Test Dreame L20 Ultra : cet aspirateur-robot est le nouveau messie des tâches ménagères 

Avec le DreameBot L20 Ultra, Dreame signe son tout dernier aspirateur robot, mais aussi le plus abouti en termes de fonctionnalités et de technologies dernier cri. L’essayer, c’est l’adopter, encore faut-il avoir le budget !

Sommaire

Spécialiste des aspirateurs sans-fil et autres robots nettoyeurs, la société Dreame a fait ses premiers pas en 2017 avant d’entrer par la petite porte sur le marché européen deux ans plus tard. Un énième acteur chinois qui tente aux côtés de Roborock et consorts de s’imposer face à l’américain Dyson ? Pas tout à fait ! Avec un aspirateur-robot L10s ultra reconnu comme l’un des meilleurs en 2022 et, plus récemment, un aspirateur-balai au format Stick, le Dreame R20, très convaincant, la société compte bien partir à l’assaut du marché français. D’autant plus que la sortie de son tout nouvel aspirateur-robot coïncide avec son arrivée officielle dans l’Hexagone.

Image 3 : Test Dreame L20 Ultra : cet aspirateur-robot est le nouveau messie des tâches ménagères 
Dreame L20 Ultra – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Le DreameBot L20 Ultra est un aspirateur-robot qui met à votre service tout un lot de technologies innovantes et un grand nombre de fonctions automatisées. L’objectif de Dreame ? Faire en sorte que votre intérieur soit le plus impeccable possible sans que vous ayez à lever le petit doigt… ou presque ! Que vaut cet impressionnant ensemble constitué de l’habituel robot nettoyeur circulaire et de sa station d’accueil XXL lorsqu’on les met à l’ouvrage ?

Image 4 : Test Dreame L20 Ultra : cet aspirateur-robot est le nouveau messie des tâches ménagères 
Dreame L20 Ultra de retour vers sa station de base – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Et au regard du prix de lancement de cette nouveauté, le jeu en vaut-il la chandelle ? Nous avons testé Le L20 Ultra pendant plusieurs jours et dans de nombreux scénarii. Voici ce que nous en pensons.

À lire aussi : Test Dreame R20, l’aspirateur sans-fil intelligent qui voulait faire de l’ombre à Dyson

Quels sont le prix et la disponibilité du Dreame 20 Ultra ?

Le nouveau robot-aspirateur de Dreame est commercialisé et disponible à partir de ce vendredi 1er septembre sur le site de Dreame, mais aussi chez Amazon et chez les distributeurs spécialisés Darty-Fnac et Boulanger. Deux versions cohabiteront : l’une avec un pack de consommables standard et l’autre, baptisée L20 Ultra Complete, avec un nombre de consommables plus important, censés garantir au consommateur jusqu’à un an sans achat supplémentaire. Voici le prix des deux versions :

  • DreameBot L20 Ultra : 1199 euros
  • DreameBot L20 Ultra Complete : 1299 euros (seulement disponible chez Dreame et Amazon)

Les deux versions du DreameBot L20 Ultra de Dreame sont livrées avec :

  • Un Robot
  • Une station de base
  • Un bac à eau
  • Un bac à eau sale
  • Un outil de nettoyage
  • un cordon d’alimentation
  • un manuel d’utilisation

Le pack d’accessoires standard comprend :

  • Une brosse principale
  • Un filtre pour le bac à poussière
  • Un jeu de deux patins (serpillière)
  • Une brosse latérale
  • Deux sacs à poussière
  • Un liquide nettoyeur multisurfaces

Le pack d’accessoires de la version Complete propose :

  • Deux brosses principales  
  • Quatre filtres pour le bac à poussière  
  • Sept jeux de 2 patins (serpillière)
  • Trois brosses latérales
  • Cinq sacs à poussière
  • Quatre liquides nettoyeurs multisurfaces

Étant donné le prix des consommables, 40 euros pour 3 liquides nettoyeurs ou une vingtaine d’euros pour 2 jeux de serpillières ou 3 sacs d’aspirateur par exemple, le consommateur a tout intérêt à passer par la version L20 Ultra Complete.

Pour tout achat directement sur son site français, Dreame propose une réduction de 20 euros à la première commande à condition d’indiquer son mail pour recevoir les offres du Constructeur.

Quelles sont les caractéristiques techniques du Dreame L20 Ultra ?

Succédant au L10S Ultra, le DreameBot L20 Ultra est un nouvel aspirateur robot qui aspire et lave aussi les sols. Il bénéficie d’un équipement complet à commencer par une station de base qui contient les différents réceptacles comme le bac à eau, le bac à eau sale ou le sac à poussière et sert aussi à recharger le robot.

Voici les principales caractéristiques du DreameBot L20 Ultra :

Aspirateur-robot :

  • Dimensions : 350 x 350 x 103.8 mm
  • Poids : 4,3 kg
  • Capacité de la batterie : 6400 mAh
  • Volume du bac à poussière : 350 ml
  • Volume du réservoir d’eau : 80 ml
  • Système de lavage : double patin rotatif
  • Aspiration : une brosse latérale et une principale (en caoutchouc, relevable)
  • Moteur : 7000 Pa avec reconnaissance automatique de la poussière
  • Niveau de bruit le plus bas : 63 dB (en mode serpillière)
  • Capacité de franchissement de seuil : 2 cm
  • Autonomie annoncée : 260 minutes en aspiration ou lavage en mode quotidien ou 180 minutes en aspiration et lavage dans le mode quotidien
  • Fonctions intelligentes : la serpillière passe jusqu’à 2 mm des plinthes. Au choix, le robot évite les tapis, relève automatiquement ses patins jusqu’à 10,5 mm en cas de tapis à poils courts ou les laisse dans la station de base en cas de tapis à poils longs.
  • Cartographie et navigation : avec capteur LLDS, caméra, technologie Pathfinder SmartNavigation et intelligence artificielle
  • Vision nocturne : Système de LED intégrées
  • Évitement : détection du vide et jusqu’à 55 objets reconnus
  • Compatibilité : Google Assistant, Siri, Alexa
  • Fonctions annexes : programmation, caméra de surveillance, pilotage au travers de l’appli Dreame
  • Langage : français supporté

Station de base :

  • Dimensions : 606,5 x 426 x 499 mm
  • Poids : 13,3 kg
  • Capacité du sac à poussière : 3,2 L
  • Capacité du bac à eau : 4,5 L
  • Capacité du bac à eau sale : 4L
  • Capacité de remplissage : 300 ml
  • Surface couverte : 300 m²
  • Vidange automatique du collecteur : oui
  • Séchage automatique des serpillères : oui
Image 7 : Test Dreame L20 Ultra : cet aspirateur-robot est le nouveau messie des tâches ménagères 
Bac à eau propre -Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide
Image 8 : Test Dreame L20 Ultra : cet aspirateur-robot est le nouveau messie des tâches ménagères 
Bac à eau sale -Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

A lire aussi :
Les meilleurs aspirateurs robots
Les meilleurs aspirateurs balais
Les meilleurs aspirateurs laveurs

Un design imposant mais haut de gamme

L’apparence du DreameBot L20 Ultra est assez irréprochable. Tout de plastique blanc vêtus, ce robot-aspirateur et surtout sa station de base, un sacré morceau, trouveront leur place dans une pièce de votre intérieur sans en ruiner le design. À condition bien entendu d’avoir suffisamment de place pour accueillir cet ensemble qui occupe au sol environ 43 cm sur 50 cm lorsque le robot est sur sa rampe de lancement.
Les plastiques utilisés sont haut de gamme et l’ensemble respire la sobriété et l’élégance, avec une station à la façade striée dans la partie supérieure et agrémentée d’un cache amovible de couleur argentée qui masque le sac de l’aspirateur.

Image 9 : Test Dreame L20 Ultra : cet aspirateur-robot est le nouveau messie des tâches ménagères 
Dreame L20 Ultra : robot et station -Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Haute d’une soixantaine de centimètres, la station s’ouvre de façon pratique par le haut, donnant accès aux bacs à eau propre et sale ainsi qu’à l’emplacement qui accueille le liquide nettoyeur de Dreame. Trois boutons de commande sur le robot et trois autres sur la station offrent la possibilité de piloter manuellement l’ensemble. Cela permet, par exemple, d’interrompre et renvoyer le premier vers sa base si on souhaite interrompre une tâche prématurément. Ou bien cela permet de lancer, depuis la base, une procédure de nettoyage de la planche de lavage, derrière la rampe.

Image 10 : Test Dreame L20 Ultra : cet aspirateur-robot est le nouveau messie des tâches ménagères 
Dreame L20 Ultra : la planche de lavage et les arrivée+sortie d’eau – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide


Le pilotage s’effectue sinon, le plus souvent, depuis l’appli Dreame. La mise en route de l’ensemble est rapide et très bien documentée dans le manuel. Un petit guide rapide est fourni mais seulement en anglais ou allemand, avec une mise en route en 6 étapes, accompagnée de schémas. Difficile de se tromper, même si on ne maîtrise pas bien ces langues.

Image 11 : Test Dreame L20 Ultra : cet aspirateur-robot est le nouveau messie des tâches ménagères 
Bac à poussière du robot
Image 12 : Test Dreame L20 Ultra : cet aspirateur-robot est le nouveau messie des tâches ménagères 
Filtre à poussière

Il suffit de brancher la station à un endroit bien couvert par le Wi-Fi, de fixer sous le robot la brosse latérale (celle qui dépasse comme un petit plumeau) et de vérifier que la brosse principale anti-emmêlement en caoutchouc et les deux patins sont bien installés. Sur le dessus du robot, veillez aussi à ce que le bac à poussière soit installé.

Image 13 : Test Dreame L20 Ultra : cet aspirateur-robot est le nouveau messie des tâches ménagères 
Les bacs
Image 14 : Test Dreame L20 Ultra : cet aspirateur-robot est le nouveau messie des tâches ménagères 
Le sac à poussière


On télécharge l’appli, on connecte le tout en Wi-Fi, on remplit le bac à eau et on insère le flacon de nettoyage. Il n’y a plus qu’à placer le robot sur la base et à faire place nette dans son intérieur pour démarrer le boulot !


Pour finir les présentations, la petite excroissance circulaire au-dessus du robot embarque un microphone et des capteurs (laser LDS). Sur le pare-chocs sont intégrés d’autres capteurs de reconnaissance en plus de la caméra ainsi que des voyants LED. Nous voici face à un dispositif vraiment complet pour dépoussiérer et laver toutes les pièces de l’appartement.

Un nombre de fonctions époustouflant

Le DreameBot L20 Ultra propose le service le plus complet qui soit. Cet aspirateur-robot dépoussière non seulement les sols et les lave en une seule étape, mais il bénéficie de fonctions largement automatisées. Elles vous évitent ainsi au maximum de mettre la main à la pâte. L’appareil est capable de détecter le type de sol, le niveau de nettoyage à proposer en fonction du niveau de saleté (fonction CleanGenius). Il transfère lui-même la poussière aspirée dans son bac à poussière vers le sac présent dans la station. De la même façon, les transferts d’eau propre vers le robot et d’eau sale vers la station sont entièrement gérés par le L20 Ultra.

Image 15 : Test Dreame L20 Ultra : cet aspirateur-robot est le nouveau messie des tâches ménagères 
Le dessus du Dreame L20 Ultra -Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Parmi ses nouvelles et très épatantes fonctions, le “Mop-Extend”, permet au robot de déployer sa serpillière pour laver le sol au plus près du mur, soit jusqu’à 2 mm seulement. De quoi combler une lacune qui concerne la majorité des robots, incapables de laver le long des plinthes. Autre nouveauté le “Mop Removal”. Dreame offre à l’utilisateur le choix entre 3 possibilités : lors du nettoyage,

  • Le robot évite les tapis et moquettes
  • Le robot s’adapte au tapis. Il est alors capable de relever sa serpillière de 10,5 mm pour ne pas le mouiller
  • Le robot se débarrasse de ses “tampons” (la serpillière, donc), les laissant dans sa station pour privilégier le mode “balai” (aspiration) et ne pas mouiller le sol. Puis il les remet pour le lavage.
Image 16 : Test Dreame L20 Ultra : cet aspirateur-robot est le nouveau messie des tâches ménagères 
Dreame L20 Ultra : le robot a abandonné dans la station ses deux patins – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Equipé d’un puissant moteur de 7000 Pa (à comparer au moteur de la star des roborock, le S8 Pro Ultra, de 6000 Pa), le L20 Ultra offre une forte aspiration (Techno Vormax), notamment accessible au travers du mode turbo.

Image 17 : Test Dreame L20 Ultra : cet aspirateur-robot est le nouveau messie des tâches ménagères 
Le dessous du Dreame L20 Ultra – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Enfin, les capteurs et la caméra (qui offre au passage une fonction de vidéo surveillance, pas mal pour surveiller les bêtises du chat et même l’enguirlander au passage) sont présents pour assurer une cartographie des lieux, mais aussi éviter les obstacles ou une chute dans l’escalier.

Image 18 : Test Dreame L20 Ultra : cet aspirateur-robot est le nouveau messie des tâches ménagères 
Dreame L20 Ultra : le robot peut nettoyer dans le noir grâce à ses LED – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Un système d’alerte vous tient informé via l’application ou au travers de notifications envoyées vers le smartphone de la progression du nettoyage, mais aussi des quelques manipulations qui vous incomberont, comme vider le bac à eau sale ou le nettoyer la planche de lavage. Celle sur laquelle le robot vient se recharger après le travail et sur laquelle ses deux patins (la serpillière) sont lavés et séchés par la station. Oui ! Même cette tâche vous est épargnée !

Image 19 : Test Dreame L20 Ultra : cet aspirateur-robot est le nouveau messie des tâches ménagères 
La brosse centrale
Image 20 : Test Dreame L20 Ultra : cet aspirateur-robot est le nouveau messie des tâches ménagères 
A Nettoyer de temps en temps

On vous conseille toutefois de jeter un coup d’oeil régulièrement sur les entrailles de votre nouvel ami pour vérifier que les brosses ne sont pas encrassées. La brosse centrale en caoutchouc est très utile lorsqu’on a des animaux de compagnie à long poils. Cela évite qu’ils ne bloquent le système. Il faut toutefois vérifier régulièrement que certains ne sont pas restés sur les côtés du rouleau. Il vous faudra aussi remettre régulièrement de l’eau propre et nettoyer les capteurs et la caméra.

Image 21 : Test Dreame L20 Ultra : cet aspirateur-robot est le nouveau messie des tâches ménagères 
Quelques instructions habilement cachées sous le cache de la station

Dans les paramètres de l’application la durée résiduelle de chaque consommable est indiquée. Elle baisse après chaque intervention du robot et les temps de nettoyage de ce dernier sont enregistrés. Sachez toutefois que rien n’indique dans l’appli que le sac à poussière est plein. Charge à vous d’ôter le panneau argenté en façade pour vérifier d’un simple coup d’oeil si le sac est à changer ou pas.

Une efficacité presque sans faille

Côté aspiration, le nouveau système Vormax suffit amplement à évacuer la poussière et la plupart des petits débris au sol. Un nettoyage de type quotidien ne suffira peut-être pas à aspirer correctement des débris importants, mais il est toujours possible de faire appel au CleanGenius, censé détecter le niveau de saleté, en le réglant en mode ultime pour un nettoyage en profondeur. Ou encore de sélectionner une zone bien précise en activant l’option Turbo de l’aspirateur. Nous avons toutefois remarqué qu’il semblait avoir un peu de mal à détecter un tapis tissé assez plat sur lequel était les canapés, mais heureusement, il a suffi d’ajouter le fameux tapis depuis l’appli. Le robot a également du mal à gérer les carpettes à poils très longs qui freinent son élan.

Image 24 : Test Dreame L20 Ultra : cet aspirateur-robot est le nouveau messie des tâches ménagères 
Le Dreame L20 Ultra peut s’approcher très près du mur – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Grâce à son système DuoScrub, une serpillière composée de deux patins rotatifs, le lavage des sols est plutôt satisfaisant, à condition de faire les bons choix. Hors mode CleanGenius qui prend la main, il est possible de personnaliser son nettoyage et d’opter pour une serpillère plus ou moins mouillée. Pratique pour évacuer des saletés qui sont restées collées depuis un certain temps sur le carrelage. Précisons qu’à la fin du nettoyage, la serpillère est lavée puis séchée dans la station. Le temps de séchage prend tout de même près de deux heures. Il est heureusement silencieux !

Image 25 : Test Dreame L20 Ultra : cet aspirateur-robot est le nouveau messie des tâches ménagères 
Le Dreame L20 Ultra peut escalader un petit obstacle -Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Dans l’ensemble, nous sommes pleinement satisfaits des services rendus par le L20 Ultra. Il s’est montré capable de réaliser une cartographie précise en quelques minutes. Ses capteurs sont particulièrement efficaces pour éviter et contourner les obstacles. Surtout il est venu à bout d’huile, de moutarde, de sucre, de café et de croquettes négligemment lancées sur le sol de la cuisine. Nous avons aussi dispersé un peu de litière agglomérante avec un peu moins de succès. Quelques petits grains ont échappé à la vigilance du robot. mais dans l’ensemble, il y a plutôt de quoi être satisfait… et on apprécie à sa juste valeur la corvée que nous évite ce DreameBot.

Image 26 : Test Dreame L20 Ultra : cet aspirateur-robot est le nouveau messie des tâches ménagères 
Dreame L20 Ultra : huile, moutarde, croquettes, etc au sol – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide
Image 27 : Test Dreame L20 Ultra : cet aspirateur-robot est le nouveau messie des tâches ménagères 
Dreame L20 Ultra : le sol est à peu près net – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Pendant notre période de test qui a précédé son lancement officiel, le L20 Ultra a bénéficié de plusieurs mises à jours et le rythme ne devrait pas faiblir pendant la période de lancement. Et même après (espérons-le) pour améliorer encore les fonctions. Pour l’instant, quelques bugs sont survenus, rien de grave. Sans qu’on comprenne pourquoi, le robot avait à chaque fois tendance à foncer vers une zone compliquée sous un meuble TV où passent des câbles et à s’acharner pendant de longues minutes à vouloir la nettoyer. Il a suffit d’interdire cette zone depuis l’application. Il s’est aussi “perdu” une ou deux fois et a traversé un tapis alors qu’on lui avait indiqué de l’éviter. Des épisodes finalement assez rares et assez facilement évitables quand on maîtrise bien son zonage et les fonctions du robot.

Image 28 : Test Dreame L20 Ultra : cet aspirateur-robot est le nouveau messie des tâches ménagères 
Tache incrustée
Image 29 : Test Dreame L20 Ultra : cet aspirateur-robot est le nouveau messie des tâches ménagères 
Un nettoyage “quotidien” ne suffit pas

Dernier point, si le robot travaille assez silencieusement en mode lavage, il est nettement plus bruyant en mode aspiration. En mode turbo, ne comptez pas regarder la TV en même temps ! L’idéal est de faire tourner la bête lorsqu’on est absent.

Endurant et peu gourmand en consommables

Pour son robot, Dreame annonce 260 minutes d’autonomie en mode “Quotidien” (sans l’aspiration Turbo par exemple) avec une couverture de 300 m². Ce sera largement suffisant pour la plupart des appartements, d’autant plus que chaque fois que le L20 Ultra retourne à sa base, il se recharge. Et plutôt rapidement !

Image 30 : Test Dreame L20 Ultra : cet aspirateur-robot est le nouveau messie des tâches ménagères 
Le Dreame 20 Ultra est capable d’aspirer et laver pendant de longues périodes hors de sa base – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Avec des essais réalisés pendant une matinée sur une surface de 30 m² – en plusieurs passes, soit 95 m² couverts au total, avec et sans le mode turbo, nous avons perdu moins de 50 %. Et le robot a tourné près d’1h45. Plutôt satisfaisant !

Image 31 : Test Dreame L20 Ultra : cet aspirateur-robot est le nouveau messie des tâches ménagères 
Autonomie dans l’appli

Du côté des consommables comme le liquide de nettoyage ou les sacs à poussière, on est aussi relativement rassuré. Les prix de ces produits sont extrêmement élevés quelles que soient les marques. A 7 euros le sac et 13 euros le flacon de liquide nettoyeur (vendus par lot de 3), il y a de quoi se ruiner ! Fort heureusement, nous avons constaté qu’après plus de 11h de nettoyage en continu, le sac était loin d’être plein et la bouteille de détergent était encore pleine à 86 %. Au moins, le robot offre-t-il un fonctionnement économique.

Image 32 : Test Dreame L20 Ultra : cet aspirateur-robot est le nouveau messie des tâches ménagères 
Le robot connaît quelques difficultés sur ce tapis à poils très longs, mais il y parvient… de justesse

Pour ceux qui s’en inquiéterait, le robot semble consommer peu d’électricité. En inspectant le détail par heure de notre fournisseur d’énergie, nous n’avons pas relevé les pics qu’un four ou une machine à laver créent inévitablement. A l’occasion de notre test de panneaux solaires Ecoflow, nous avons même constaté que la station ne consommait que 1 Watt en veille. Moins que la Google Pixel Tablet !

Quelques efforts encore pour une application au top

Plutôt attrayante et riche de fonctionnalités, l’application Dreamehome est en français, tout comme la voix du robot (il suffit d’explorer les paramètres pour choisir sa langue). Certaines traductions sont assez fantaisistes et mériteraient d’être corrigées car elles ne facilitent pas la tâche de l’utilisateur, qui s’il ne trime pas, doit tout de même réfléchir un peu pour tirer le meilleur parti du robot. La station ne sèche pas la serpillière, elle la “déshydrate” !

Image 33 : Test Dreame L20 Ultra : cet aspirateur-robot est le nouveau messie des tâches ménagères 
Appli Dreamehome : le système de notifications

Et le pompon va à cette mise à jour qui indiquait “Mise à niveau de l’éclat automatique de la vadrouille”. Entre tampon et patin, un débutant en “aspi-robot” ne comprend pas forcément qu’on parle de la serpillière. De plus, le terme balayage semble parfois correspondre à une aspiration, parfois à un coup léger de serpillière. pas toujours simple de choisir le bon réglage. Le mieux est parfois de se laisser guider par les modes automatiques du robot, plutôt efficaces.

Côté cartographie, l’ajout de nouvelles pièces et leur réarrangement (en ajoutant des meubles, des zones à éviter) mériterait une meilleure ergonomie. On a du mal à dimensionner les objets du bout du doigt. renommer une pièce ou en supprimer une partie est tout sauf intuitif.

Quoi qu’il en soit, la cartographie rapide des pièces à nettoyer est un bonheur. La finesse des réglages pour obtenir le nettoyage de ses rêves n’est pas mal non plus, d’autant plus qu’on peut choisir une zone bien précise, ajouter des meubles pour la représentation de ses pièces, programmer son robot, le déclencher à distance et suivre son travail grâce à la caméra intégrée (d’assez bonne qualité).

Image 34 : Test Dreame L20 Ultra : cet aspirateur-robot est le nouveau messie des tâches ménagères 
Surveillance du ménage (et du chat) via la caméra du Dreame 20 Ultra dans l’application

Notre conseil : réaliser une cartographie par pièce, car s’il y a une chose que le L20 Ultra ne sait pas faire, c’est ranger votre appartement avant de se mettre au boulot. Il vaut mieux débarrasser rapidement une pièce des objets qui traînent au sol, des chaises et autres petits meubles en les mettant rapidement dans une autre pièce, plutôt que de se retrouver avec un robot piégé dans des câbles ou des vêtements.

Image 35 : Test Dreame L20 Ultra : cet aspirateur-robot est le nouveau messie des tâches ménagères 
Gestion des fonctions dans l’application Dreamehome

Le DreameBot L20 Ultra coûte 300 euros moins cher que le modèle phare de Roborock, deux marques qui sont passées par l’incubateur Xiaomi ! Pourtant les fonctions et l’efficacité de ce DreameBot pourraient bien faire de lui le robot-star de cette fin d’année. Avec un prix de 1199 euros (1299 euros pour être tranquille pendant un an en consommables), il reste cher, mais le jeu en vaut la chandelle pour les allergiques au ménage. Et si le budget coince, il reste l’excellent L10s Ultra, actuellement bradé à 899 euros.

Notre verdict

Image 36 : Test Dreame L20 Ultra : cet aspirateur-robot est le nouveau messie des tâches ménagères 
9/10

Dreame L20 Ultra

L'aspirateur-robot complet et innovant

  • Dreame L20 Ultra Robot Aspirateur…
    777.36€
  • 777.36€
    Voir l’offre
  • 949€
    Voir l’offre
  • 1,022.96€
    Voir l’offre
  • 1,034.96€
    Voir l’offre
  • 1,093.78€
    Voir l’offre
  • 1099€
    Voir l’offre
  • 1,188.30€
    Voir l’offre
Plus d’offres
On aime
  • Les fonctions de nettoyage complètes
  • Les technos de ménage innovantes
  • La consommation très raisonnable
  • La cartographie rapide et efficace
  • La puissance d’aspiration
  • Le lavage des sols satisfaisant
  • La fonction d’auto-nettoyage appréciable
  • La très confortable autonomie
  • La caméra de surveillance + micro
  • Vendu en grande distribution
On n’aime pas
  • La station de base est volumineuse
  • Le bruit en mode aspiration turbo
  • Le temps de séchage des serpillières
  • Pas de notif de sac à poussière plein
  • Le prix est certes justifié, mais élevé
  • Le coût des consommables
  • Des traductions à revoir dans l’appli
  • La gestion des plans perfectible
Verdict :

L’aspirateur-robot DreameBot L20 Ultra est un petit bijou de technologie qui offre les fonctions les plus complètes du moment. Comme ses meilleurs concurrents, il aspire et lave en une seule étape, mais propose également quelques innovations assez bluffantes comme la possibilité de déployer sa serpillière jusqu’à 2 millimètres des plinthes ou encore de les laisser dans sa station de base pour ne pas mouiller les tapis. Même l’auto-nettoyage est de la partie, vous évitant bon nombre de manipulations ! L’application n’est pas parfaite, notamment au niveau des traductions ou des explications, mais elle offre des réglages nombreux, la possibilité de programmer ses sessions ou de suivre l’avancement du ménage grâce à la caméra. Mis à part un ticket d’entrée assez élevé, il n’y a pas grand chose à reprocher à ce robot-aspirateur. Il se paye même le luxe d’être bien moins cher que son concurrent direct.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !