Accueil » Test » Test Inspiron 16 Plus : quand Dell concurrence son propre XPS 15 !

Test Inspiron 16 Plus : quand Dell concurrence son propre XPS 15 !

Le Dell Inspiron 16 Plus est un PC portable familial, qui peut être utilisé aussi bien pour travailler que pour jouer ou regarder des vidéos en streaming. Pour cela, il s’appuie sur des composants performants et un écran efficace. Le tout dans un format 16 pouces qui offre un très bon rapport poids / confort d’affichage.

Image 2 : Test Inspiron 16 Plus : quand Dell concurrence son propre XPS 15 !
9/10

Dell Inspiron 16 Plus

1399€ > Dell
On aime
  • Design sophistiqué
  • Excellente autonomie
  • Bonnes performances
  • Excellent qualité d'affichage
  • 4 bors d'écran fins
  • Dalle IPS Mate
  • haute définition d'affichage 3K
  • Lecteur d'empreintes digitales
  • Lecteur SD
  • Pavé numérique
  • 1 port U7SB C Thunderbolt 4
  • Webcam avec volet de sécurité
On n’aime pas
  • Pas de connecteur Ethernet
  • Webcam incompatible Windows Hello
Verdict :

Le cocktail de composant utilisé pour concocter cet Inspiron 16 Plus est des plus réussis. La machine arbore un format et un design séduisants; son processeur et sa puce graphique s’avèrent convaincants et polyvalents; son écran convainc par sa précision et sa bonne calibration; et – pour couronner le tout – l’ensemble peut fonctionner pendant une bonne journée. De plus, malgré son écran (légèrement ) plus grand que celui du XPS 15, le poids de l’Inspiron 16 ne dépasse pas 2 Kg. Enfin, en ce qui concerne le design et les finitions, l’Inspiron n’a rien à envier à l’ultrabook haut de gamme du constructeur, grâce à un pavé numérique, un lecteur d’empreintes, un lecteur SD, des bords d’écran fins, etc.). Un véritable XPS 15 killer somme toute. D’autant que son prix est largement inférieur (de 700 € !).

Dell est un constructeur d’ordinateurs portables assez prolifique. Il propose une gamme d’ultrabooks haut de gamme dotés d’un écran tactile, plutôt destinés à une utilisation bureautique. Il s’agit des Dell XPS, disponibles en trois formats : 13, 15 et 17 pouces. A l’autre extrémité du spectre, deux familles de PC portables sont destinées aux joueurs : les configurations de la gamme G (entrée de gamme accessible à tous) et les ordinateurs Alienware (haut de gamme, onéreux car extrêmement performants).

Entre les deux, on trouve la gamme de PC portables Inspiron, qui regroupe des configurations dans tous les formats possibles : 13,3 pouces, 14 pouces, 15,6 pouces, 16 pouces et 17 pouces ! Celles-ci peuvent être équipées d’un écran LCD tactile pouvant pivoter sur 360 degrés. Elles sont alors estampillés « 2-en-1 » (contrairement au modèle entre nos mains pour ce test). Et si certains Inspiron sont disponibles aussi bien en version Intel qu’AMD, ce n’est pas le cas de l’Inspiron 16 Plus que nous avons testé et qui n’est proposé (à l’heure actuelle tout du moins !) qu’avec un processeur Intel Tiger Lake H de dernière génération (la onzième).

Image 3 : Test Inspiron 16 Plus : quand Dell concurrence son propre XPS 15 !
Dell Inspiron 16 Plus – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

La configuration est commercialisée – hors promo – à 1399 €, avec un processeur Intel Core i7-11870H, la puce graphique Nvidia GeForce RTX 3050, 16 Go de mémoire et un SSD de 512 Go. En option, on peut opter pour un circuit graphique plus performant, en l’occurrence la GeForce RTX 3060, pour 250 € de plus (pour un total de 1649 € donc).

Parmi les concurrents de l’Inspiron 16 Plus, on peut citer le Huawei Matebook D 16 (que nous avons déjà testé), qui arbore le même format, mais avec un équipement nettement moins sophistiqué (processeur AMD Ryzen à 6 cœurs, pas de puce graphique Nvidia, écran Full HD). Par conséquent, son prix n’est que de 800 €.

Image 4 : Test Inspiron 16 Plus : quand Dell concurrence son propre XPS 15 !
Huawei Matebook D 16 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Un autre challenger potentiel de l’Inspiron 16 Plus n’est autre que… le Dell XPS 15 (qui lui aussi est déjà passé sur notre banc de test) ! Or, ce dernier est proposé hors promo à 2600 €, avec le même processeur que l’Inspiron mais un écran 4K tactile et une puce graphique GeForce RTX 3050 Ti. Et comme nous allons le voir, grâce à ses nombreux atouts, l’Inspiron 16 Plus est en mesure de concurrencer sérieusement ce dernier, pour une facture nettement moins salée !

Un design séduisant et un équipement complet

L’inspiron 16 Plus pèse 2 Kg, ce qui s’avère correct pour un PC portable au format 16 pouces. Rappelons que le Dell XPS 15, qui comme son nom l’indique embarque un écran de 15,6 pouces, accuse exactement le même poids. En revanche, l’Inspiron est légèrement plus grand, puisque qu’il mesure 35,5 x 24,7 x 1,9 cm (contre 34,4 x 23 x 1,8 cm pour le XPS 15). La différence n’est pas vraiment significative. En comparaison, le Matebook D 16 de Huawei mesure 36,9 x 23,4 x 1,8 cm pour un poids de 1,7 Kg.

Image 5 : Test Inspiron 16 Plus : quand Dell concurrence son propre XPS 15 !
Dell Inspiron 16 Plus – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Le capot de l’Inspiron 16 Plus est réalisé en aluminium de couleur bleu métallisé (myst blue). Très beau, il apporte une alternative séduisante au coloris argenté des PC portables Dell XPS. En revanche, ces derniers arborent un repose-poignets en fibre de carbone avec un motif discret, en nid d’abeilles, qui ne retient quasiment pas les traces de doigts, alors que celui de l’Inspiron 16 Plus est plus conventionnel. Il a toutefois l’avantage de ne quasiment pas retenir les traces de doigts lui non plus !

On note aussi la présence d’un petit liseré métallique, du meilleur gout, qui fait le tour de la machine et qui délimite également le pavé tactile.

Image 6 : Test Inspiron 16 Plus : quand Dell concurrence son propre XPS 15 !
Dell Inspiron 16 Plus – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 7 : Test Inspiron 16 Plus : quand Dell concurrence son propre XPS 15 !
Dell Inspiron 16 Plus – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 8 : Test Inspiron 16 Plus : quand Dell concurrence son propre XPS 15 !
Dell Inspiron 16 Plus – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Bon point, la Webcam 720p située au sommet de l’écran est dotée d’un obturateur mécanique qu’il suffit de faire glisser sur le capteur pour être assuré d’une parfaite confidentialité. Rappelons que ce type de dispositif est absent (pour l’instant) des ordinateurs de la famille XPS ! En revanche, sur ces derniers, la Webcam est de type infra rouge et peut donc être utilisée pour déverrouiller l’accès au PC portable par simple reconnaissance du visage de l’utilisateur. Ce n’est pas le cas de celle de l’Inspiron 16 Plus, qui est incompatible avec Windows Hello.

Image 9 : Test Inspiron 16 Plus : quand Dell concurrence son propre XPS 15 !
Dell Inspiron 16 Plus – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

En revanche, le lecteur d’empreintes digitales est bel et bien présent. Comme cela se fait de plus en plus souvent, il est directement intégré au bouton de démarrage, lui même placé dans le coin supérieur droit du clavier. Lors de nos tests, celui-ci s’est montré rapide et efficace.

Le clavier, quant à lui, est doté de touches rétro éclairées, en blanc, et comprend un pavé numérique. Il est complété par un grand pavé tactile, très facilement repérable lorsqu’on travaille dans la pénombre grâce à un cerclage métallique. En plus, ce dernier apporte une touche luxueuse au reste de la configuration, très sobre.

Image 10 : Test Inspiron 16 Plus : quand Dell concurrence son propre XPS 15 !
Dell Inspiron 16 Plus – Volet manuel de sécurité de la Webcam – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

La connectique de l’Inspiron 16 Plus diffère de du XPS 15. En effet, alors que ce dernier misait à 100 % sur les connecteurs USB C (3 dont 2 compatibles Thunderbolt 4), l’Inspiron propose un échantillon de connecteurs plus diversifié. Ainsi, sur le côté gauche, on trouve le connecteur d’alimentation propriétaire, et non pas USB C comme les XPS, la sortie vidéo HDMI 2.0, un port USB A 3.2 et un autre de type C compatible Thunderbolt 4 (qui ne peut pas être utilisé pour recharger la batterie).

Sur le côté droit, figurent un lecteur de cartes mémoire SD, la prise casque / micro ainsi qu’un second port USB 3.2 Type-A. Pour être complet, il ne manque donc que le port Ethernet, qui pourrait garantir de meilleurs débits lorsqu’on utilise la configuration chez soi.

Image 11 : Test Inspiron 16 Plus : quand Dell concurrence son propre XPS 15 !
Dell Inspiron 16 Plus – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 12 : Test Inspiron 16 Plus : quand Dell concurrence son propre XPS 15 !
Dell Inspiron 16 Plus – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 13 : Test Inspiron 16 Plus : quand Dell concurrence son propre XPS 15 !
Dell Inspiron 16 Plus – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 14 : Test Inspiron 16 Plus : quand Dell concurrence son propre XPS 15 !
Dell Inspiron 16 Plus – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Autre différence avec le XPS 15, l’Inspiron n’embarque que deux haut-parleurs de 2 W chacun (contre 4 pour le XPS, dont deux dédiés aux basses). Par conséquent, si la qualité audio délivrée par l’Inspiron est assez bonne, le son manque de basses, malgré la présence de l’application MaxxAudio Pro qui permet de booster celles-ci et de modifier le rendu des aigus, des mediums et des basses, par l’intermédiaire d’un égaliseur à 10 bandes.

Un écran précis, bien calibré, en 60 Hz

L’Inspiron 16 Plus exploite un écran intéressant à plus d’un titre. Tout d’abord, sa diagonale de 16 pouces offre un très bon confort d’affichage, sans souffrir de l’excédent de poids lié à l’intégration d’un écran de 17 pouces (généralement 300 à 400 grammes de plus).

D’autre part, grâce à une dalle IPS au format 16:10, il arbore quatre bords d’écran très fins ! De plus, les images sont affichées en très haute définition : 3072 x 1920 pixels. Certes, cette dernière est légèrement inférieure à la définition 4K (ou plutôt UHD+) proposée sur les XPS, qui affichent 3840 x 2400 pixels, mais elle s’avère plus précise que celle de la dalle LCD QHD (soit 2560 x 1440 pixels) qui équipe le dernier ultrabook Huawei lancé il y a deux mois (lire notre test du Huawei Matebook 14s).

Image 15 : Test Inspiron 16 Plus : quand Dell concurrence son propre XPS 15 !
Dell Inspiron 16 Plus – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Cette définition d’affichage présente deux avantages. Tout d’abord, il est un peu moins difficile de lire les informations affichées si on utilise un facteur de mise à l’échelle de 100 % dans les paramètres d’affichage de Windows. On peut se contenter de passer ce facteur sur 125 % pour obtenir une meilleure lisibilité. D’autre part, comme nous le verrons plus loin, l’écran de l’Inspiron a beaucoup de pixels à alimenter (5,9 millions contre 9,2 millions pour le XPS), ce qui permet d’obtenir une plus grande autonomie.

Enfin, on peut regretter que la fréquence de rafraichissement maximale de l’écran ne soit que de 60 Hz. Sans monter à 360 Hz à l’instar des derniers PC portables gamer, Dell pourrait faire un effort pour rendre l’utilisation des réseaux sociaux et la consultation des sites Web plus fluide, en prenant exemple sur le Matebook 14s, dont l’écran 14 pouces supporte une fréquence d’affichage de 90 Hz…

Image 16 : Test Inspiron 16 Plus : quand Dell concurrence son propre XPS 15 !
Dell Inspiron 16 Plus – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 17 : Test Inspiron 16 Plus : quand Dell concurrence son propre XPS 15 !
Dell Inspiron 16 Plus – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

En ce qui concerne les performances de l’écran, Dell annonce un taux de contraste de 1000:1 et une luminosité maximale de 300 nits. Pour vérifier cela, nous l’avons soumis aux mesures de notre sonde X-Rite i1Display Pro Plus, qui a renvoyé les résultats suivants :

  • Luminosité maximale de 301 nits. Même si c’est exactement la valeur qui est annoncée par le constructeur, ce niveau de luminosité reste très inférieur à ceux relevés sur les XPS 15 et XPS 17 (respectivement 477 et 551 nits). En règle générale, la luminosité des ultrabooks oscille entre 350 et 450 nits. La luminosité de l’écran de l’Inspiron 16 Plus s’avère donc assez faible dans l’absolu, ce qui ne nuit toutefois pas à la qualité d’affichage lorsqu’on utilise le PC portable en intérieur.
  • Contraste moyen de 1537:1. C’est un bon résultat, même si on est un peu en retrait par rapport aux meilleures valeurs observées, par exemple sur le Dell XPS 15 (1780:1) ou le Huawei Matebook 14s (1807:1).
  • Température moyenne des couleurs de 6730 K. On est donc très proche donc de la température neutre (6500 K). Si on désire que l’affichage tire davantage vers le bleu (températures des couleurs plus froides) et le jaunâtre (températures plus chaudes), il est toujours possible de lancer l’application Dell CinemaColor et d’activer un des quatre profil prédéfinis (Cinema, Comfortview, Sport et Animation). Ces derniers peuvent être modifiés en jouant sur les niveaux de saturation des couleurs, de leur température et sur le contraste.
  • Delta E moyen de 2,3. Ce résultat traduit une bonne fidélité des couleurs, puisqu’il est inférieur à 3, valeur en dessous de laquelle on ne peut discerner à l’œil nu la différence entre les couleurs théoriques parfaites et celles affichées à l’écran.
Image 18 : Test Inspiron 16 Plus : quand Dell concurrence son propre XPS 15 !
Dell Inspiron 16 Plus – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Dernier point positif, la dalle LCD de l’Inspiron 16 plus est mate. Comme le montre la photo ci-dessus, on peut donc travailler, lire ses mails ou regarder un film en plein jour sans que l’affichage soit trop perturbé par les reflets de l’environnement.

Des composants performants, en bonne adéquation avec l’écran

La configuration que nous avons testée est équipée du processeur Intel Tiger Lake H Core i7-11800H. Ce dernier intègre 8 cœurs physiques (et donc 16 threads) qui fonctionnent à 2,3 / 4,6 GHz, avec un TDP de 45 W. Il est complété par 16 Go de mémoire DDR4, cadencée à 3,2 GHz, et un SSD NVMe de 512 Go.

Cette puce haut de gamme délivre bien évidemment une puissance de calcul brute très élevée. Cela se traduit par exemple avec des indices Cinebench R20 de 4404 (multi cœurs) et 580 (mono cœur). En comparaison, un processeur Intel à 4 coeurs physiques, comme le Core i7-11370H présent dans le Huawei Matebook 14s, obtient des indices de 2265 et 594. L’une des rares puces pouvant surpasser le Core i7-11800H, pour les calculs en mode multi coeurs, est le Ryzen 9 5900HX d’AMD (indices de 4868 et de 567).

Image 19 : Test Inspiron 16 Plus : quand Dell concurrence son propre XPS 15 !

Pour prendre en charge les calculs liés à l’affichage, Dell a sélectionné la puce graphique Nvidia GeForce RTX 3050. Et sans attendre des sommets, celle-ci offre un bon niveau de performances. Par exemple, avec l’application 3D Mark, elle obtient des indices aux tests TimeSpy et Time Spy Extreme de 5026 et 2352. On note que ces derniers sont supérieurs à ceux du XPS 15, pourtant équipé du même processeur et de la puce graphique Nvidia GeForce RTX 3050 Ti (scores de 4036 et 2140). Cela s’explique vraisemblablement par une sous utilisation du CPU et GPU sur le XPS 15, afin de limiter l’échauffement des composants et – aussi – de maximiser l’autonomie. En comparaison, lorsqu’elle est associée à un processeur AMD à 8 coeurs, la puce GeForce RTX 3060 obtient des scores de l’ordre de 8000 (TimeSpy) et 3900 (TimeSpy Extreme).

En situation réelle, le couple Core i7-11800H / GeForce RTX 3050 est capable de faire fonctionner des jeux AAA dans d’excellentes conditions. Ainsi, en Full HD, on atteint la limite des 60 images par seconde avec presque tous les jeux de notre panel de test (The Division, The Division 2, FarCry 5, Rise Of The Tomb Raider, Shadow Of The Tomb Raider, Civilization 6, Ashes Of The Singularity).

Image 20 : Test Inspiron 16 Plus : quand Dell concurrence son propre XPS 15 !
Image 21 : Test Inspiron 16 Plus : quand Dell concurrence son propre XPS 15 !

En revanche, si on bascule en mode graphique QHD (2560 x 1440 pixels), le nombre d’images par seconde est compris entre 30 et 55, ce qui permet toujours de jouer correctement, mais avec des animations moins fluides. Certains jeux, un peu moins complexes, pourront toutefois fonctionner dans la résolution native de l’écran (3072 x 1920 pixels) dans d’excellentes conditions. C’est le cas par exemple de Fortnite, dont les animations comprennent entre 20 et 30 images par seconde en qualité Epique (ce qui est un peu juste !). Il suffit de passer en qualité Elevée pour bloquer le compteur à 60 ips en toutes circonstances…

Image 22 : Test Inspiron 16 Plus : quand Dell concurrence son propre XPS 15 !
Dell Inspiron 16 Plus – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Après une séance de jeu prolongée, on constate que la ventilation de l’Inspiron 16 Plus s’emballe quelque peu. Et si le volume sonore demeure raisonnable, le refroidissement est un peu difficile, mais uniquement sur la partie comprise entre le clavier et l’écran, où – à priori – on ne met pas ses doigts. Rien de très grave donc…

Une excellente autonomie

La batterie embarquée dans l’Inspiron 16 Plus a une grande capacité : 86 Wh. Comme nous allons le voir, celle-ci est particulièrement bien adaptée à la consommation électrique des composants embarqués dans le PC portable.

Image 23 : Test Inspiron 16 Plus : quand Dell concurrence son propre XPS 15 !
Image 24 : Test Inspiron 16 Plus : quand Dell concurrence son propre XPS 15 !

En effet, après avoir ajusté la luminosité de l’écran 200 nits, nous avons mesuré l’autonomie de la configuration à l’aide du test intégré à l’application PC Mark 10. Le PC portable a alors fait preuve d’une remarquable constance lors de nos différents essais : entre 9 heures et 4 minutes et 9 heures et 13 minutes. Cet excellent résultat est à la hauteur des autonomies constatées avec les ultrabook moins bien équipés. Les meilleures autonomies observés atteignent 11 h 43 min (Huawei Matebook 14s), 12 h 15 min (Asus Zenbook 13 OLED) et 13 h 11 min (Dell XPS 17). On peut donc envisager l’utilisation de l’ordinateur pendant une bonne journée avant de devoir le connecter à une prise électrique.

Image 25 : Test Inspiron 16 Plus : quand Dell concurrence son propre XPS 15 !
Dell Inspiron 16 Plus – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

D’autre part, après avoir lu, en Wi-Fi, un film de 2 heures depuis Netflix, le niveau de la batterie a baissé de seulement 21 %. On peut donc estimer – encore une fois – l’autonomie en mode streaming vidéo à plus de 9 heures (9 h 31 min), ce qui est un très bon résultat.

L’autonomie fait donc un grand bon en avant par rapport à celle du Dell XPS 15, que nous avons testé il y a quelques semaines et dont l’équipement est légèrement plus sophistiqué que celui de l’Inspiron 16 Plus, avec une puce graphique GeForce RTX 3050 Ti et un écran 4K.

Image 26 : Test Inspiron 16 Plus : quand Dell concurrence son propre XPS 15 !

Enfin, à l’aide du chargeur fourni par Dell, de taille moyenne, pesant 500 grammes et d’une puissance de 130 W, la batterie s’est rechargée un peu moins rapidement qu’annoncée (35 % en 20 minutes et 80 % en une heure). En effet, après 20 minutes, la batterie n’avait retrouvé que 19 % de sa charge maximale, puis 52 % en une heure…