Accueil » Test » Test Oppo Reno 7 : le smartphone qui mise (trop ?) sur son design

Test Oppo Reno 7 : le smartphone qui mise (trop ?) sur son design

Smartphone à l’équipement sage, le Reno 7 part à la conquête d’un public en quête d’un design original à prix raisonnable, quitte à faire l’impasse sur la 5G ou la puissance. Pari réussi pour le ce nouvel appareil du constructeur Oppo ?

Image 2 : Test Oppo Reno 7 : le smartphone qui mise (trop ?) sur son design
7/10

Oppo Reno 7

Le smartphone tout en finesse et en endurance

On aime
  • Le design fin et recherché
  • L’écran Amoled 90 Hz assez lumineux
  • La photo de jour
  • L’autonomie de deux jours
  • L’OS à jour (ColorOS 12.1 + Android 12)
  • Le port microSD et la prise mini jack
On n’aime pas
  • La photo de nuit
  • Le microscope dispensable
  • L’absence de 5G
  • La charge, pas assez rapide
  • Le prix un peu élevé
Verdict :

L’Oppo Reno 7 est un smartphone qui assure un fonctionnement très agréable au quotidien, sans défaut majeur, mais qu’on choisira surtout pour son design fin et original, notamment dans sa couleur orange en cuir. Pour 329 euros, il manque à ce mobile quelques atours supplémentaires comme une connectivité 5G, un bloc photo plus étoffé, un processeur un peu plus puissant ou tout simplement une charge vraiment rapide pour convaincre totalement. L’excellente autonomie du Reno 7 et son système à jour compensent heureusement ces quelques lacunes. Et on se dit qu’avec un prix peu à peu revu à la baisse, cet appareil pourrait même devenir une vraie bonne affaire.

Alors que la Find X5 Series, le haut du panier en matière de smartphones chez Oppo, est commercialisée depuis déjà quelques semaines, le Numéro 4 français a conservé au moins une cartouche pour le printemps. Le Reno 7 fait son arrivée chez les distributeurs, avec un prix de lancement relativement attrayant, soit 329 euros, comparé à celui de son prédécesseur le Reno 6, vendu près de 170 euros supplémentaires.

Image 3 : Test Oppo Reno 7 : le smartphone qui mise (trop ?) sur son design

Est-ce pour autant la bonne affaire de ce premier semestre ? Si les deux mobiles partagent un peu d’ADN en termes de design, il en va tout autrement au niveau de l’équipement. Le Reno 7 perd la connectivité 5G et Wi-Fi 6 de son aîné, voit sa charge rapide passer de 65 à 33 W et fonctionne avec un processeur moins puissant.

Image 4 : Test Oppo Reno 7 : le smartphone qui mise (trop ?) sur son design

Au regard de sa fiche technique, on est même frappé par le grand nombre de caractéristiques qu’il partage avec… le Redmi Note 11. Même taille et techno d’écran, même processeur, même charge rapide, avec un prix sensiblement plus élevé pour le smartphone d’Oppo. Si vous souhaitez remplacer votre mobile, faut-il pour autant l’écarter de votre liste ? Pas forcément. Comme nous allons le voir ensemble, le Reno 7 cache quelques atouts qui pourraient faire pencher la balance en sa faveur.

A lire > Quels sont les meilleurs smartphones Oppo à acheter en 2022 ?

Oppo Reno 7 : les principaux points positifs

En attendant un Reno 8 qui sera sans doute le véritable successeur du Reno 6 en termes de caractéristiques, le nouveau Reno 7 d’Oppo est un milieu de gamme abordable qui a de nombreux atouts à offrir. Voici ses points forts.

1. Un design fin inspiré de l’iPhone

Avec son cadran fin aux tranches plates, le Reno 7 arbore un style emprunté au smartphone d’Apple qui ravira tous ceux qui considèrent qu’un smartphone n’est pas seulement un objet utilitaire, mais un accessoire design. Pas de revêtement Glow cette année qui accroche un peu sous les doigts (comme sur le Reno 6), mais une surface mate et lisse, d’un noir légèrement scintillant. Un revêtement un peu glissant, mais qui présente l’avantage de ne pas prendre les traces de doigts.

Image 5 : Test Oppo Reno 7 : le smartphone qui mise (trop ?) sur son design

Oppo joue la carte de l’originalité en proposant aussi un modèle avec un dos en cuir de couleur orange, très séduisant. Un design vraiment différenciant qui, bonne nouvelle, bénéficie de la même promotion de lancement que le modèle noir, soit 299 euros chez Amazon, au lieu de 329 euros.

Image 6 : Test Oppo Reno 7 : le smartphone qui mise (trop ?) sur son design

Epais de seulement 7,5 mm et d’un poids de 175 g, le Reno 7 offre une prise en main très agréable avec son cadre de conception premium en alliage d’aluminium, polymère et fibres de verre qui résiste aux éclaboussures (IPX4). ColorOS 12.1 en renfort d’Android 12 apporte sa pierre à l’édifice avec des possibilités de personnalisation nombreuses.

Le bloc photo rectangulaire à double texture mate et brillante apporte une touche rétro à l’ensemble. Oppo a eu l’excellente idée d’utiliser le cerclage de l’objectif macro pour avertir l’utilisateur de l’arrivée d’une notification. Ce cerclage s’illumine et clignote plus ou moins vite en fonction du type d’alerte. Pratique et ingénieux. On valide !

Image 7 : Test Oppo Reno 7 : le smartphone qui mise (trop ?) sur son design

Enfin, cerclée de bords qu’on aurait aimés plus fins (surtout au niveau du menton, bien visible), la dalle Amoled plutôt lumineuse – un peu plus de 480 nits mesurés-  apporte elle aussi sa touche premium au smartphone grâce à sa technologie Amoled souvent réservée à des modèles plus coûteux.

Image 8 : Test Oppo Reno 7 : le smartphone qui mise (trop ?) sur son design

Sauf à effectuer un réglage fastidieux au niveau de l’affichage, on a vu mieux en termes de colorimétrie mais la technologie Amoled produit quand même toujours son petit effet et le rafraîchissement à 90 Hz donne un petit coup de boost pour une fluidité accrue de la navigation.

Bref on oublie assez facilement le caractère parfois plus proche de l’entrée de gamme que du milieu de gamme de l’Oppo Reno 7.

2. Une autonomie bluffante

Le nouveau smartphone d’Oppo doit en partie ses mensurations sveltes à sa batterie de « seulement » 4500 mAh. C’est 500 mAh de moins que sur un Xiaomi Redmi Note 11, mais fort heureusement cela ne se ressent pas du tout à l’usage.

Image 9 : Test Oppo Reno 7 : le smartphone qui mise (trop ?) sur son design

Le Reno 7 peut même se targuer d’offrir une autonomie hors pair. Lors de notre test, le smartphone a ainsi assuré près de 13 heures d’affilée en lecture vidéo streaming (contre 12h pour le Redmi). Quels que soient vos usages, vous devriez tenir près de deux jours loin de toute prise.

3. Des photos de jour convaincantes

Inutile de se voiler la face, à ce niveau de prix, les smartphones sont rarement des champions de la photo. C’est le cas de ce Reno 7, tout de même capable de trouver sa place parmi les bons éléments en photo, dès lors que la lumière est suffisante.

Image 10 : Test Oppo Reno 7 : le smartphone qui mise (trop ?) sur son design
Image 11 : Test Oppo Reno 7 : le smartphone qui mise (trop ?) sur son design

Le niveau de détails est plutôt bon et on apprécie le mode panorama proposé pour varier les types de scène en l’absence d’ultra grand-angle et de téléobjectif.

Image 12 : Test Oppo Reno 7 : le smartphone qui mise (trop ?) sur son design
Image 13 : Test Oppo Reno 7 : le smartphone qui mise (trop ?) sur son design
Utilisation du zoom 2x

En plus de l’optique principale associée à un capteur de 64 mégapixels, il faut se contenter de deux optiques microscope et monochrome (en 2 mégapixels chacune).

Image 14 : Test Oppo Reno 7 : le smartphone qui mise (trop ?) sur son design
Image 15 : Test Oppo Reno 7 : le smartphone qui mise (trop ?) sur son design

Oppo insiste sur la qualité des portraits et il est vrai qu’ils sont plutôt réussis, bien qu’un peu pâlots en mode selfie.

Image 16 : Test Oppo Reno 7 : le smartphone qui mise (trop ?) sur son design
Image 17 : Test Oppo Reno 7 : le smartphone qui mise (trop ?) sur son design
Oppo Reno 7
Image 18 : Test Oppo Reno 7 : le smartphone qui mise (trop ?) sur son design
Oppo Find X2 pro

En mode selfie, même lorsqu’on sélectionne le mode naturel et que l’on réduit le filtre embellisseur, la peau est très lissée et il vaut mieux ne pas abuser de l’effet bokeh qui nuit au naturel du cliché. Mais avec l’appareil photo principal, les amateurs de portraits devraient tout de même trouver leur compte. Ci-dessus, le portrait avec le Reno 7 est moins net, moins lumineux qu’avec le Find X2 Pro (et les branches des lunettes ont disparu), mais le résultat est tout de même assez satisfaisant.

Oppo Reno 7 : les principaux points négatifs

Oppo a soigné le design de son smartphone et sélectionné des composants de qualité. Malgré cela, la réussite n’est pas totale. Quelques aspects nous ont un peu déplu sur le Réno 7. Nous les partageons avec vous.

1. Les limites de la photo

Sur le Reno 7, on ne trouve pas d’ultra grand-angle alors que ce type d’objectif est désormais présent sur la grande majorité des smartphones. Oppo lui a préféré une optique de type microscope, découvert sur le Find X3 pro dans une version plus performante. Sur ce Réno, il faut se contenter d’un grossissement x30.

Image 19 : Test Oppo Reno 7 : le smartphone qui mise (trop ?) sur son design
L’écran d’un smartphone au microscope.

Cela permet de s’amuser un temps en explorant l’infiniment petit, mais on s’en lasse assez vite.  D’autre part, l’appareil principal, un grand-angle en 64 mégapixels trouve vite ses limites en très basses lumières. Les photos de nuit sont ici extrêmement bruitées. Pourtant moins cher, le Redmi Note 11 s’en sortait un peu mieux.

Image 20 : Test Oppo Reno 7 : le smartphone qui mise (trop ?) sur son design
Moins la scène est éclairée, plus le bruit est présent.
Image 21 : Test Oppo Reno 7 : le smartphone qui mise (trop ?) sur son design

2. Le processeur manque un peu de punch

Malgré la confortable mémoire vive de 8 Go (qui plus est extensible de 5 Go supplémentaires dits « virtuels » pris sur le stockage) qui épaule le Snapdragon 680, le Réno 7 n’est pas un foudre de guerre.

Image 22 : Test Oppo Reno 7 : le smartphone qui mise (trop ?) sur son design

Ce qui est tout à fait compréhensible sur un smartphone à 200 ou 229 euros comme le Redmi Note 11, sonne sur le mobile d’Oppo comme un goût de trop peu. Ce sera bien sûr amplement suffisamment pour la plupart des applications, mais il ne faudra pas compter jouer avec un haut niveau de graphisme.

3. la charge rapide, pas assez rapide

Livré avec un chargeur 33 W, la batterie de 4500 mAh Reno 7 a besoin d’une heure et 3 minutes pour passer de 0 à 100 %. C’est moins bien que le Redmi Note 11 qui fait le plein en seulement 56 minutes alors que sa batterie est plus grosse (5000 mAh).

Image 23 : Test Oppo Reno 7 : le smartphone qui mise (trop ?) sur son design
En plus de la prise USB type-C pour brancher le chargeur, une bonne surprise : une prise mini-jack

Assez étonnant pour Oppo qui excelle habituellement en charge rapide. Histoire de terminer avec le verre à moitié plein, cette fonction reste tout de même agréable quand on est pressé. En trente petites minutes, elle permet de partir avec un appareil chargé à près de 60 % et donc capable d’affronter la journée.