Accueil » Test » [Test] Hello : on a testé l’interphone connecté de Nest

[Test] Hello : on a testé l’interphone connecté de Nest

Nous avons testé Hello, la nouvelle sonnette connectée de Nest, qui vous permet de recevoir une notification sur sur votre mobile quand quelqu’un se présente à votre porte, même quand vous êtes absent.

Image 2 : [Test] Hello : on a testé l'interphone connecté de Nest
9/10

Nest Hello

279€ > Fnac
On aime
  • la qualité des images
  • l’intégration de Google Assistant
  • la reconnaissance des visages
  • l’outil de planification
On n’aime pas
  • les vidéos requièrent beaucoup de bande passante
  • une connexion filaire est indispensable
Verdict :

Grâce à la reconnaissance faciale, la Hello de Nest offre une expérience plus personnelle de la sonnette connectée. De plus, elle devance les modèles concurrents que nous avons testés, notamment en matière de qualité vidéo et de son, sans oublier son micro performant et l’application Nest qui est à la fois bien conçue et régulièrement mise à jour. Et bien qu’il faille souscrire un abonnement Nest Aware (d’où un coût supplémentaire) pour en tirer le meilleur parti, la Nest Hello est la meilleure sonnette connectée à ce jour.

plus

5 raisons de craquer (ou pas) pour la Hello de Nest

S’il est évident que les qualités des vidéos et de l’audio sont importantes en matière de sonnette connectée, la gestion des notifications est aussi à prendre en considération. Il faut savoir les gérer intelligemment pour ne pas inonder l’utilisateur sans pour autant manquer quelque chose d’important non plus.

La Hello de Nest va donc enregistrer la vidéo en permanence avant de ne rien manquer de ce qui se passe devant votre porte, et d’éviter la frustration de voir votre visiteur de dos alors qu’il s’éloigne. La reconnaissance des visages permet même de savoir qui sonne à votre porte, mais aussi de faire la distinction entre les personnes et les voitures. De plus, il est possible de diviser le champ de vision de la caméra en plusieurs zones afin de personnaliser les notifications.

Caméra de surveillance IP : quelle est la meilleure ?

1. Oui et non, pour la conception et l’installation

La sonnette Nest Hello est à la fois élégante et peu encombrante avec des dimensions de 117 x 43 x 25 mm, le tout avec des coins arrondis. La face avant comporte un bouton rond entouré par un anneau de lumière bleue pour activer la sonnette, et qui est surplombé par l’objectif de la caméra.

Vu ses dimensions il n’y a pas de place pour intégrer l’alimentation. Il faut donc brancher la sonnette à une source électrique de 16 ou 24 volts ce qui pourra peut-être poser problème aux habitations les plus anciennes qui ne sont pas aux normes. À titre de comparaison les Ring Video Doorbell 2 et August Doorbell Cam Pro sont alimentées sur batterie ce qui simplifie grandement leur installation.Image 3 : [Test] Hello : on a testé l'interphone connecté de Nest

Qui plus est, Nest impose d’installer un petit module à l’intérieur du carillon de la sonnette de votre porte. Rien de bien difficile, mais c’est une étape supplémentaire dont on aurait aimé se passer.

Nest livre tout le nécessaire pour fixer la sonnette y compris un énorme trépan de forage au cas où vous devriez percer dans le revêtement de votre porte. Le constructeur propose également de vous mettre en relation avec un installateur, mais si l’alimentation électrique de votre sonnette existante est compatible, l’opération n’est pas vraiment compliquée.

2. Oui, pour la reconnaissance des visages

Contrairement à la plupart des sonnettes vidéo, la Hello dispose d’une technologie de reconnaissance des visages. Une fois qu’elle aura appris les noms des visiteurs qui viennent fréquemment, l’application compagnon (disponible sur Android et iOS) pourra intégrer leur nom dans les notifications push qui comprennent également une photo. Ainsi, vous pouvez avoir un aperçu de ce qui se passe devant votre porte sans avoir à ouvrir l’application.Image 4 : [Test] Hello : on a testé l'interphone connecté de Nest

Les instantanés sont très pratiques lorsque la reconnaissance des visages se trompe – ce qui n’est pas arrivé souvent à vrai dire. L’application vous demande tout d’abord d’identifier votre famille et vos amis proches à plusieurs reprises à partir des photos prises par Hello. Dans la galerie Familiar Faces (visages familiers) de l’application Nest, il suffit de sélectionner toutes les instances d’une même personne et de les fusionner. Au final le système fonctionne plutôt bien malgré quelques erreurs un peu grossières dans l’obscurité.

On aimerait également que la Nest Hello mette plus à profit la reconnaissance des visages, par exemple pour couper les notifications lorsque certaines personnes sont reconnues. À quoi bon recevoir une notification quand c’est vous qui arrivez à la maison ? Notez enfin que Familiar Faces n’est accessible que moyennant l’abonnement à Nest Aware comme nous le verrons plus loin.Image 5 : [Test] Hello : on a testé l'interphone connecté de Nest

3. Oui, pour les performances audio et vidéo

La caméra de la Hello a une résolution de 1600 x 1200, et un angle de vision de 160 degrés. L’image en 4:3 n’est pas la plus adaptée pour qui utilise un écran au format 16:9. L’idée est de pouvoir voir les paquets qui peuvent être livrés sur le pas de votre porte, mais s’ils se trouvent sur le côté près du montant de la porte par exemple, vous ne les verrez pas.

Les images sont nettes – meilleures que celle des caméras Ring, et avec un champ de vision plus large que celui de l’August Smart Doorbell Pro. La vision nocturne, qui se déclenche automatiquement, est également plus performante que celle de Ring. Nest Hello met à profit le HDR afin d’éclaircir les zones d’ombre sans surexposer les zones plus lumineuses. Parfois, la vidéo affiche un rendu un peu artificiel, mais au final on bénéficie d’un bon aperçu de ce qui se passe devant l’objectif. Ce pour quoi on acquiert une caméra de ce type.Image 6 : [Test] Hello : on a testé l'interphone connecté de Nest

Il est possible de zoomer dans l’image ou de regarder sur les côtés lorsque l’on visionne le flux en direct à partir d’un smartphone ou d’une tablette. Toutefois, l’objectif étant fixe, il s’agit en fait d’un simple zoom numérique pouvant atteindre les 8x en grossissant les pixels. Cela peut parfois s’avérer utile, mais dans la plupart des cas la vue d’ensemble est suffisamment détaillée.

Le système audio bidirectionnel vous permet de parler à la personne qui sonne à votre porte avec un lag d’une seconde environ. Le haut-parleur qui est intégré dans la sonnette diffuse un son suffisamment puissant et clair. L’application permet également de désactiver le microphone de la caméra tout en continuant de diffuser et d’enregistrer des vidéos. Il est également possible de désactiver l’enregistrement audio, tout en continuant à profiter du son en visionnant les images en direct. Une fonctionnalité qui peut s’avérer utile si votre rue est bruyante.

En parlant d’options, si vous êtes abonné à Nest Aware, il vous faudra peut-être ajuster la résolution vidéo. En effet, Nest Aware diffuse un flux vidéo en continu vers les serveurs du constructeur, et à la résolution maximale de 1600 x 1200 pixels, vous êtes susceptible de télécharger de 150 à 600 Go par mois. Nest suggère ainsi de réduire la résolution (1152 x 864 pixels voire 512 x 384 pixels), ou d’utiliser la fonction de programmation pour allumer et éteindre la caméra pour limiter l’envoi de vidéos en continu.Image 7 : [Test] Hello : on a testé l'interphone connecté de Nest

4. Oui, pour l’application Nest

L’application web de Nest mérite le détour. Lorsque vous vous connectez à votre compte sur home.nest.com, vous pouvez regarder le flux en direct ou des vidéos plus anciennes. Elle permet également d’activer l’audio bidirectionnel et de régler les paramètres de la caméra. Vous pouvez aussi exporter des clips vers votre ordinateur et même créer un timelapse à partir de plusieurs séquences. Vous pouvez partager n’importe quelle vidéo sur Facebook, Twitter, NextDoor ou YouTube, ou simplement partager un lien pour y accéder sur votre compte Nest.

Par ailleurs, il est possible d’exporter des vidéos à partir de l’application Nest sur iOS et Android. Pour ce faire il suffit de sélectionner une séquence dans la timeline et d’appuyer sur le bouton Nouveau Clip. Ce dernier sera automatiquement stocké dans votre espace Nest et si besoin, dans la galerie de votre appareil photo.

Enfin, si l’abonnement à Nest Aware est optionnel et proposé avec une période d’essai de 30 jours, il est indispensable pour profiter de la reconnaissance des visages et de moult fonctionnalités (enregistrement vidéo continu, accès à l’historique, zones d’activité, etc.). Dans tous les cas vous aurez toujours accès à la vidéo en direct, à l’interphone ou encore à la détection de mouvement. Trois formules sont proposées à partir de cinq euros par mois et jusqu’à 30 euros par mois. Vous accéderez notamment à cinq jours d’historique au minimum et à l’enregistrement continu 24h/24.Image 8 : [Test] Hello : on a testé l'interphone connecté de Nest

5. Oui, pour l’intégration de Google Assistant

Nest faisant désormais partie de Google, la Hello intègre l’assistant Google Assistant, faisant par ailleurs l’impasse sur Alexa d’Amazon et d’HomeKit d’Apple.

Les autres produits dotés de Google Assistant (comme le Google Home, Google Home Mini et la Nest Cam IQ avec Google Assistant) peuvent vous indiquer lorsque quelqu’un est à la porte. Vous pouvez également demander à Google Assistant de diffuser le flux vidéo en direct sur un téléviseur équipé d’un téléviseur Chromecast. Cette dernière fonctionnalité fonctionne même avec la première génération de Chromecast, bien qu’il faille patienter le temps de copier la vidéo dans la mémoire tampon.

Si vous êtes abonné à Nest Aware, vous pouvez même à votre enceinte connectée compatible d’annoncer le nom de vos visiteurs, en supposant qu’ils soient reconnus par l’application Nest. Vous vous croirez alors dans la maison de Marty McFly dans Back to the Future Part II, où chaque membre de la famille est accueilli par son nom.

En revanche, alors que d’autres produits Nest (comme le Nest Learning Thermostat, Nest Protect smoke alarm et Nest Cam) sont compatibles avec le standard IFTTT, ce n’est pas encore le cas de Hello.Image 9 : [Test] Hello : on a testé l'interphone connecté de Nest