Test Oppo Enco X2 : les écouteurs qui visent l’excellence après le brouillon

Image 1 : Test Oppo Enco X2 : les écouteurs qui visent l'excellence après le brouillon
8,5/10

Oppo Enco X2

  • oppo enco x2
    119.99€
  • 119.99€
    Voir l’offre
  • 132€
    Voir l’offre
  • 146.35€
    Voir l’offre
  • 146.36€
    Voir l’offre
On aime
  • Très confortables
  • Enfin du multipoint
  • Un son équilibré
  • Bonne réduction de bruit des voix
  • Un boîtier mieux pensé (écouteurs dans le bon sens)
  • IP54
  • Toujours le son personnalisé <3
  • Scène sonore large
  • Rendu audio juste
  • L'enregistrement binaural
  • Compatibles LC3 et LDAC
  • Embouts à revêtement antibactériens
  • Application HeyMelody disponible sur Android ET iOS
On n’aime pas
  • Un mode transparent pas vraiment performant
  • Des contrôles par pincement peu pratiques
  • Une latence trop importante pour le jeu
  • Plus chers que la génération précédente (Enco X)
  • Finition glosy hautement sensible aux rayures
  • Autonomie dans la moyenne, sans plus
Verdict :

On comptait peu de points négatifs sur les Enco X. Oppo les corrige et ajoute même une nouvelle fonction utile, le multipoint, ainsi qu’un codec HD : le LDAC. Les Enco X2 sont d’excellents écouteurs, polyvalents et équilibrés. Avec l’ajout d’HeyMelody sur l’Appstore, on peut même totalement les considérer pour accompagner un iPhone à la place d’AirPods Pro. Difficile de les prendre en défaut. Leur mode transparent est certes perfectible, tout comme les contrôles par pression ou la latence, mais rien de tout cela ne nous permet de les déconseiller (hors jeu vidéo). Vraiment, on tient là une couteau-suisse audio qui sait un peu tout faire et ne se plante presque pas.

Oppo a lancé ses premiers Enco X en 2021. Des écouteurs conçus en partenariat avec Dynaudio qui s’était occupé du calibrage notamment. Ils se sont montrés incomplets. Pas de multipoint, pas d’égaliseur, un boîtier peu pratique…

Les Enco Free 2 (testés ici), sortis peu après, formaient une proposition bien plus aboutie pour un tarif plus mesuré. L’un de nos coups de coeur de 2021.

Les Enco X2 parviennent-ils à redresser la barre ? Permettent-ils à Oppo d’aller boxer les ténors de l’audio mobile ? Spoiler : oui 😉

Image 2 : Test Oppo Enco X2 : les écouteurs qui visent l'excellence après le brouillon
Oppo Enco X2 ©Tom’s Guide

Oppo Enco X2 : les principaux points positifs

Avec les Enco X2, Oppo semble avoir entendu les reproches que l’on avait fait à son prédécesseur. La fiche technique a été revue et corrigée.

Un rendu audio juste et personnalisable

Oppo utilise deux transducteurs sur ses Enco X2 : un de 11 mm et un autre de 6 mm. Cela a mécaniquement pour effet d’élargir considérablement la scène sonore. Et le rendu n’en est que plus magnifié. La musique prend de l’ampleur.

Les Enco X2 sont désormais compatibles avec quatre codecs : les classiques SBC et AAC, mais aussi les LHDC et LDAC. Le LDAC a rejoint la bande via une mise à jour en début de mois. Une excellente initiative qui permet de profiter d’une qualité Hi-Res avec bon nombre d’appareils, le codec LDAC étant plus répandu que le LHDC sur les smartphones.

Image 3 : Test Oppo Enco X2 : les écouteurs qui visent l'excellence après le brouillon
Oppo Enco X2 ©Tom’s Guide

Dynaudio a mis les mains dans le cambouis et sort un produit équilibré. Le son est juste, vrai. Rien de tapageur, aucune fréquence ne se trouve mal réglée. Non, on a une sonorité assez neutre qui est finalement assez plaisante.

Image 4 : Test Oppo Enco X2 : les écouteurs qui visent l'excellence après le brouillon
L’égaliseur est chiche – Oppo Enco X2 ©Tom’s Guide

Mais c’est surtout lorsqu’on active le “Son d’Or” que l’on passe dans une autre dimension. Nous en avions parlé lors de notre test des très bons Enco Free 2. Cette fonction récemment introduite par Oppo permet d’égaliser les écouteurs en fonction de votre ouïe. Au fil du temps, on perd en audition. Ce sont surtout les aigus qui filent en premiers. De fait, les sons peut être comme étouffés. La fonction “Son d’Or” d’Oppo analyse chaque fréquence en demandant au porteur s’il l’entend ou non. A partir du schéma obtenu, il corrige la courbe générale. Le résultat est tout bonnement bluffant, grisant, comme si un bouchon bloquant le conduit auditif avait sauté.

Image 5 : Test Oppo Enco X2 : les écouteurs qui visent l'excellence après le brouillon
Dynaudio appose sa signature sonore sur les Oppo Enco X2 ©Tom’s Guide

A noter : Oppo nous l’avait confirmé lors de notre test des Enco Free 2. Le calibrage du Son d’Or est contenu dans les écouteurs. Une fois effectué, il est disponible sur tous les appareils auxquels les Enco X2 seront branchés (console, PC, TV, etc.).

A lire > Ecouteurs sans fil : notre comparatif des meilleurs true wireless de 2022

Enfin du multipoint

C’est un reproche que l’on fait très souvent aux écouteurs true wireless. Le multipoint est une denrée trop rare. Permettant de connecter simultanément les écouteurs à deux appareils, c’est une fonction bigrement intéressante, notamment dans un cadre professionnel. Avec du multipoint, on peut écouter de la musique sur son PC et recevoir un appel sur son smartphone sans avoir à déconnecter et reconnecter les écouteurs.

Image 6 : Test Oppo Enco X2 : les écouteurs qui visent l'excellence après le brouillon
Le multipoint ajouté aux Oppo Enco X2 ©Tom’s Guide

Bref, cette fonction manquait aux Enco X, les Enco X2 corrigent le tir et c’est tout à leur honneur. Durant notre test, nous n’avons eu aucun souci de transition d’un appareil à l’autre. C’est fluide et rapide. Mieux, si Technics réclame de couper le son HD pour activer le multipoint, Oppo permet de profiter de cette option en LHDC.

Un kit main libre résistant et efficace

Les Enco X2 se révèlent être de bons écouteurs pour converser. Dotés de micros à conduction osseuse, ils sont redoutables dans un environnement bruyant. Nos interlocuteurs nous ont toujours entendu correctement que l’on soit dans la rue ou dans le métro.

Image 7 : Test Oppo Enco X2 : les écouteurs qui visent l'excellence après le brouillon
Micro ANC des Oppo Enco X2 ©Tom’s Guide

Mieux encore, juchés sur notre vélo, on a pu sans aucune perturbation discuter au téléphone via les Enco X2. Ils bénéficient d’un soin tout particulier dans le blocage des bruits du vent avec une maille en acier et une disposition de câbles bloquant l’entrée d’air. Aussi, notre interlocuteur nous entendait-il distinctement malgré les bruit environnant et l’air qui claquait notre visage. Revers de la médaille, la voix paraît plus artificielle, légèrement déformée par l’algorithme qui déploie tous ses efforts pour contrer le vent.

Image 8 : Test Oppo Enco X2 : les écouteurs qui visent l'excellence après le brouillon
Micro des Oppo Enco X2 ©Tom’s Guide

Pour couronner le tout, le vent est aussi maîtrisé en mode transparence. On peut ainsi faire du vélo ou courir en entendant son environnement sans craindre de voir son écoute gâchée par les crachotis du vent.

Oppo Enco X2 : les principaux points négatifs

Le mode transparent opaque

Les Enco X2 dispose d’un mode transparence en complément de sa réduction de bruit active. Comme on a pu le voir, il est résistant aux bruits du vent, ce qui est bien. Cependant, il est trop faible par rapport à la concurrence au même niveau tarifaire. Une fois activé, on a toujours l’impression d’être dans sa bulle. On entend bien les sons extérieurs, mais étouffés. D’ailleurs, en basculant le mode de contrôle du bruit de “Arrêt” à “Transparence”, on n’entend qu’une légère différence. A peine récupère-t-on quelques médiums. Bref, c’est décevant sur ce point. Nous n’avons pas du tout le rendu des Momentum True Wireless 3 de Sennheiser, par exemple, affichés à 250 €, soit à peine plus.

Image 9 : Test Oppo Enco X2 : les écouteurs qui visent l'excellence après le brouillon
Le mode transparence n’est pas des plus convaincants ©Tom’s Guide

Les contrôles par pincement

Les Enco X adoptaient des commandes tactiles. La génération suivante change la donne. Nul bouton pour autant, mais des contrôles par pression.

Toutes les fonctions sont addressables, ce qui est très bien. On n’a pas besoin de sortir son smartphone de sa poche. En revanche, la manipulation des écouteurs est bien moins intuitive qu’en tactile.

Image 10 : Test Oppo Enco X2 : les écouteurs qui visent l'excellence après le brouillon
Le système de contrôle par pression ne nous convainc pas ©Tom’s Guide

Il faut presser une branche une fois pour play/pause, deux fois pour changer de musique ou encore une longue pression pour changer la réduction de bruit. Autant dire que le plus compliqué est le changement de piste. La double pression est souvent ratée, il faut avoir le timing.

Certes, cette nouvelle manière de contrôler les écouteurs permet d’éviter les appuis involontaires, inhérents au tactile. Néanmoins, à presser les écouteurs, on les décalent, il faut alors les repositionner. Et c’est sans compter sur le réglage du volume. Là, il faut glisser le doigt sur la branche de l’écouteur, de bas en haut ou inversement, mais pas au centre de la branche, uniquement sur sa partie intérieure, celle placée contre le visage. Peu pratique.

Nos autres mesures des Oppo Enco X2 :

Latence : mesurée en AAC, la latence des Enco X2 est de 207 ms. Ce n’est pas très bon, mais on reste dans un champ naturel pour des écouteurs Bluetooth. Pour du streaming vidéo ou de la musique aucun problème, Netflix et consort recalent automatiquement les pistes audio pour éviter la désynchronisation. En revanche, si vous êtes joueurs, oubliez-les. Dans Evoland 2, on sent clairement le temps de réaction entre le coup d’épée et le son qui doit l’accompagner.

Image 11 : Test Oppo Enco X2 : les écouteurs qui visent l'excellence après le brouillon
Latence des Oppo Enco X2 en AAC ©Tom’s Guide

Autonomie : les Enco X2 tiennent 5h10 avec la réduction de bruit intelligente (adaptative, NDLR), en codec LHDC et avec le multipoint activé. C’est à peu près autant que les Enco X, le multipoint en sus. Du coup, on est agréablement surpris. Cependant, ils ne font toujours pas partie des meilleurs élèves. Pour tenir une journée de travail, on les replacera un temps dans leur boîtier. Comptez 50% d’autonomie en 15 minutes de charge filaire. Il est aussi possible de les charger par induction, mais c’est beaucoup plus long.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !