Accueil » Test » Test Huawei Sound X, ou comment s’offrir une enceinte Devialet à bon prix

Test Huawei Sound X, ou comment s’offrir une enceinte Devialet à bon prix

L’enceinte Sound X de Huawei a été développée en collaboration avec le spécialiste français de l’audio, Devialet. Il s’agit – en théorie – d’une enceinte connectée (Wi-Fi), pouvant également fonctionner en Bluetooth. En pratique, ce n’est pas si simple, pour Huawei…

Disponible depuis plusieurs mois en Chine, l’enceinte Sound X de Huawei est désormais en vente. Et comme nous allons le voir, il s’agit d’une enceinte Bluetooth de premier choix ! Comment ça, mais c’est une enceinte connectée ? On va voir ça…

Image 2 : Test Huawei Sound X, ou comment s'offrir une enceinte Devialet à bon prix

Huawei Sound X

299,99€ > Darty
On aime
  • Grance qualité audio
  • Fonctionne en Wi-Fi et Bluetooth
  • Bonne puissance
  • Son diffusé sur 360 degrés
On n’aime pas
  • Pas encore connectée
Verdict :

Si on met de côté l’aspect « connecté », ou plutôt « bientôt connecté on ne sait pas trop dans quelles conditions », la Sound X délivre une expérience audio de haut niveau. Le constructeur français Devialet a excellemment bien remplit sa part du contrat. Pour ce qui concerne l’assistante Celia ou l’accès aux services de streaming audio, il faudra compléter ce test lorsque tout sera en place… Si on ne devait noter que l’aspect audio pur, elle mériterait une note de 9/10. Mais, dans l’état actuel des choses, nous préférons nous abstenir d’attribuer une note à la Sound X et attendre de voir comment Huawei s’en sortira globalement. A suivre donc…

plus

Au premier contact, l’enceinte est massive (16,5 cm de diamètre pour une hauteur de 20,3 cm et un poids de 3,5 kg tout de même) et son design est plaisant, sans être d’une originalité folle. Un constructeur chinois qui trouve son inspiration du côté de chez Apple (en l’occurrence de l’enceinte HomePod), ça devient une habitude. Mais bon, le résultat est assez séduisant.

Image 3 : Test Huawei Sound X, ou comment s'offrir une enceinte Devialet à bon prix
Huawei Sound X – C’est brillant, alors on se voit dedans ! – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

L’enceinte est presque intégralement recouverte de plastique noir brillant, avec juste une zone en tissu à sa base (où sont disposés les hauts-parleurs). Et c’est donc pour effacer les traces de doigts que Huawei fournit gracieusement un petit chiffon !

Les deux woofers, placés de part et d’autre de l’enceinte, sont (un peu) visibles dans leurs renfoncements respectifs ! Les autres haut-parleurs, à large bande, sont au nombre de 6, répartis tout autour de la Sound X afin de délivrer le son de façon homogène sur 360 degrés.

Image 4 : Test Huawei Sound X, ou comment s'offrir une enceinte Devialet à bon prix

Le contrôle de l’enceinte s’effectue par l’intermédiaire d’une zone tactile placée au sommet. On y trouve quatre touches : deux pour ajuster le volume sonore, une pour activer/désactiver le micro (à venir, voir plus bas !) et une touche multifonction, servant en particulier à activer le Wi-Fi et le Bluetooth.

Le constructeur met en avant la possibilité de contrôler son enceinte par de simples gestes. En fait, on peut juste couper le son en posant sa main sur le sommet de l’enceinte. Le même geste sert ensuite à le réactiver. Ça fonctionne, mais il n’y a pas de quoi se relever la nuit…

Le branchement de la prise d’alimentation (pas de batterie au programme) s’effectue sous l’enceinte. La Sound X est compatible Wi-Fi et Bluetooth, avec une zone NFC repérée par un très discret logo.

Image 5 : Test Huawei Sound X, ou comment s'offrir une enceinte Devialet à bon prix
Huawei Sound X – Zone NFC – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

L’application Huawei AI Life, équivalente à Google Home, permet de centraliser la gestion des appareils Huawei connectés. Dans le cas présent, la procédure de connexion au réseau Wi-Fi s’effectue simplement, en suivant les instructions. On remarque au passage un détail amusant : lorsque l’enceinte énonce un code à quatre chiffres pour valider la connexion, celle-ci a un peu de mal avec le « zéro » qu’elle prononce « ouéro ». Encore un peu de progrès à faire du côté de la synthèse vocale donc.

Un appui prolongé de quelques secondes sur la touche multifonction (qui n’a que deux fonctions pour l’instant !) place l’enceinte dans la phase d’appairage Bluetooth, ce qui permet de la configurer dans les paramètres Bluetooth du smartphone. On peut également juste approcher son smartphone de la zone NFC pour réaliser l’appairage automatiquement. C’est plus rapide d’autant plus qu’à plusieurs, chacun peut prendre à la suite le contrôle de l’enceinte de cette manière.

Image 6 : Test Huawei Sound X, ou comment s'offrir une enceinte Devialet à bon prix
Huawei Sound X – Connexion Wi-Fi en cours – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Pour le reste, l’appli est très simple à prendre en main et n’offre pour l’instant qu’un minimum d’options. Aucun égaliseur n’est proposé. Devialet justifie ce choix par sa signature audio que la marque française ne souhaite pas voir altérée. Seule concession, une sorte de bass boost qui permet de réguler les basses afin de convenir aux goûts des différents marchés. Et cela se comprend parfaitement finalement, à la vue des performances de l’enceintes. Toutefois, avoir la possibilité de renforcer aussi un peu les médiums ou les aigus par-ci par-là (d’avoir un égaliseur donc !), aurait été appréciable.

On note également que la section d’aide intégrée à l’appli est assez bien faite. Heureusement, car la documentation papier se limite au strict minimum.

Huawei Sound X : une enceinte (bientôt) connectée !

Comme la Huawei Sound X n’est pas prête d’être supportée par Google Home, en raison des petits soucis de la marque chinoise avec les Etats-Unis, la solution AI Life s’imposait. De plus, comme la compatibilité avec Google Assistant est elle aussi pour le moins compromise, le constructeur a d’ores et déjà annoncé l’arrivée avant la fin de l’année de son propre assistant vocal, baptisé Celia. C’est donc en l’occurrence une assistante intelligente, à ne pas confondre avec Alexa, celle d’Amazon…

Image 7 : Test Huawei Sound X, ou comment s'offrir une enceinte Devialet à bon prix
Huawei AI Life

Donc, en théorie, on pourra prochainement demander à Celia de nous donner la météo ou les dernières informations ou encore de lancer tel ou tel titre musical. Ah oui, sur ce point encore faut-il que Huawei trouve un terrain d’entente avec les plateformes musicales. Actuellement, le constructeur nous a assuré qu’il était en discussion avec Deezer et Spotify.

Mais en attendant d’éventuels accords avec ces services et l’activation du micro (car pour l’instant il ne sert à rien), il faudra se contenter du service Huawei Music. A l’instar d’un Deezer ou d’un Spotify, celui-ci donne accès aux pistes de nombreux artistes en streaming. Pour installer cette application, qui n’est pas référencée sur le Play Store de Google, il faut utiliser l’APK ce qui n’est pas très simple pour le commun des mortels. Le prix de l’abonnement est 9,99 € par mois (avec le premier mois gratuit pour tester).

Bref, pour l’instant, la partie connectée de l’enceinte est absente. On a bien réussi à l’utiliser, en Wi-Fi, pour lire des fichiers stockés localement sur un PC depuis Windows Media Player, mais ce type d’utilisation devient assez marginal. En 2020, on lui préfère largement le combo assistant/streaming.

Pour le son, Devialet assure !

Terrible ! Qu’on soit fan de De Corpo Mente, The Dead South ou de Archspire ou Dimmu Borgir, ou des quatre (oui c’est possible !), on en prend plein les oreilles (en Bluetooth depuis Spotify). Grâce à deux woofer de 30 W chacun et à 6 haut-parleurs de 5 W, le son est particulièrement puissant compte tenu du gabarit de l’enceinte. Par respect pour les voisins, nous n’avons pas osé dépasser les 80% de la puissance en plein après midi (avec Corpo Mente, pas Dimmu Borgir !!).

Image 8 : Test Huawei Sound X, ou comment s'offrir une enceinte Devialet à bon prix
Huawei Sound X – Le détail important se trouve ici ! – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Le son est d’une grande précision, avec des basses d’enfer sans qu’elles prennent toutefois l’avantage sur les autres plages de fréquences (médiums et aigus). Les voix ressortent parfaitement et le son diffusé sur 360 degrés permet de bénéficier d’une qualité constante quand on se déplace dans une grande pièce.

Image 9 : Test Huawei Sound X, ou comment s'offrir une enceinte Devialet à bon prix
Huawei Sound X – Ouverture d’un des deux woofers – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Bref, la qualité Devialet est belle et bien audible. Si vous avez déjà entendu l’enceinte Phantom du constructeur français, vous avez une idée du niveau de performances de la Sound X. Alors, dans le cas de la Sound X, on se situe à un niveau de prix de « seulement » 299 €, et non pas 990 € comme la Phantom Reactor 600, mais la qualité de restitution est tout de même assez bluffante.

Pour le coup, Huawei a choisi un partenaire de haute qualité et c’est toujours ça de pris ! On peut pousser le volume, la qualité audio ne faiblit pas. Le son reste d’une grande clarté.