Accueil » Test » Test Huawei Matebook 14s : notre avis sur le PC qui veut la peau du Dell XPS 13

Test Huawei Matebook 14s : notre avis sur le PC qui veut la peau du Dell XPS 13

Huawei revisite son ultrabook de milieu de gamme : processeur plus puissant, connectique remise aux gouts du jours, nouvel écran 90 Hz et plus précis, son amélioré et – surtout – une Webcam qui sort du clavier pour retrouver une place plus conventionnelle et pratique. L’ensemble procure un véritable coup de jeunesse au PC portable… au prix d’un surcoût non négligeable !

Image 2 : Test Huawei Matebook 14s : notre avis sur le PC qui veut la peau du Dell XPS 13
9/10

Huawei Matebook 14s

1049,99€ > Huawei
On aime
  • Bonne autonomie
  • Bonnes performances
  • Ecran bien calibré
  • Fréquence de rafraichissement de 90 HZ
  • Haute définition de l'écran (2520 x 1680 pixels)
  • Webcam placée en haut de l'écran
  • Quatre bordures d'écrans fines
  • Lecteur d'empreintes digitales intégré au bouton de démarrage
  • 4 haut-parleurs performants
  • Nouveau coloris vert séduisant
  • Dalle tactile
  • Wi-Fi 6
  • Excellent aux de contraste
On n’aime pas
  • Dalle LCD brillante
  • Webcam sans cache de confidentialité
  • Format d'écran 3:2 peu adapté aux vidéos
  • Prix élevé
  • Processeur Intel à 4 coeurs seulement
Verdict :

Avec ce nouveau Matebook, Huawei dépoussière son ultrabook de milieu de gamme, qui bénéficie donc d’une mise à jour revivifiante. Ecran plus fluide et plus précis, Webcam remise à un emplacement « normal », son de meilleure qualité, recharge rapide, etc. La configuration ne manque pas d’arguments pour séduire. Sans oublier un nouveau coloris qui change agréablement du gris foncé habituel. Et si on ajoute à tout cela les bonnes performances du Tiger Lake H d’Intel (même si un processeur à 6 ou 8 cœurs serait encore plus avantageux dans certains cas), une autonomie satisfaisante et l’arrivée du Wi-Fi 6, on ne peut trouver que des défauts mineurs à ce superbe PC portable. Reste son prix, qui a fait un bond en avant. On n’a rien sans rien !

En moins de cinq années, le chinois Huawei a réussi a se faire une place sur le marché ultra concurrentiel des ultrabook, grâce à sa gamme Matebook. La gamme du constructeur, aujourd’hui bien rodée, comprend trois modèles. Pour faire simple, il s’agit des Matebook D, PC portables d’entrée de gamme, des Matebook (milieu de gamme) et Matebook X, qui constitue le haut de gamme.

Aujourd’hui, alors que Windows 11 vient d’être dévoilé officiellement et qu’il va trouver sa place naturellement dans les configurations vendues en cette fin d’année, le nouveau Matebook 14s fait son apparition au catalogue de Huawei. Comme nous allons le voir, si la nouvelle configuration bénéficie de plusieurs améliorations notables et convaincantes, elles s’accompagnent de prix nettement revus à la hausse !

A lire aussi > Comparatifs et tests des meilleurs PC portables 2021 par marque

Trois configurations devraient être disponibles à termes. Dans un premier temps, le modèle équipé d’un processeur Intel Core i7 (Tiger Lake H), avec 16 Go de mémoire et un SSD de 512 Go – déjà proposé en pré commande sur le site du constructeur – est commercialisé au prix public de 1349 €. Il sera disponible dès le 25 octobre. C’est la version que avons pu tester.

Image 3 : Test Huawei Matebook 14s : notre avis sur le PC qui veut la peau du Dell XPS 13
Huawei Matebook 14s – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Pour 1549 €, le second modèle intègrera pour sa part un SSD de 1 To et sera disponible quelques semaines plus tard (à partir du 12 novembre). Ce modèle est d’ailleurs le seul des trois à disposer de la certification Intel EVO. Enfin, le dernier Matebook 14s, le plus abordable car proposé à 1149 €, embarquera un Intel Core i5, avec 8 Go de mémoire et un SSD de 512 Go.

Si on compare ces prix avec celui du Matebook 14 2021, la hausse est très nette. En effet, ce dernier est actuellement proposé à 999 €, avec un processeur Intel Core i7, 16 Go de mémoire et SSD de 512 Go. C’est donc 25 % moins cher que le Matebook 14s doté de composants internes équivalents…

Image 4 : Test Huawei Matebook 14s : notre avis sur le PC qui veut la peau du Dell XPS 13
Dell XPS 13 – Crédit : Dell

Pour réduire un peu la facture, une réduction de 50 € est accordée si on pré commande une de ces configurations. De plus, Huawei fait trois cadeaux dans le cadre de cette pré commande : le casque 5.2 Bluetooth Huawei FreeBuds Studio (valeur de 249 €), une souris Bluetooth (59 €) et une année supplémentaire de garantie (trois ans au total donc !), ce qui est toujours intéressant !

Image 2 : Test Huawei Matebook 14s : notre avis sur le PC qui veut la peau du Dell XPS 13

Asus Zenbook Flip 13 OLED

1399€ > Boulanger

On note que le Huawei Matebook 14s est (pour l’instant) livré sous Windows 10 Home. Le constructeur indique que l’optimisation complète de sa machine pour le nouvel OS de Microsoft sera finalisée dans les prochaines semaines (avant la fin de l’année nous dit-on) et qu’une notification sera envoyée (par l’intermédiaire de l’application Huawei PC Manager vraisemblablement) lorsque la mise à jour sera totalement fiable.

Image 2 : Test Huawei Matebook 14s : notre avis sur le PC qui veut la peau du Dell XPS 13

Dell XPS 13

1699€ > Dell

Les constructeurs qui proposent un ou plusieurs ultrabooks sont nombreux : Acer, Lenovo, HP, Dell, Asus, Parmi les modèles qui se rapprochent du Matebook 14s, en termes de caractéristiques techniques et de prix, on peut citer le Dell XPS 13 (9505), qui intègre un processeur Intel Core i7-1165G7, 16 Go de mémoire, un SSD de 512 Go et un écran 4K tactile de 13 pouces pour 1699 €, ou 1199 € avec un écran Full HD non tactile (lire notre test du Dell XPS 13). Un autre modèle à considérer est l’Asus Zenbook Flip 13 OLED (qui embarque les mêmes composants internes et un superbe écran tactile pivotant sur 360 degrés) pour 1399 € chez Boulanger (lire notre test du Zenbook 13 OLED).

Huawei tire un trait sur la nosecam !

Avec son écran de 14 pouces et son châssis en aluminium (peu salissant), le Matebook 14s offre un excellent compromis entre portabilité et confort d’affichage. Ainsi, l’ultrabook ne mesure que 31,3 x 23 x 1,7 cm, pour un poids de 1,43 kg. C’est donc 100 grammes de moins que le Matebook 14 2021 et environ 150 grammes de plus – seulement – que la moyenne des ultrabook au format 13,3 pouces. Parmi les modèles les plus légers, on peut mettre en avant l’Acer Swift 5 (1 kg seulement malgré son écran de 14 pouces !) et l’Asus Zenbook 13 OLED (1,16 kg).

Image 9 : Test Huawei Matebook 14s : notre avis sur le PC qui veut la peau du Dell XPS 13
Huawei Matebook 14s – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Le changement le plus flagrant concerne la Webcam, qui retrouve (enfin) sa place normale, dans la bordure supérieure de l’écran. Il était temps ! Rappelons que celle-ci était placée – depuis les premiers Matebook – dans une touche escamotable du clavier (lire notre test du Matebook D 16).

Cela offrait un avantage : une confidentialité maximum lorsque ladite touche était refermée. Mais aussi un inconvénient majeur : l’angle de vue sous lequel la webcam nous filmait n’était absolument pas pratique. En effet, l’utilisateur était filmé par dessous et ne regardait pas son interlocuteur dans les yeux lors d’une discussion vidéo, sauf s’il regardait le haut du clavier ! Nos amis d’outre manche et d’outre atlantique appelaient cela la « nosecam » (caméra qui filme le nez).

Image 10 : Test Huawei Matebook 14s : notre avis sur le PC qui veut la peau du Dell XPS 13
Huawei Matebook 14s – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Il y a fort à parier que ce détail peu pratique a été fortement mis en évidence par les utilisateurs pendant les périodes de confinements de ces deux dernières années, qui ont favorisé les visio conférences en tout genre, ce qui a du contraindre Huawei a corriger le tir.

Alors bon, si on veut chipoter, on peut regretter que Huawei n’ai pas jugé utile d’équiper sa nouvelle Webcam d’un cache physique de confidentialité. Espérons que le constructeur réserve cela pour la version 2022 du Matebook 14s…

Image 11 : Test Huawei Matebook 14s : notre avis sur le PC qui veut la peau du Dell XPS 13
Huawei Matebook 14s – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Bon point, en revanche, la Webcam infra rouge est compatible avec Windows Hello, ce qui permet de déverrouiller rapidement l’accès aux données de la machine grâce à une reconnaissance du visage de l’utilisateur. Et si on désire utiliser une méthode d’identification plus sécurisée encore, il est toujours possible d’utiliser le lecteur d’empreintes digitales intégré au bouton de démarrage. Ce dernier s’avère efficace puisqu’il reconnaît l’index de l’utilisateur rapidement et du premier coup.

Le clavier ne comporte pas de pavé numérique. Il offre une bonne qualité de frappe, même en soirée puisque ses touches sont équipées d’un dispositif de rétro éclairage. Le tout est complété par un pavé tactile de bonne taille.

Image 12 : Test Huawei Matebook 14s : notre avis sur le PC qui veut la peau du Dell XPS 13
Huawei Matebook 14s – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

La connectique a également un peu évoluée par rapport au Matebook 14 2021. En effet, au lieu de deux ports USB A 3.2 et d’un port USB C, on passe à l’inverse, soit deux ports USB C et un USB A 3.2. A cela s’ajoute toujours une sortie vidéo HDMI et un connecteur audio pour casque/micro. Comme souvent, le connecteur Ethernet n’est pas de la partie, tout comme le lecteur de cartes mémoire SD ou microSD.

On note également que seul un de deux ports USB C est compatible avec le standard Thunderbolt 4. Mais pas sur tous les modèles ! Seul le Matebook 14s le plus haut de gamme, celui est certifié EVO avec son processeur Core i7, un SSD de 1 To et 16 Go de mémoire, permet d’exploiter cette norme. Enfin, pour les transferts sans fil, le Wi-Fi 6 et Bluetooth 5.1 sont supportés.

Image 13 : Test Huawei Matebook 14s : notre avis sur le PC qui veut la peau du Dell XPS 13
Huawei Matebook 14s – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 14 : Test Huawei Matebook 14s : notre avis sur le PC qui veut la peau du Dell XPS 13
Huawei Matebook 14s – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Dernier petit changement, bienvenu : Huawei fait désormais chanter les couleurs (sans fantaisie exubérante toutefois !). En effet, le Matebook 14s est disponible en deux coloris. Le gris foncé (« gris sidéral »), qui était jusqu’à maintenant l’unique teinte proposée, et le vert, qui apporte une alternative subtilement séduisante.

Image 15 : Test Huawei Matebook 14s : notre avis sur le PC qui veut la peau du Dell XPS 13
Huawei Matebook 14s – le modèle vert – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Un affichage 2,5K 90Hz (presque) irréprochable

Les Matebook et Matebook X se distinguent par leur écran qui exploite un format 3:2 (contre 16:9 pour celui du Matebook D). Et le Matebook 14s ne déroge pas à la règle. Si ce type d’affichage offre une plus grande surface, ce qui profite aux sites Web et aux documents de travail bureautiques (fichiers Excel par exemple), il s’avère en revanche un peu moins adapté au multimédia. En effet, les bordures noires qui apparaissent au dessus et en dessous de l’image lorsqu’on regarde un film en streaming (généralement au format 21:9) s’avèrent plus larges qu’avec un écran au format 16:9 ou 19:10. Rien de dramatique toutefois !

Image 16 : Test Huawei Matebook 14s : notre avis sur le PC qui veut la peau du Dell XPS 13
Huawei Matebook 14s – Une image très précise au format 3:2 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

D’autre part, à l’instar des précédents Matebook, la dalle LCD est tactile. C’est pratique pour réaliser certaines tâches simples, comme se déplacer dans un site assez graphique, comme Youtube ou Netflix et y sélectionner rapidement une vidéo.

Autre point qui ne change pas : la dalle est toujours brillante. Dans certaines circonstances (en extérieur ou en intérieur lorsqu’on tourne le dos à des sources de lumières, comme une fenêtre ou une lampe), les reflets très visibles dans les zones sombres peuvent gêner la lisibilité. Mais, le soir, il faut reconnaître que cela permet d’obtenir de superbes couleurs, ce qui sublime les vidéos ou les jeux.

Si la dalle LCD tactile, brillante et format 3:2 s’inscrit dans la continuité des précédents Matebook, Huawei a tout de même apporté deux modifications notables. Tout d’abord, la fréquence d’affichage maximale est désormais de 90 Hz (la combinaison de touches FN+R permet de basculer rapidement du mode 60 Hz en 90 Hz et vice versa). ET comme sur les smartphones, la différence est visible, en particulier lorsqu’on fait défiler des pages Web de haut en bas. L’affichage s’avère plus fluide et les textes et les images sont plus nettes lorsqu’elles défilent en mode 90 Hz.

Image 17 : Test Huawei Matebook 14s : notre avis sur le PC qui veut la peau du Dell XPS 13
Huawei Matebook 14s – Le format 3:2 n’est pas vraiment adapté aux vidéos – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Second changement, la définition d’affichage est un peu plus fine que sur le Matebook 14 2021. En effet, on passe d’une définition QHD (soit 2160 x 1440 pixels) à un mode 2520 x 1680 pixels. Pas sur que l’affichage apparaisse beaucoup plus précis pour la plupart des utilisateurs sur un écran de seulement 14 pouces (surtout pour ceux qui utilisent la fonction de mise à l’échelle à 150 ou 200 % de Windows !). En tout cas, même si on utilise la définition native de l’écran (mise à l’échelle à 100%), les caractères demeurent lisibles. Plus en tout cas que si Huawei avait opté pour une dalle 4K (3840 x 2160 pixels), comme le font certains constructeurs sur des ultrabooks au format 13,3 pouces (lire notre test du Asus Zenbook Flip S).

Le Matebook 14s embarque une dalle LCD de type LTPS (particulièrement peu énergivore). Le constructeur annonce que sa luminosité maximale s’élève à 400 nits, alors que son taux de contraste devrait atteindre 1500:1. Dans les faits, si on vérifie ces affirmations à l’aide de notre sonde X-Rite i1Display Pro Plus, on constate que le constructeur dit vrai. En effet, nos mesures font état d’une luminosité maximale de 436 nits set d’un taux de contraste moyen de 1807:1.

Image 18 : Test Huawei Matebook 14s : notre avis sur le PC qui veut la peau du Dell XPS 13
Huawei Matebook 14s – Une combinaison de touches bascule l’affichage en mode 90 Hz – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Cette luminosité s’avère donc assez satisfaisante, car rares sont les ultrabook dont la luminosité maximale a été mesurée à plus de 500 nits (3 configurations dont les Dell XPS 13 XPS 17, sur une douzaine de machines testées depuis un peu plus d’un an). Le taux de contraste, quant à lui, est tout simplement le plus élevé mesuré, supérieur (de peu certes !) à celui relevé sur le XPS 13 (1749:1). Bien sur, les machines équipées d’un écran OLED demeurent imbattables dans ce domaine !

Enfin, pour ne rien gâcher, la température moyenne des couleurs mesurée est de 6551 K (l’affichage bénéficie donc de couleurs neutres qui ne tirent ni vers le bleuâtre ni vers le jaunâtre), alors que la fidélité des couleurs s’avère excellente, puisque le Delta E moyen mesuré ne s’élève qu’à 1,5 (le constructeur annonce une valeur inférieure à 2).

De bonnes performances, même en jouant

Bien sur, ce nouveau Matebook embarque le dernier processeur Intel en date destiné aux PC portables de type ultrabook. En l’occurrence, la puce Tiger Lake du Matebook 14 2021 (Core i5-1135G7 ou Core i7-1165G7) fait donc place aux nouvelles puces Tiger Lake H, Core i5-11300H ou Core i7-11370H. Cette dernière intègre quatre cœurs (8 threads) cadencés à 3,3/4,8 GHz avec un TDP de 28/35 W et la puce graphique Intel Iris Xe.

Image 19 : Test Huawei Matebook 14s : notre avis sur le PC qui veut la peau du Dell XPS 13

On note que Dell a fait un choix différent pour son dernier XPS 17, qui embarque la puce Intel Core i5-11400H, qui a l’avantage d’intégrer 6 cœurs physiques, mais qui ne permet pas de bénéficier des bienfaits en matière de 3D de la puce graphique Iris Xe, puisqu’il est doté d’une puce Intel UHD nettement moins performante (lire notre test de Dell XPS 17).

La conséquence est flagrante : l’Indice 3D Mark du Dell s’élève à seulement 420, contre 1880 pour le Matebook 14s. Le XPS de Dell sera donc plus intéressant pour les utilisateurs qui ont de gros besoin en termes de puissance de calcul, puisquil est avantagé par ses 6 cœurs physiques, comme le montre son score avec le bench de raytracing Cinebench R20 de 3452 avec 12 threads contre 2562 pour les 8 threads du Core i7-11370H du Matebook 14s. En revanche, ce dernier, avec sa puce graphique Iris Xe, offre une plus grande polyvalence, puisqu’il permet de se détendre en jouant ou d’utiliser des applications professionnelles en 3D dans de meilleures conditions…

Image 20 : Test Huawei Matebook 14s : notre avis sur le PC qui veut la peau du Dell XPS 13

Les performances en Full HD du Matebook 14s sont du même ordre (et même un peu supérieures) que celles des ultrabook dotés du processeur Intel Tiger Lake Core i7-1165G7. Ainsi, même si nous ne sommes clairement pas en présence d’une configuration gamer, il est quand même possible de se divertir occasionnellement. Mais, il faut tenir compte du fait que l’écran comporte beaucoup plus de pixels qu’un modèle Full HD « classique ». Par exemple, avec Fortnite en qualité « moyenne », on obtient quasiment toujours 60 images par seconde. Et même en qualité Elevée, les animations demeurent encore assez fluides, avec entre 20 et 30 images par seconde selon les situations.

En revanche, avec un jeu plus exigeant en termes de ressources graphiques, comme Far Cry 5, la configuration supporte en moyenne environ 15 images par seconde avec un niveau graphique Ultra ! C’est pas mal, mais cela reste insuffisant ! Si on ramène la qualité graphique au minimum (qualité faible), on obtient alors 19 images par seconde, ce qui n’est toujours pas assez pour être satisfaisant. Idem avec The Division. En QHD et en qualité Ultra, on obtient 12,9 images par seconde. C’est un peu mieux en basse qualité : 28,6 images par seconde.

Image 21 : Test Huawei Matebook 14s : notre avis sur le PC qui veut la peau du Dell XPS 13
Image 22 : Test Huawei Matebook 14s : notre avis sur le PC qui veut la peau du Dell XPS 13

On le voit bien, la hausse définition de l’écran ne facilite pas la tâche de la puce Iris Xe ! En revanche, on peut passer en mode fenêtré et en Full HD pour atteindre – avec Far Cry 5 – une moyenne de 31 images par seconde (en basse qualité), ce qui est mieux ! En Full HD, avec The Division, on atteint 19,3 images par seconde en qualité ultra et 47,5 images par seconde en basse qualité, ce qui permet d’obtenir des animations bien plus fluides. Le Matebook 14s permet donc de jouer, soit en baissant le niveau graphique, soit en baissant la définition

Signalons que l’application PC Manager de Huawei permet d’activer un mode appelé Performances (la combinaison de touches FN+P permet de l’activer rapidement), censé procurer 45 Watts de puissance au Core i7 afin d’obtenir de meilleures performances que le mode « équilibré » (qui offre un meilleur compromis entre les performances et l’autonomie). Le mode Performances ne fonctionne pas sur batterie; uniquement lorsque le PC portable est relié au secteur…

Image 23 : Test Huawei Matebook 14s : notre avis sur le PC qui veut la peau du Dell XPS 13

En pratique, la différence entre les modes Equilibré et Performances s’avère très subtile… même trop subtile pour être visible ! En effet, l’indice 3D Mark passe de 1878 à 1887 (autant dire qu’il ne change pas). Et mêmes les performances globales de la configuration, mesurées l’application PC Mark 10, demeurent quasiment les mêmes : 5312 en mode Equilibré et 5344 en mode Performances… Pas vraiment de quoi faire deux modes de fonctionnement !

Bon point, le Matebook 14s embarque désormais 4 haut-parleurs (2 tweeters et 2 woofers), contre deux seulement sur les précédents modèles. La qualité audio s’en trouve nettement améliorée. Le son est plutôt bien défini, avec une bonne réserve de puissance. Comme quasiment toujours, les basses sont en retrait. Mais le rendu audio global s’avère convaincant. En effet, le son délivré est puissant et plutôt bien équilibré, même si il provient du dessous du PC portable et qu’il est en partie diffusé par la charnière de l’écran. C’est donc une bonne nouvelle pour ceux qui désirent écouter de la musique ou regarder des vidéos à plusieurs, et donc sans casque !

Grande autonomie et recharge rapide, le duo gagnant !

Avec sa batterie de 60 Wh (contre 56 Wh pour ses prédécesseurs), le Matebook 14s se place dans la moyenne des ultrabooks. Après avoir ajusté la luminosité de l’écran à 200 nits, nous avons mesuré l’autonomie de la configuration, à l’aide du test intégré à l’application PC Mark 10.

Et le résultat s’avère des plus satisfaisants puisque le PC portable est resté en fonctionnement pendant près de 12 heures (11 heures et 43 minutes très exactement). C’est un très bon résultat compte de la définition de l’écran ! En effet, on a bien vu, lors de nos différents tests, que l’autonomie des PC portables équipés d’une dalle 4K était généralement comprise entre 9 et 10 heures au maximum, alors que les machines équipées d’un écran Full HD pouvaient atteindre une autonomie comprise entre 11 et 14 heures.

Image 24 : Test Huawei Matebook 14s : notre avis sur le PC qui veut la peau du Dell XPS 13

En mode vidéo, Huawei annonce une autonomie de 13 heures… mais en lisant une vidéo stockée localement ! Si on respecte notre procédure qui consiste à lire en Wi-Fi un film de deux heures depuis Netflix (en 60 Hz bien sur !), on constate que le niveau de la batterie baisse de 23 %. Cela permet donc d’estimer l’autonomie totale en streaming vidéo à 8 heures et 41 minutes. Les ultrabook récents que nous avons testés offrent – en moyenne – une autonomie vidéo d’environ 9 heures (et jusqu’à 12 heures dans le meilleur des cas). L’autonomie vidéo du Matebook 14s s’avère donc légèrement inférieure.

Enfin, pour recharger la batterie, Huawei fournit un adaptateur secteur USB C/USB C, qui a l’avantage d’offrir une puissance de 90 Watts, alors que les autres constructeurs se limitaient généralement jusqu’à maintenant à 65 Watts (tout comme les précédents Matebook d’ailleurs).

Image 25 : Test Huawei Matebook 14s : notre avis sur le PC qui veut la peau du Dell XPS 13

Ce gain de puissance permet de retrouver une plein charge plus rapidement. Le constructeur annonce que 15 minutes de charge suffisent pour retrouver trois heures d’autonomie.

En pratique, après 15 minutes, la batterie affiche 31 % de sa charge, soit 217 minutes si on considère l’autonomie mesurée à 11 h 43 min, ce qui correspond donc à un peu plus de trois heures (la promesse est donc tenue). Le niveau de charge atteint 51 % après une demie heure, puis 71 % en 45 minutes et 89 % en une heure. La recharge est presque complète (96 %) au bout d’une heure et 15 minutes de charge.