé à un Find X5 Pro en LDAC. Comme support musical, notre choix se porte naturellement sur Qobuz, la plateforme française proposant un large choix de pistes en qualité Hi-res ou qualité CD.

D’entrée de jeu, le partenariat Huawei/Devialet a toujours du bon. La signature sonore apposée par le constructeur français est harmonieuse, ronde et juste. On a une courbe en W assez caractéristique.

Image 7 : Test Huawei Freebuds Pro 2 : vos oreilles ne sont pas prêtes (mais c'est court)
Huawei Freebuds Pro 2 ©Tom’s Guide

Les basses sont profondes et l’on s’aperçoit ici des capacités des Freebuds Pro 2 en la matière. No Sanctuary Here de Chris Jones nous convainc dès ses premières notes. Les oreilles vibres au son de sa ligne de basse très intense.

La voix est au centre du spectre définit par Devialet. Elle est clair et ressort nettement, comme dans Hotel California des Eagles, l’enregistrement en live MTV de 1994. D’ailleurs, celui-ci permet également d’apprécié toute l’amplitude de la scène sonore des Freebuds Pro 2. En fermant les yeux, on s’y croit. La stéréo est fidèlement reproduite et le placement des instruments se dessine naturellement.

Les aigus sont aussi présents, mais un chouïa en retrait. Rien de grave cependant, nous sommes tatillons sur ce point. L’émotion demeure toujours pleine à notre écoute de l’Ave Maria de Gounod chanté par Begoña Alberdi.

La reproduction sonore est de haute volée. Et si l’on veut modifier un paramètre, l’application AI Life de Huawei donne accès à un égaliseur 10 bandes.

✅ On aime > codec LDAC / égalisation auto / basses profondes / son bien calibré / belle scène stéréo
❌ On n’aime pas > des aigus perfectibles

Huawei Freebuds Pro 2 : réduction de bruit active

De par leur forme, les Freebuds Pro 2 offrent une isolation passive. Celle-ci est déjà bonne.

On y ajoute par-dessus une isolation active (ANC). Elle utilise trois micros sur chaque écouteurs, deux orientés vers l’extérieur et un vers le canal auditif. De concert, ils travaillent à éradiquer le bruit extérieur et particulièrement ceux compris entre 50Hz et 3000Hz. Huawei annonce baisser ces fréquences indésirables jusqu’à 49 dB. Sur le papier, c’est mieux que les précédents Freebuds Pro et mieux aussi que les AirPods Pro d’Apple ou même les QC Earbuds de Bose.

Trois modes de réduction de bruit sont disponibles : cosy, général, ultra et dynamique. Ce dernier bascule automatiquement de l’un à l’autre en fonction de l’environnement.

La réduction de bruit active des Freebuds Pro 2 modifie la tonalité générale. On gagne en basses et en aigus. Du coup, on s’éloigne du preset d’origine de Devialet.

Dans les faits, en Ultra, les graves sont bien atténuées. De 0 à 100 Hz on n’entend plus rien ou presque.

Au-dessus, c’est amoindri aussi, mais pas autant que prévu. On conserve beaucoup de médiums et d’aigus. Les cris de bébé passent bien ainsi que les vois dans une certaine mesure.

Image 8 : Test Huawei Freebuds Pro 2 : vos oreilles ne sont pas prêtes (mais c'est court)
Oppo Enco X2 / Bose QC Earbuds / Huawei Freebuds Pro 2 ©Tom’s Guide

Moins bon que les QC Earbuds de Bose

Pour un avis tranché nous avons essayé à la chaîne les Enco X2 d’Oppo, récemment testés, ainsi que les Bose QC Earbuds. Et bien c’est sans appel. Les QC Earbuds demeurent un bon cran au-dessus. L’ensemble des fréquences sont mieux annulées. Surtout, leur volume est bien plus réduit qu’avec les Freebuds Pro 2. Bien évidemment, nous avons testé différents embouts et l’outil de vérification d’étanchéité compris dans AI Life.

La réduction de bruit active des Freebuds Pro 2 ne vous épargnera pas totalement les bruits de réacteurs en avion ou ceux d’un bar animé. Tout du moins, si vous souhaitez écouter à faible volume, ils ne sont pas les compagnons idéaux dans un lieu bruyant. Ca n’en fait pas de mauvais écouteurs. Disons qu’on est loin de la promesse initiale. A ce titre, ils sont dans le bain général, à côté des Enco X2 d’Oppo, par exemple.

Mode transparence pas toujours ouvert

Un mode transparence est aussi disponible. Afin de limiter les bruits du vent, il utilise tel ou tel micro des écouteurs afin de ne pas capter l’air entrant. Ca fonctionne, mais du coup, on perd en ouverture. A vélo, par exemple, on se retrouve vite isolé avec ce système, perdant l’avantage d’un mode transparence.

✅ On aime > réduction de bruit passive / atténuation des basses (ANC)
❌ On n’aime pas > médiums et aigus mal atténués (ANC) / faible volume de la réduction de bruit active (moins bon que Bose QC Earbuds) / ANC modifie rendu audio

Huawei Freebuds Pro 2 : kit mains libres

Les micros de l’ANC des Freebuds Pro 2 sont également utilisés pour supprimer le bruit durant les appels. Nous avons fait le test dans un bar animé. Mauvais point, ça ne fonctionne pas. Malgré l’utilisation de l’option « Appels HD » censé améliorer la clarté des appels, notre interlocuteur ne comprenait rien de ce que nous disions.

Comme beaucoup d’écouteurs, les Freebuds Pro 2 sont bons en appel dans des environnements calmes ou peu animés. Exit les transports en commun, stades, bars…

✅ On aime > Bon en appels au calme
❌ On n’aime pas > Mauvais dans environnement bruyant

Huawei Freebuds Pro 2 : contrôles

Pour piloter ses écouteurs, Huawei reprend le système des Freebuds Pro. Pas de boutons, pas de tactile non plus, mais des commandes par pression. On presse la tige une, deux ou trois fois pour exécuter les commandes basiques (lecture, pause, piste suiv/préc, ANC). En glissant son doigt de bas en haut, on module le volume.

On a récemment retrouvé ce système sur les Enco X2 d’Oppo et nous n’avions pas apprécié. Notre avis change un peu ici. Il faut presser fort pour que la commande soit appliquée, ce qui n’est pas très pratique. Néanmoins, un retour audible permet heureusement d’indiquer si le contrôle a bien été pris en compte. En outre, la forme rectangulaire de la tige, permet une meilleure préhension.

Notons aussi une forte latence entre la demande et l’exécution d’une commande.

✅ On aime > le bruit de validation de la commande
❌ On n’aime pas > la force de pression à exercer pour valider une commande

Huawei Freebuds Pro 2 : multipoint

Nouveauté des Freebuds Pro 2, ils sont multipoint. A savoir que l’on peut les utiliser avec deux appareils en même temps, smartphone et PC, par exemple. Un atout pour le télétravail, notamment. Cette technologie tend à se répandre sur le haut de gamme, Jabra ayant longtemps été son chantre.

Sur les Freebuds Pro 2, elle fonctionne bien, mais nous avons tout de même noté un petit souci. Dans notre situation, à l’arrivée d’un mail sur le PC, les écouteurs basculent dessus pour émettre le son d’émission. Mais il ne retourne pas sur la musique jouée sur le smartphone. Il faut y aller manuellement. Fastidieux.

✅ On aime > l’ajout du multipoint
❌ On n’aime pas > le comportement du multipoint (coupe musique sur smartphone pour une notif sur PC)

Huawei Freebuds Pro 2 : la latence

Nous avons mesuré la latence des Freebuds Pro 2. Elle est de 176 ms en AAC. C’est dans la moyenne basse des écouteurs sans fil. Aucun problème pour du streaming, les services en ligne recalant automatiquement le son et l’image. Pour de l’audio, la latence importe peu.

Image 9 : Test Huawei Freebuds Pro 2 : vos oreilles ne sont pas prêtes (mais c'est court)
Huawei Freebuds Pro 2 ©Tom’s Guide

En revanche, c’est le jeu vidéo qui en pâti. Impossible de faire une partie avec ces écouteurs. Le son arrive bien après l’image comme nous avons pu le relever dans Evoland 2 en donnant quelques coups d’épée. Huawei propose bien un mode « faible latence » dans son application AI Life. Roulement de tambour : l’activer ne change rien. La latence mesurée est même plus importante, se rapprochant des 200 ms.

✅ On aime > X
❌ On n’aime pas > mode faible latence inutile / latence trop élevée pour jeux vidéo

Image 10 : Test Huawei Freebuds Pro 2 : vos oreilles ne sont pas prêtes (mais c'est court)
Latence Huawei Freebuds Pro 2 ©Tom’s Guide

Huawei Freebuds Pro 2 : autonomie

LDAC, multipoint, double transducteur, un mélange explosif pour l’autonomie. En conservant un design compact, impossible de faire des miracles.

Huawei annonce 6h30 d’autonomie en AAC sans réduction de bruit et 4h avec. C’est très faible et dans les faits ont tombe malheureusement dans ces estimations.

Le pire étant lorsque l’on active le multipoint et le codec LDAC. En lecture musicale sur Qobuz, on tombe à moins de 3h d’autonomie. Difficile ici de recommander les Freebuds Pro 2.

D’un autre côté, le boîtier contient trois charges supplémentaires et supporte la charge rapide. Ainsi en 10 minutes de charge, on récupère 2h30 d’écoute musicale. Une pause café en somme. Tout dépendra donc de l’usage que l’on souhaite faire des ces écouteurs, mais factuellement ils sont dans le bas du classement côté autonomie.

✅ On aime > la charge rapide
❌ On n’aime pas > l’autonomie maigrichonne en ANC et/ou LDAC, multipoint

Huawei Freebuds Pro 2 : compatibilité

Les Freebuds Pro 2 fonctionnent avec l’application AI Life. Celle-ci permet de configurer tous les aspects des écouteurs (commandes, ANC, codec, égalisation…). La bonne nouvelle c’est qu’elle est désormais disponible officiellement sur Android (via le Play Store) et iOS (via l’AppStore). Une nouveauté qui permet une administration totale des écouteurs sur les smartphones d’Apple, impossible avec les Freebuds Pro.

✅ On aime > application compatible iOS et Android
❌ On n’aime pas > X