Test Roborock Q8 Max+ : un aspirateur robot milieu de gamme performant et efficace

Roborock a lancé une flopée d’aspirateurs robots en 2023, avec, pour terminer l’année, le Q8 Max+. Voyons ce que propose cet aspirateur robot commercialisé à un prix plutôt attractif.

Sommaire
roborock q8 max plus
Roborock Q8 Max+
Image 1 : Test Roborock Q8 Max+ : un aspirateur robot milieu de gamme performant et efficace
  • Roborock Q8 Max+
    498.50€
  • Cdiscount
    498.50€
  • RueDuCommerce
    517€
  • Fnac
    523€
  • Pixmania FR
    523.06€
  • Darty
    529€
  • Amazon
    529€
Plus d’offres

Le Roborock Q8 Max+ est un aspirateur robot présenté à l’IFA 2023 par Roborock. Cet aspirateur se distingue par un tarif très intéressant, s’avère très efficace et offre des fonctionnalités intéressantes, comme bien souvent chez Roborock.

💶 Quel est le prix du Roborock Q8 Max+ ?

Le Roborock Q8 Max+ initialement proposé pour environ 600 euros, a depuis son lancement à l’automne dernier vu son prix baisser. Il est aujourd’hui aisément trouvable à des tarifs tout à fait convenables. En effet, les réductions et promotions sont assez nombreuses chez les revendeurs, il est facile de le trouver pour un tarif inférieur à 400 euros.

⚙️ Caractéristiques du Roborock Q8 Max+

Aspirateur-robot : 

  • Dimensions : 353 x 350 x 96.5 mm
  • Poids : 3,6 kg
  • Capacité de la batterie : 5200 mAh
  • Volume du bac à poussière : 470 ml
  • Volume du réservoir d’eau : 350 ml
  • Système de lavage : deux patins rotatifs
  • Aspiration : une brosse latérale et une double brosse principale (en caoutchouc)
  • Moteur : 5500 Pa
  • Niveau de bruit le plus bas : 67 dB (en mode serpillière)
  • Capacité de franchissement de seuil : 2 cm
  • Autonomie annoncée : 240 minutes en aspiration ou lavage en mode quotidien
  • Cartographie et navigation : Capteur LiDAR, bumper frontal
  • Évitement : Détection du vide
  • Compatibilité : Google Assistant, Siri, Alexa
  • Fonctions annexes : Programmation, pilotage au travers de l’appli Roborock
  • Langage : Français supporté

Station de charge et lavage :

  • Dimensions : 305 x 440 x 448 mm
  • Poids : 4,4 kg
  • Capacité du sac de collecte : 2,5 litres
  • Surface couverte : 300 m²
  • Vidange automatique du collecteur : oui
  • Séchage automatique des serpillères : non

Un design appréciable et très bien travaillé

Roborock, fidèle à sa réputation, met toujours le paquet en matière d’emballage (sans mauvais jeu de mots). Ses aspirateurs, y compris le modèle qui nous concerne ici, le Q8 Max+ arrivent dans des boîtes imposantes. Cependant, le tout est rendu le plus compact possible pour économiser du carton et de la place.

test du roborock q8 max +
Charles pour Tom’s Guide

Au premier abord, le lot d’accessoires pourrait sembler minimaliste. Cependant, plusieurs composants sont déjà installés dans la station de recharge, de nettoyage et d’auto-vidage, et à l’intérieur de l’aspirateur lui-même. Par exemple, les brosses rotatives centrales pour l’appareil et un filtre supplémentaire et un sac pour les déchets se trouvent déjà dans la station.

Les accessoires fournis dans le colis sont :

  • Un sac d’aspiration
  • Un filtre
  • Une serpillère

L’aspirateur robot

Le Roborock Q8 Max+ conserve globalement le design des autres aspirateurs robots de la marque. Bien que ça ne soit pas une reproduction exacte de la série S8, ils se ressemblent très fortement.

test du roborock q8 max +
Charles pour Tom’s Guide

Tout comme sa station de recharge, l’aspirateur est noir, alternant entre une finition mate et une autre brillante, réfléchissante. C’est élégant à regarder, mais cela pourrait attirer des traces de doigts de doigts si on la touche.

test du roborock q8 max +
Charles pour Tom’s Guide

Au-delà de l’esthétique, le dessus de l’appareil abrite la fameuse tourelle renfermant le capteur LiDAR. Ce dernier permet au Roborock Q8 Max+ de cartographier avec précision vos espaces, tout en évitant les collisions. Ce capteur intelligent planifie également une trajectoire de nettoyage optimale.

test du roborock q8 max +
Charles pour Tom’s Guide

Si vous réaménagez vos espaces, veillez à lancer un nouveau cycle de cartographie afin d’éviter toute collision avec des obstacles n’existant pas dans l’ancienne cartographie.

L’avant de l’aspirateur est équipé d’un autre capteur pour détecter et contourner les obstacles. Il est intégré dans le pare-chocs qui redirige l’appareil en cas de contact. C’est le traditionnel bumper, dont tous les appareils sont dotés, les aspirateurs hauts de gamme comme les modèles les moins chers.

test du roborock q8 max +
Charles pour Tom’s Guide

À l’arrière, l’appareil dispose d’un compartiment pour les déchets et d’un réservoir d’eau de grande capacité. En effet, le Roborock Q8 Max+ offre également une fonction de nettoyage des sols avec sa serpillère.

test du roborock q8 max +
Charles pour Tom’s Guide

Un QR-Code situé sur l’appareil, facilite sa configuration via l’application. Un détail appréciable qui accélère la mise en service. Il est toutefois possible de le configurer manuellement, mais c’est plus long et moins pratique.

La partie inférieure de l’appareil est assez fournie. On y retrouve notamment la double brosse rotative centrale, qui existe déjà sur la série S8, permettant de guider les débris vers l’entrée d’aspiration. C’est idéal pour les poils d’animaux (Roborock est fort là-dessus).

test du roborock q8 max +
Charles pour Tom’s Guide

L’entrée d’aspiration joue également le rôle de sortie pour les déchets, aspirés par la station d’accueil, un mécanisme peu courant, mais efficace.

test du roborock q8 max +

Classiquement l’appareil comporte deux points de contact pour la recharge, ainsi qu’une serpillère, fixée sous le réservoir d’eau et de déchets, à l’arrière de l’aspirateur.

test du roborock q8 max +
Charles pour Tom’s Guide

Trois roues, dont une à l’avant, supportent l’aspirateur, les deux roues latérales, dotées d’amortisseurs, permettant de le faire avancer et de le faire tourner. Elles offrent également la possibilité de franchir les obstacles jusqu’à 2 centimètres de haut.

La station de charge et d’auto-vidage

Parlons maintenant de la station de charge et d’auto-vidage du robot. Cette dernière ne nettoie pas l’appareil, comme peut le faire celle du Dreame L10 Prime. Cependant, elle est plus légère et bien pratique.

test du roborock q8 max +
Charles pour Tom’s Guide

La partie supérieure de la station, recouverte d’un cache, abrite l’emplacement pour le sac à déchets. Sur ce cache, une petite poignée flexible est apposée, une idée judicieuse de Roborock. Elle évite d’apposer directement ses doigts sur le plastique, ce qui pourrait laisser des traces. C’est également plus ergonomique et plus pratique à prendre.

Le cache est noir, tandis que la base de la station est grise. Cette combinaison crée un contraste agréable, d’autant plus renforcé par le logo “Roborock” en lettres blanches, le tout offre également un certain côté esthétique, en plus du côté pratique de l’appareil.

test du roborock q8 max +
Charles pour Tom’s Guide

Le connecteur d’alimentation se situe sur le côté gauche de la station, facilitant ainsi son placement contre un mur. Ce sont des petits détails comme ça qu’on aime, afin d’améliorer l’ergonomie et de faciliter la mise en place de l’aspirateur, tout en conservant un côté esthétique certain chez soi.

La station d’accueil, en plastique noir, est munie d’une rampe pour permettre à l’aspirateur de se positionner facilement. C’est ici que le Roborock Q8 Max+ se range lorsqu’il n’est pas utilisé, afin de se charger, mais également de vider les déchets collectés.

Aspiration et lavage, de bonnes performances

Le Roborock Q8 Max+ affiche une puissance d’aspiration de 5500 Pa, ce qui est très bon, comparé à bon nombre d’aspirateurs robots actuels. Cependant, c’est loin d’être le meilleur, des concurrents comme le Dreame L20 Ultra proposent maintenant bien plus. Mais est-ce vraiment indispensable ? Durant mes essais, il n’a laissé aucun résidu au sol.

test du roborock q8 max +
Charles pour Tom’s Guide

Il excelle en termes de performance d’aspiration. Que ce soit sur carrelage ou moquette, lino ou parquet, il a fait des merveilles. Vous pouvez ajuster sa puissance via l’application, avec des modes tels que :

  • Silencieux
  • Normal
  • Turbo
  • Maximum
  • Max+

Cette dernière option, spécifique au Roborock Q8 Max+, optimise l’aspiration en fonction de la cartographie de votre pièce, rendant le nettoyage plus rapide. Toutefois, cela se fait au détriment de l’autonomie.

D’expérience, on suggère les modes “Turbo” ou “Maximum”. Ils sont efficaces sans consommer trop d’énergie. Cependant, ils peuvent être bruyants. L’idéal serait de planifier le nettoyage lors de vos absences, comme pendant vos heures de travail. C’est normalement comme cela qu’est censé fonctionner un aspirateur robot.

La dernière innovation de Roborock, la brosse “DuoRoller”, assure un nettoyage plus performant par rapport aux anciens modèles. Elle optimise le nettoyage sur les tapis et moquettes, capturant les poils d’animaux. Déjà présente sur la série S8, c’est vrai que c’est diablement pratique. J’ai un tapis dans mon salon et un chat à poils longs. Avons-nous besoin d’en dire plus ? Les performances sont pleinement satisfaisantes.

Concernant les performances de lavage, la serpillère qui peut sembler assez simple de prime abord, se montre performante. Contrairement au S8+, le Q8 Max+ n’est pas doté du système de vibration sonique, ce qui lui confère donc moins de performances. De même, on note que la reconnaissance des tapis n’est pas disponible sur le Q8 Max+, ce qui n’est pas une très bonne chose. Cependant, si vous n’avez pas de tapis chez vous, peu importe. Enfin, la surélévation automatique de la serpillère n’est du coup pas disponible. C’est un peu dommage, mais ça va de pair avec l’absence de détection automatique.

Malgré cela, le Roborock Q8 Max+ nettoie convenablement. Ce n’est pas aussi bon qu’avec le S7 MaxV Ultra, mais ça reste d’un niveau satisfaisant.

Une autonomie très convenable

L’autonomie du Roborock Q8 Max+ est très satisfaisante. Le fabricant promet 240 minutes de nettoyage avant de devoir recharger l’appareil. C’est assez remarquable, même si cette durée ne peut être atteinte que si l’appareil fonctionne à une puissance minimale, et surtout avec une seule des fonctions activée, à savoir soit la serpillère, soit l’aspiration.

test du roborock q8 max +
Charles pour Tom’s Guide

Pour mettre cela en perspective, après avoir utilisé le Roborock Q8 Max+ pendant 23 minutes à sa capacité maximale, il a utilisé 21% de sa batterie pour nettoyer une surface de 31 m². Ce n’est pas mal du tout. Cependant, pour des surfaces dépassant 100 m², il est conseillé de ne pas le faire fonctionner à pleine puissance tout le temps.

Néanmoins, force est de reconnaître qu’il possède une autonomie conséquente, ce qui est un atout. Même en mode intensif, il peut fonctionner sans problème pendant plus d’une heure. Il pourrait avoir sa place dans notre sélection des meilleurs aspirateurs robots.

Application et configuration

Configurer dans son application le Roborock Q8 Max+ est un jeu d’enfant. L’entreprise chinoise facilite le processus en dotant le robot d’un QR-Code à scanner. Ensuite, il vous sera demandé de saisir le mot de passe de votre réseau Wi-Fi. Pour illustrer ces étapes, voici quelques captures d’écran du processus de jumelage.

Une fois jumelé, vous accédez à l’interface utilisateur de l’application qui vous offre l’opportunité de configurer le Roborock Q8 Max+ selon vos préférences pour un nettoyage efficace. Si vous êtes familier avec cette application, vous savez que les options de configuration sont vastes et détaillées.

Avant de lancer un cycle de nettoyage, il est judicieux de laisser le robot cartographier les zones que vous souhaitez nettoyer. Cette cartographie est gérée dans la section des cartes, où toutes les zones reconnues par l’appareil sont listées.

Naturellement, vous pouvez définir des horaires de nettoyage pour éviter toute nuisance sonore, par exemple pendant vos heures de travail. Les capteurs du Roborock Q8 Max+ lui permettent de contourner intelligemment les obstacles, en grande partie grâce à la fonction “Reactive”. On perçoit vraiment la différence quand on désactive cette fonction.

Vous pouvez aussi ajuster la puissance d’aspiration et le niveau d’eau de la serpillère, soit en optant pour un mode prédéfini, soit en personnalisant ces réglages.

Il est important de noter que l’autonomie de l’appareil est directement influencée par ces réglages. Si vous prévoyez de nettoyer de grandes surfaces, il est recommandé d’opter pour une puissance modérée.

D’autres options sont disponibles dans l’application Roborock, comme la possibilité de changer la voix du robot, de définir un mode “Ne pas déranger”, et même de le contrôler avec une télécommande virtuelle.

Notre verdict

roborock q8 max plus
9/10

Roborock Q8 Max+

  • Roborock Q8 Max+ Blanc -Aspirateur…
    498.50€
  • 498.50€
    Voir l’offre
  • 517€
    Voir l’offre
  • 523€
    Voir l’offre
  • 523.06€
    Voir l’offre
  • 523.96€
    Voir l’offre
  • 529€
    Voir l’offre
  • 529€
    Voir l’offre
Plus d’offres
On aime
  • Très bonnes performances d'aspiration
  • Serpillère très efficace
  • Application complète et induitive
  • Bonne gestion des obstacles
  • Autonomie très convenable
On n’aime pas
  • Station de vidage très bruyante
  • Un seul sac d'aspiration supplémentaire fourni
Verdict :

Le Roborock Q8 Max+ est un aspirateur robot de très bonne qualité. Ses options de nettoyage sont franchement très convaincantes, que ça soit en aspiration simple ou en lavage. Il est certes un peu bruyant quand on le fait fonctionner au maximum de ses performances, mais le résultat vaut le bruit généré. Et dans tous les cas, un aspirateur robot est fait pour tourner de préférence lorsque l’on n’est pas chez soi.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !