Accueil » Test » Test OnePlus 9 Pro : le smartphone qui améliore tout, ou presque

Test OnePlus 9 Pro : le smartphone qui améliore tout, ou presque

Le OnePlus 9 Pro, c’est le nouveau très haut de gamme du constructeur chinois. Bien loin des prix pratiqués il y a encore quelques générations, il est en revanche gavé de technologies et possède toutes les fioritures à la mode. Le cocktail est-il efficace face à la concurrence ?

Image 2 : Test OnePlus 9 Pro : le smartphone qui améliore tout, ou presque
8/10

OnePlus 9 Pro

999€ > Amazon
On aime
  • Un écran parfaitement calibré
  • Les performances, le Snapdragon 888 est dompté
  • Le design courbe sur les deux faces
  • Une photo enfin respectable (merci Hasselblad)
On n’aime pas
  • Une autonomie toujours trop juste
  • Le capteur d'empreinte placé trop bas
  • Les traces de doigts sur la finition Morning Mist
  • Le traitement logiciel qui fait louper les photos d'instants fugaces
  • Photos de nuit perfectibles
Verdict :

Bien qu’excellemment bien placé côté prix, le OnePlus 8T souffrait encore de quelques soucis. Autonomie et photo n’ont jamais été les points forts de OnePlus. Avec le OnePlus 9 Pro, le constructeur chinois fait amende honorable. Il s’est retroussé les manches. Côté photo, son partenariat avec Hasselblad est une idée de génie. Le résultat est très prometteur et tient face à la concurrence et se permet même d’être meilleur que l’iPhone 12 Pro. On a hâte de voir les optiques Hasselblad dans le prochain OnePlus. En revanche, il faut croire que la marque a tout misé sur la photo et en a oublié l’autonomie. Ici, elle reste dans la tranche basse. On ne sort pas sans son chargeur. Pour le reste, OnePlus signe un bon smartphone de 2021. Son écran est un modèle du genre, parfaitement calibré. Les performances sont de premier ordre et le Snapdragon 888, particulièrement brûlant, est dompté ! Au bilan, le OnePlus 9 Pro est un smartphone équilibré qui continue de se corriger, se bonifier pour venir attaquer durement les Xiaomi et autres Samsung.

Avec le OnePlus 9 Pro, OnePlus souhaite corriger une faiblesse de ses smartphones : la photo. Ça n’a jamais été le point fort de ces smartphones, et malgré toutes ses qualités, le OnePlus 8t souffrait particulièrement de ce manque de soin photographique.

OnePlus a donc écouté ses utilisateurs. En amont de la présentation des OnePlus 9 et 9 Pro, le constructeur avait ainsi annoncé un partenariat d’exception avec Hasselblad. Si elle est peu connue du grand public, cette marque suédoise a pourtant posé ses lettres de noblesse sur la Lune, notamment, le premier appareil photo a avoir fonctionné sur notre satellite naturel étant un Hasselblad. C’était en 1969 lors de la mission Apollo 11.

Image 3 : Test OnePlus 9 Pro : le smartphone qui améliore tout, ou presque
OnePlus 9 Pro – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

On est donc en droit d’attendre énormément de ce OnePlus 9 Pro dont la partie photo a été développée en collaboration avec cette estimable maison. À côté de cela, la fiche technique du OnePlus 9 Pro n’augure que du bon. Comme tout haut de gamme de 2021, on a droit à un Snapdragon 888. Le processeur de Qualcomm a déjà prouvé sa valeur, notamment lors de notre test du grand-frère du OnePlus 9 Pro, le Find X3 Pro d’Oppo. Oui, il est important de rappeler que les deux entreprises sont étroitement liées, appartenant toutes deux, avec Realme, au même groupe Oplus. Leurs nouvelles gammes 2021 profitent d’ailleurs d’ingénieries communes. Certaines pièces se retrouvent ainsi sur le OnePlus 9 Pro et le Find X3 Pro.

Pour autant, ce ne sont pas des copier-coller. Chaque appareil a son identité propre. Comme on va le voir, les faiblesses de l’un sont les forces de l’autre.

Prix et disponibilité

Le OnePlus 9 Pro sera lancé le 31 mars 2021. Trois couleurs seront disponibles : Morning Mist, Pine Green et Stellar Black. Le premier a une finition brillante alors que les autres sont mats. Une différence qui peut avoir son importance, comme on va le voir plus bas.

Longtemps on a connu un OnePlus agressif. Les prix de ses smartphones permettaient d’avoir un haut de gamme pour le coût d’un milieu de gamme. La marque chinoise s’est quelque peu éloignée de son Credo pour attaquer plus durement la concurrence avec des technologies plus abouties. La facture est donc plus salée depuis quelques générations.

Les OnePlus 9 se permettent même d’augmenter encore un peu leurs prix. On observe une hausse de 20 € en comparaison des OnePlus 8 et 8 Pro de l’an dernier. Ce n’est pas bien méchant, mais cela mérite d’être souligné. Seul le OnePlus 9 Pro dans sa version la plus haut de gamme ne fait pas varier son tarif. Affiché à 999 €, il aurait dépassé la barre fatidique des 1000 €, ce que vraisemblablement OnePlus n’était pas prêt à faire. Et on lui donne raison, la concurrence ayant tendance à revoir leurs prix à la baisse. Ainsi, le Oppo Find X3 Pro a perdu 50 €, idem pour le Xiaomi Mi 11. Une tendance initiée par Samsung en février dernier avec un Galaxy S21 lancé 50 € moins cher que le Galaxy S20 en 2020.

  • OnePlus 9 Pro (8 Go / 128 Go) > 919 €
  • OnePlus 9 Pro (12 Go / 256 Go) > 999 €
  • OnePlus 9 (8 Go / 128 Go) > 719 €
  • OnePlus 9 (12 Go / 256 Go) > 819 €

Un design massif, mais confortable

Le OnePlus 9 Pro reprend le design initié par le 8t, mais dans une diagonale plus grande : 6,7″ contre 6,55″. On a donc droit à un module photo arrière ferré à gauche. OnePlus rentre dans le moule. Avantage ou non, ce n’est qu’une préférence visuelle. À l’usage, on apprécie cependant de ne pas risquer de mettre ses doigts devant les capteurs, ce qui était encore possible avec le module central du OnePlus 8 Pro.

Image 4 : Test OnePlus 9 Pro : le smartphone qui améliore tout, ou presque
Le quadruple capteur du OnePlus 9 Pro, développé avec Hasselblad – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Le taux d’occupation de l’écran ne nous a pas été communiqué. Néanmoins, on peut aisément avancer qu’il est au moins aussi large que la concurrence. D’ailleurs, et contrairement au OnePlus 9, le 9 Pro affiche une dalle incurvée qui diffère de l’an dernier. OnePlus a décidé de réduire légèrement la courbure afin de limiter au maximum les appuis accidentels qui ruinent l’expérience utilisateur. Ajoutons à ce sujet une petite parenthèse sur le « mode poche ». Ce dernier permet de requérir une séquence de pressions afin de garantir que le smartphone ne soit pas déverrouillé de manière accidentelle. Enfin, OnePlus protège la dalle de son smartphone avec un verre Gorilla Glass 5 datant de 2016. Un choix discutable, Corning ayant sorti deux autres générations de protections d’écran depuis.

Image 5 : Test OnePlus 9 Pro : le smartphone qui améliore tout, ou presque
OnePlus 9 Pro, des bords arrondis à l’avant et à l’arrière – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Courbe, le OnePlus 9 l’est sur ses deux faces. C’est important de le préciser puisqu’à l’usage, on s’aperçoit rapidement que la prise en main s’en trouve grandement améliorée. Le smartphone est plus agréable à tenir, pour peu que l’on ait la finition la plus confortable. En effet, le OnePlus 9 Pro est disponible en trois coloris. Comme nos confrères, nous avons la version brillante. Et comme d’habitude avec ce genre de finition, nous avons droit aux sempiternelles traces de doigts, la coque du 9 Pro les accrochant particulièrement. De plus, l’aspect glosy facilite la glisse de l’appareil. Mal posé sur une table ou glissé dans une poche, il se dérobe en un rien de temps. Pour garantir sa sécurité, nous avons rapidement opté pour la coque incluse dans la boîte.

Image 6 : Test OnePlus 9 Pro : le smartphone qui améliore tout, ou presque
Brillante, la finition Morning Mist marque – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

En parlant de cet accessoire, il est en silicone et est suffisamment mince pour ne pas trop détériorer la finesse du smartphone. Si fin d’ailleurs qu’il ne gomme pas la protubérance laissée par le module photo arrière.

Côté boutons physiques, on conserve la même disposition chère à OnePlus avec les boutons de volume à gauche et le bouton Power à droite. Celui-ci s’accompagne également d’un interrupteur pour basculer entre trois modes d’alerte : sonnerie, vibreur et silencieux. Un accès rapide appréciable.

Image 7 : Test OnePlus 9 Pro : le smartphone qui améliore tout, ou presque
OnePlus 9 Pro, toujours le bouton de mode de sonnerie – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Terminons ce tour d’horizon par la résistance de ce OnePlus 9 Pro. Comme le OnePlus 8 Pro, il est certifié IP68. Un label dont ne bénéficie pas son petit frère, le OnePlus 9. Néanmoins, celui-ci est doté des mêmes capacités de résistance aux chocs, poussière et eau. OnePlus n’a simplement pas souhaité payer la certification pour ce modèle.

OnePlus livre le plus bel écran de 2021

Avec une diagonale de 6,7 pouces, l’écran Amoled du OnePlus 9 Pro est massif. Comme dit précédemment, il offre une belle expérience surtout en jeu ou en regardant des vidéos. La caméra avant est accueillie dans un trou à gauche et ne gêne pas l’utilisation lors de l’affichage de contenus en plein écran.

Image 8 : Test OnePlus 9 Pro : le smartphone qui améliore tout, ou presque
OnePlus 9 Pro – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Quad HD+, il peut être basculé en Full HD+ afin de réduire sa consommation. À noter que le mode Quad HD+ est adaptatif. Ainsi, il bascule automatiquement de Full HD+ à Quad HD+ en fonction des contenus affichés. Il en va de même pour la fréquence de rafraîchissement. Elle peut être fixée à 60 Hz ou à 120 Hz. Pour cette seconde option, le taux de rafraîchissement est dynamique et adaptatif. Il va de 1 Hz lors de la visualisation de photos, à 120 Hz pour du scrolling ou les jeux compatibles, en passant par le 24 Hz pour les vidéos.

Image 9 : Test OnePlus 9 Pro : le smartphone qui améliore tout, ou presque
Disney+ sur le OnePlus 9 Pro – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

OnePlus ajoute aussi quelques options d’amélioration avec notamment le lissage des animations qui permet de fluidifier le mouvement dans les vidéos. Un procédé qui fonctionne avec une sélection d’application, dont YouTube, VLC ou encore Netflix. Chez nous, Prime Vidéo et Disney+ ne font pas partie de la sélection, en revanche. Nouveauté du OnePlus 9 Pro, la résolution vidéo ultra-haute. Un upscale qui améliore la netteté de l’image via l’intelligence artificielle. Même schéma ici, ce n’est fonctionnel que sur certaines applications, Instagram dans notre cas. Enfin, l’effet de couleurs vives Pro optimise les couleurs et le contraste. Le rendu est plus chatoyant et flatte la rétine, au risque de perdre en naturel.

Image 10 : Test OnePlus 9 Pro : le smartphone qui améliore tout, ou presque
OnePlus 9 Pro – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Parlons de la dalle en elle-même et de sa qualité de restitution des couleurs. Comme à notre habitude, nous l’avons soumise à notre test maison avec notre sonde X-Rite iDisplay Pro+.

OnePlus propose deux modes de couleurs prédéfinis : Vif et Naturel. Nous avons testé les deux. Le mode vif est celui qui offre la meilleure luminosité maximale, mesurée à un peu plus de 500 nits. C’est très bon pour un usage en extérieur. La température des couleurs est aussi correcte avec 6695 kelvins, soit proche des 6500 kelvins de la lumière du jour. Les blancs sont donc blancs et les noirs, noirs, la dalle étant Amoled. Ça se gâte avec la colorimétrie. Là, on relève un DeltaE Moyen de 3,5. C’est trop. On dit qu’au-delà de 3, l’oeil humain voir les aberrations. Cependant, là, les couleurs trop boostées sont cohérentes. Il s’agit des fluo, les rouge, jaune et vert. Ce sont des teintes qui flattent l’oeil lorsque l’on regarde une vidéo ou des photos. Avec un contraste fort, on a un bon rendu, bien que peu naturel.

VifNaturelValeurs cibles
Luminosité511 nits445 nits> 400 nits
DeltaE Moyen3,51,1< 3
Température6695 K6447 K6500 K
Modes colorimétriques du OnePlus 9 Pro

Avec le mode naturel, c’est toute autre chose. Arrêtez tout, on a trouvé l’écran le plus proche de la réalité. Tout est parfait dans ce mode d’affichage. OnePlus a réussi à trouver la calibration la plus juste. Le DeltaE Moyen est à 1,1 et la température des couleurs à 6447 kelvins. C’est impeccable. Seule la luminosité est un peu en retrait avec 445 nits mesurés. Mais le OnePlus 9 Pro ainsi calibré reste totalement utilisable même par beau temps.

Image 11 : Test OnePlus 9 Pro : le smartphone qui améliore tout, ou presque
Le fond canevas du OnePlus 9 Pro – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Au final, les deux modes prédéfinis sont intéressants. Le mode naturel ravira les amateurs de justesse colorimétrique. Ceux qui souhaitent une image plus éclatante pourront sans crainte opter pour le mode vif.

D’autres modes avancés sont aussi proposés, mais voyant les excellents résultats des précédents, nous ne nous attarderons pas.

Côté écran, le OnePlus 9 Pro est une véritable réussite. Un atout pour ce smartphone qui peut ainsi mettre dignement en valeur son module photo conçu en collaboration avec Hasselblad.

Un capteur d’empreintes mal placé

Le déverrouillage du OnePlus 9 Pro peut s’effectuer de manière biométrique ou par code/schéma. La reconnaissance faciale n’est quant à elle que 2D et non 3D. Elle n’est donc pas la plus sécurisée. D’ailleurs, OnePlus ne la propose pas lors de l’initialisation de son smartphone. Le mieux est encore d’utiliser le capteur biométrique placé sous l’écran. À ce sujet, on retient un grief : ce capteur est placé trop bas. Il oblige à contorsionner son pouce pour l’atteindre. Un détail qui peut être pénible surtout pour les utilisateurs ayant de longs doigts.

Image 12 : Test OnePlus 9 Pro : le smartphone qui améliore tout, ou presque
Capteur biométrique un peu bas sur le OnePlus 9 Pro – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

OnePlus 9 Pro : des performances élevées et domptées

Contrairement à Google qui a délaissé les processeurs haut de gamme pour son Pixel 5, OnePlus ne lésine pas sur les performances. Aucune concession n’est accordée ici. On a donc droit à un Snapdragon 888 sur l’ensemble de la gamme OnePlus 9. Le OnePlus 9 Pro est disponible en 8 Go ou 12 Go de RAM. C’est la plus haute version que nous avons testée. Côté stockage, on a soit 128 soit 256 Go, non extensibles.

La configuration du OnePlus 9 Pro ne nous est pas inconnue. C’est elle qui équipe les smartphones haut de gamme depuis le début de l’année. Le Find X3 Pro est le dernier en date à en être équipé et à avoir subi nos tests. Nous avons soumis le OnePlus 9 Pro à quelques benchmarks. Pour ce faire, le téléphone est en définition QHD+ avec un rafraîchissement fixé à 120 Hz.

Image 13 : Test OnePlus 9 Pro : le smartphone qui améliore tout, ou presque
Benchmark du OnePlus 9 Pro

Tout comme le Find X3 Pro, les résultats du OnePlus 9 Pro sont élogieux et même plus. Il récolte 1111 points en single core sur Geekbench et 3641 points en multicore. C’est mieux que son congénère dans les deux cas. Même constat sur PCMark où il collecte 11840 points. Seul 3DMark le laisse un peu derrière le smartphone d’Oppo, mais au global le OnePlus 9 Pro est plus performant que son cousin.

Image 14 : Test OnePlus 9 Pro : le smartphone qui améliore tout, ou presque
Stress Test du OnePlus 9 Pro, le framerate chute à partir de 41°C – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

La raison nous pensons la trouver du côté de la gestion de la chauffe. Elle est beaucoup mieux maîtrisée chez OnePlus. Si l’on se brûlait les mains en jouant à Genshin Impact sur le X3 Pro, aucune sensation désagréable sur le OnePlus 9 Pro. Nous avons joué durant 40 minutes à Bloodstained : Ritual of the Night en 60 fps sans aucun ralentissement et avec une chauffe très légère.

En cause, OnePlus a retravaillé son système de refroidissement baptisé OnePlus Cool Play. La chambre à vapeur a été agrandie et des feuilles de graphite et de cuivre plus épaisses ont été utilisées. Du coup, on n’a pas un smartphone aussi fin que le Find X3 Pro, mais il encaisse bien mieux les hautes fréquences sur de longues sessions de jeu. En revanche, il bride plus tôt que le Find X3 Pro les performances du Snapdragon 888 : à partir de 42°C, le framerate décroche, contre 47°C pour le X3 Pro.

Image 15 : Test OnePlus 9 Pro : le smartphone qui améliore tout, ou presque
Bloodstained tourne parfaitement sur le OnePlus 9 Pro – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Et puisque l’on parle jeu, difficile de faire l’impasse sur l’Hyper Touch. Nouvelle fonction introduite avec les OnePlus 9, elle permet, sur le papier, de réduire jusqu’à 6 fois la latence du tactile. On aurait donc un jeu plus efficace sur une sélection de jeux (PUBG Mobile, Call of Duty Mobile, League of Legends et Brawl Stars pour le moment). Malgré notre faible skill, nous avons éprouvé cette fonction sur Call of Duty Mobile. Aucune différence ne nous a sauté aux yeux que la fonction soit activée ou non.

Image 16 : Test OnePlus 9 Pro : le smartphone qui améliore tout, ou presque
Le OnePlus 9 Pro est bourré de fonctions gaming – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

La photo du OnePlus 9 Pro selon Hasselblad

Véritable élément novateur chez OnePlus, son partenariat avec Hasselblad nous a inspiré de confronter le OnePlus 9 Pro à l’iPhone 12 Pro. Un match photo complet que vous pouvez retrouvez dans notre article dédié.

A lire > OnePlus 9 Pro vs. iPhone 12 Pro : le comparatif photo de deux titans

Autonomie : l’aspect moins reluisant du OnePlus 9 Pro

Comme la photo, l’autonomie est une bête noire de OnePlus. Malheureusement, s’il s’est amélioré en photo, le OnePlus 9 Pro délaisse encore sa durée d’utilisation. En usage intensif (surf, photo, jeux, streaming, appels), nous avons tenu une journée en prenant notre téléphone à 7h et le reposant à 1h du matin. Il ne lui restait alors plus que 2 % de batterie. En usage moins copieux et en basculant en FullHD+ et 60 Hz, on peut espérer tenir un peu plus d’une journée. Dans notre cas, l nous restait 34% en fin de soirée. En extrapolant, on atteint environ 6h d’écran. La moyenne de temps d’écran par jour étant de 4h, on peut escompter tenir une journée et demie avec un OnePlus 9 Pro avec des options d’affichage amputées.

Le OnePlus 9 Pro est équipé de deux batteries de 2250 mAh. Une installation qui permet de charger les deux modules en même temps sans risque d’augmenter la tension. Une charge plus rapide est donc permise. Avec le chargeur de 65 Watts inclus dans la boîte, on est censé passer de 1 à 100 % en 28 minutes, selon OnePlus. De notre côté, cette même opération nous a réclamé 40 minutes. Une différence notable, bien que la charge reste rapide tout de même.

En option, OnePlus propose un nouveau chargeur sans fil. Celui-ci n’est plus de 30 Watts, mais de 50 Watts. Vertical, il permet de charger son smartphone en n’empêchant pas la consultation. OnePlus annonce 43 minutes pour passer de 1 à 100 % avec lui. Nous avons pour notre part mesuré une heure de charge. Tout comme la recharge filaire, on est au-delà des spécifications du constructeur, mais dans le domaine du raisonnable.

A préciser, ce chargeur additionnel est vendu sans prise secteur. Il faut donc se munir de celle livrée avec le téléphone. En outre, il est équipé d’un ventilateur pour refroidir ses circuits lors de la charge rapide. Ce dernier a tendance à émettre un petit bruit qui lui interdit les tables de chevet.