Test des Beats Solo Buds : que valent les premiers écouteurs true wireless d’Apple à moins de 100 euros ?

Allégés en fonctions, mais pourvus d’une belle autonomie et d’une partition audio plutôt convaincante, malgré l’absence de réduction de bruit active, les Solo Buds, de Beats, ouvrent la porte à l’entrée de gamme. Avec succès ?

beats solo buds
8/10
Beats Solo Buds
  • Le design agréable et plutôt confortable
  • L’intégration parfaite avec iOS (et Android ?)
  • L’autonomie
  • La partition audio très honnête
  • Le prix
  • Le boîtier ne recharge pas les écouteurs
  • La réduction de bruit passive seulement
  • L’absence d’équaliseur et de signature audio
  • Quelques fonctions basiques absentes
  • Pas de résistance particulière aux éléments
Beats Solo Buds

Marque fameuse et branchée du hip hop du début des années 2000, Beats évolue depuis 2014 sous pavillon Apple, mais continue sa vie en solo. Alors que la rumeur d’AirPods à petit prix n’en finit pas d’enfler, puis de disparaître pour mieux revenir, l’arrivée d’un modèle d’entrée de gamme chez Beats pourrait donner des indices (on peut toujours rêver) et attire en tout cas l’attention. En plus de la bonne réputation de la marque, les Beats Solo Buds ont pour eux un design éprouvé et un positionnement tarifaire agressif. Assez pour séduire et faire oublier quelques concessions ?

💸 Quel prix pour les Solo Buds : l’entrée de gamme à moins de 100 euros…

Avec les Solo Buds, et après les Studio Buds, Beats ouvre sa gamme d’écouteurs true wireless vers l’entrée de gamme. Dès lors le prix se doit de frapper fort pour retenir l’attention.

Les Beats Solo Buds sont ainsi vendus 89,95 euros.

C’est 110 euros de moins que les Studio Buds +, mais bien entendu cette différence de prix s’explique par quelques ajustements et sacrifices. Pour tout dire, c’est même un des fondamentaux des écouteurs true wireless qui est remis en question.

Beats Solo Buds

🎛️ Caractéristiques : allégés en fonctions pour réduire le prix…

Les Studio Buds + sont vendus 199,95 euros, alors pour passer sous le seuil des 90 euros, Beats a forcément taillé dans les caractéristiques techniques des Solo Buds. Au niveau des écouteurs, le grand absent est évidemment l’ANC, la réduction de bruit active, qui isole si bien les porteurs d’écouteurs du monde extérieur.

  • Dimensions écouteurs : 2,05 x 1,85 x 1,9 cm
  • Poids des écouteurs : 5,7 g
  • Dimensions du boîtier : 6,6 x 3,5 x 2,4 cm
  • Poids du boîtier : 22 g
  • Drivers : 8,2 mm (à double couche)
  • Micros : trois par écouteur
  • Codecs compatibles : AAC, SBC
  • Batterie du boîtier : Aucune
  • Autonomie annoncée : 18 heures
  • Connectivité : Bluetooth 5.3, USB-C
  • Compatibilité : Android et iOS
  • Fonctions : Localiser mes écouteurs, détection intra-auriculaire
  • Contrôles : smartphone et bouton latérale sur les écouteurs
  • Charge : USB-C uniquement
  • Temps de charge : 5 minutes pour 1 heure de lecture
  • Accessoires livrés : quatre paires d’embouts (XS, S, M et L)
Beats Solo Buds

Le second absent est à chercher au niveau du boîtier. Ici, pas de batterie pour recharger les Solo Buds dès qu’on les range dans leur étui. Beats compense toutefois ce désagrément en annonçant une autonomie de 18h, sans recharge – c’est moitié moins que celle des Studio Buds, qui profite de la recharge via le boîtier.

On soulignera la compatibilité annoncée avec iOS et Android. Pour le reste, on remarquera que le nombre de codecs compatibles est réduit.

Beats Solo Buds
Image 1 : Test des Beats Solo Buds : que valent les premiers écouteurs true wireless d’Apple à moins de 100 euros ?
  • Beats Solo Buds
    89.95€
  • Amazon
    89.95€
  • Fnac
    89.99€
  • Darty
    89.99€
  • Boulanger
    89.99€
  • Pixmania FR
    96.55€

🧑‍🎨 Design : des écouteurs bien pensés mais pas toujours confortables

A première vue, les Solo Buds ressemblent à s’y méprendre à leur grand frère. Ils adoptent le même design intra-auriculaire sans tige contrairement aux AirPods, par exemple. Ils débordent donc moins de l’oreille, mais risquent d’être délogés plus facilement quand vous ôtez un pull.

Toutefois, leur forme facilite l’installation dans l’oreille et une fois bien calés dans le creux de la conque, ils restent bien en place, ce qui signifie que vous pourrez faire du sport sans risque de le perdre – même si la sueur peut rendre les embouts un peu plus glissants. Attention d’ailleurs de ne pas trop les exposer à l’eau, car ils ne bénéficient d’aucune certification de résistance aux éléments.

Beats fournit quatre tailles d’embouts pour convenir à toutes les morphologies. Il est d’ailleurs dommage qu’il ne soit possible de bénéficier de la détection automatisée disponible avec les AirPods, par exemple.

Beats Solo Buds embouts

Autre point qui souligne l’importance de choisir les bons embouts… la manière de d’interagir avec les écouteurs. Chaque Solo Buds est pourvu d’un bouton qu’on pourra presser une, deux ou trois ou maintenir enfoncé. Une fois qu’on a pris l’habitude de ce pilotage du bout du doigt, les interactions sont simples mais pas toujours agréables. Il ne s’agit en effet pas d’une surface tactile, il faut donc appuyer pour activer le bouton, ce qui enfonce l’embout dans l’oreille et n’est pas toujours très plaisant. Mieux vaudra avoir opté pour l’embout le plus adapté pour éviter d’avoir un peu mal. Sur ce point, Beats ne bouge pas et n’améliore pas sa proposition.

Beats Solo Buds

🧰 Un boîtier dépouillé, trop dépouillé ?

On l’a déjà dit, le boîtier des Solo Buds est dépourvu de batterie. Cela a pour conséquence directe d’alourdir très légèrement les écouteurs (0,7 g de plus). Ce surpoids, disons-le clairement, ne se sent pas vraiment dans l’oreille.

Beats, qui bénéficie de l’art marketing d’Apple, arrive à vanter l’extrême compacité de son boîtier débarrassé de la batterie. On n’arrive pas à vraiment s’en féliciter. La contrainte d’avoir un câble avec soi à tout moment étant bien plus importante que celle d’avoir à transporter un boîtier un peu plus gros.

Beats Solo Buds

Et puisqu’on parle boîtier, disons-en deux mots. Tout d’abord, le design est agréable et minimaliste. L’idée, pas si neuve, du plastique transparent est amusante. Le boîtier de Beats ressemble encore plus à un galet, compact, minéral. Il ne propose qu’un port USB-C à l’arrière et le clapet supérieur, placé aux deux tiers de la hauteur s’ouvre facilement à une ou deux mains.

A l’intérieur, les écouteurs sont bien maintenus en place par de petits aimants, ce qui évitera de les voir s’éjecter trop inopportunément. Toutefois, attention, si le boîtier vous échappe et tombe au sol en s’ouvrant avec assez de force, mieux vaudra avoir de bons réflexes pour récupérer les écouteurs à la volée…

Beats aurait pu également ajouter un voyant qui indique de manière schématique la charge des écouteurs quand on les range. En l’espèce, un son est joué pour indiquer que les appareils ont besoin d’une recharge, mais il n’y a aucun avertissement avant. Apple ne fait guère mieux avec ses AirPods, il est vrai, mais rien n’aurait empêché Beats d’être plus malin. Bien entendu, vous pourrez toujours consulter le taux de charge dans les paramètres dédiés des Solo Buds dans Réglages d’iOS ou d’Android.

Beats Solo Buds

🍖 Logiciel : entre parfaite intégration et… ratés

Contrairement aux AirPods, les Beats sont donnés pour être agnostiques et profiter aussi bien de l’intégration avec iOS que de l’Association express de Google, qui permet une configuration en quelques secondes avec les smartphones et autres appareils sous Android. Dans les faits, tout s’est parfaitement passé sous iOS. Ouvrir le boîtier des Solo Buds à côté d’un iPhone suffit à lancer la configuration et l’appairage. Ensuite, tous appareils qui sont synchronisés avec le même compte Apple pourront utiliser les Solo Buds sans configuration, il suffira souvent de simplement les glisser dans ses oreilles pour que la partie audio d’une vidéo soit joué par les écouteurs et non plus par les haut-parleurs d’un Mac, par exemple.

En ce qui concerne les réglages disponibles, on a donc accès à quelques fonctions, mais il manque l’arrêt automatique de la lecture au retrait des écouteurs. Une pression longue du bouton peut avoir deux conséquences soit régler le volume sonore, soit invoquer Siri… Si jamais vous utilisez l’assistant d’Apple. C’est également là que vous pourrez faire en sorte que vos écouteurs apparaissent dans l’application Localiser, ce qui est particulièrement pratique quand vous souhaitez retrouver vos écouteurs égarés.

Beats Solo Buds

Avec Android, la promesse est donc la même, et on s’en réjouissait. Problème, les Solo Buds n’ont rien déclenché à proximité des trois smartphones Android récents avec lesquels nous avons tenté l’expérience. Il est probable que l’appairage précédent avec un iPhone a pu perturber la suite. De plus, l’application Beats pour l’OS de Google, qui permet la configuration rapide des appareils, n’a pas encore intégré les Solo Buds. Il semble donc plus prudent de les réserver aux iPhone dans l’immédiat.

🔊 Audio : de la puissance, mais pas trop de nuance

Avant de parler de la qualité audio à proprement parler, il faut donc parler de ce à quoi on s’est habitué pour les plus chanceux d’entre nous et auquel on n’a pas droit ici. Pas de réduction de bruit active (ANC) qui fait disparaître le vrombissement continu d’un moteur d’avion ou le bruit métallique agressif d’un marteau-piqueur et pas de mode transparence non plus.

De même, on ne profite que d’un son spatialisé « partiel ». Comprenez que vous pouvez lire des fichiers Dolby Atmos, mais que les Solo Buds ne peuvent pas suivre vos mouvements de tête, et donc ajuster les sources sonores en fonction. On ne leur en voudra pas trop, car il faut bien reconnaître que le rendu est parfois assez peu discernable avec des écouteurs de ce genre.

beats solo buds

Mais cette approche classique remet aussi au goût du jour les palpitations de l’air quand l’embout scelle bien l’oreille, on a ainsi l’impression que l’air piégé dans le conduit auditif pulse. Une impression désagréable parfois, déstabilisante en tout cas, qu’on redécouvre. Il n’y a en effet pas d’évents pour permettre d’équilibre de la pression entre la partie scellée de l’oreille et l’extérieur.

Les embouts ne servent pas seulement à tenir les écouteurs en bonne place, ils assurent également la seule isolation phonique offerte par les Solo Buds. Elle suffira dans une rue peu bruyante ou un train calme, les choses se compliquent dans un métro bondé et vrombissant. On arrivera à s’en satisfaire pour de la musique, mais ce sera bien plus dur pour des podcasts ou pour écouter les dialogues d’une série…

La réduction de bruit passive est confortable et convaincante mais ne peut évidemment pas faire oublier les ANC de qualité de la plupart des écouteurs true wireless.

Beats Solo Buds

Beats Solo Buds
Image 1 : Test des Beats Solo Buds : que valent les premiers écouteurs true wireless d’Apple à moins de 100 euros ?
  • Beats Solo Buds
    89.95€
  • Amazon
    89.95€
  • Fnac
    89.99€
  • Darty
    89.99€
  • Boulanger
    89.99€
  • Pixmania FR
    96.55€

Parlons maintenant de la qualité sonore. Beats a longtemps eu la réputation de servir une partition audio dominée par les basses. Ici, elles sont présentes, audibles mais paraissent plutôt discrètes. La faute à un petit manque de rondeur et de profondeur qui fait que le son manque parfois d’ampleur, notamment sur les morceaux rock ou rythmés par un beat fort – notamment les percussions puissantes de Black Skinhead, de Kanye West, ou le rythme immanquable de John Bonham dans Immigrant Song de Led Zeppelin.

Néanmoins, la dynamique est plutôt bonne avec une belle couverture dans les mediums et les aigus. La partition sonore est plutôt détaillée au global, notamment au niveau des voix. On regrettera juste qu’il ne soit pas possible d’ajuster le son produit en fonction de ses préférences via un équaliseur.

Bon point pour finir, quand on pousse le volume, le son produit est puissant et ne semble pas souffrir de distorsions, gagnant même un peu en lisibilité dans les morceaux détaillés. Attention toutefois les Solo Buds sont plus pensés pour rendre des titres rocks, pop ou hip hop que classiques. Cependant, ils conservent un rendu équilibré et assez passe-partout, dans le sens positif du terme, à défaut d’offrir une vraie signature sonore.

Beats Solo Buds

🔋 Autonomie : endurant, mais attention…

Beats annonce une autonomie de 18 heures. Un chiffre impressionnant pour deux raisons. D’une part, parce que personne n’écoutera jamais 18 heures de musique sans pause. D’autre part, parce qu’il n’implique pas de repasser par le boîtier pour regagner en charge. Et pour cause, comme on l’a dit, Beats n’a pas intégré de batterie dans son boîtier. Cela signifie donc qu’il faudra avoir un câble USB-C pour pouvoir nourrir les écouteurs. Beats présente cela comme un avantage puisque vous pourrez recharger les Solo Buds depuis votre smartphone… Mais pas via une recharge inversée sans-fil, et bien avec un cordon à avoir sous la main. Et si vous tomber en panne, sans câble, comme cela nous est arrivé, tant pis pour vous.

Beats Solo Buds

En réglant le son aux deux tiers de la puissance totale, et en deux sessions, nous avons pu relever près de 18h30 d’autonomie. C’est excellent. Pour ce qui concerne la recharge, nous avons décidé d’emprunter le chargeur USB-C de notre MacBook Pro. Il nous alors fallu attendre 32 minutes pour atteindre les 50% de charge et 80 minutes pour les 100%. Par ailleurs, après cinq minutes de recharge nous avons réussi à écouter de la musique pendant 73 minutes, soit une petite quinzaine minutes de plus que l’heure annoncée par Beats.

⚖️ Notre verdict du test des Beats Solo Buds

beats solo buds
8/10

Beats Solo Buds

Les premiers true wireless à moins de 100 euros d'Apple

  • Beats Solo Buds – Écouteurs…
    89.95€
  • 89.95€
    Voir l’offre
  • 89.99€
    Voir l’offre
  • 89.99€
    Voir l’offre
  • 89.99€
    Voir l’offre
  • 96.55€
    Voir l’offre
On aime
  • Le design agréable et plutôt confortable
  • L’intégration parfaite avec iOS (et Android ?)
  • L’autonomie
  • La partition audio très honnête
  • Le prix
On n’aime pas
  • Le boîtier ne recharge pas les écouteurs
  • La réduction de bruit passive seulement
  • L’absence d’équaliseur et de signature audio
  • Quelques fonctions basiques absentes
  • Pas de résistance particulière aux éléments
Verdict :

Beats livre ici des écouteurs true wireless à moins de 90 euros, qui réalisent quelques sacrifices fonctionnels et de confort. Mais l’autonomie d’ensemble est bonne voire excellente, l’ergonomie est perfectible mais très satisfaisante et l’intégration à iOS parfaite. On aimerait en dire autant d’Android. Si l’isolation sonore est passive, elle est néanmoins efficace, suffisamment pour donner le change dans des environnements pas trop bruyants et couvrir des voix dans des pièces silencieuses. En définitive, même si certains concurrents font un peu mieux, les Solo Buds affichent un bon rapport qualité/prix.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !