Accueil » Test » Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau

Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau

Image 2 : Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau
8/10

Samsung Galaxy Z Flip4

Le smartphone pliable chic et bien équipé

On aime
  • Le design pliant toujours aussi raffiné
  • Le format très pratique en poche
  • L’écran principal Amoled irréprochable
  • La puissance du processeur
  • La qualité photo en amélioration
  • Le côté ludique des prises de vue
  • La certification IP68
  • Le gain d'autonomie
On n’aime pas
  • La charge peu rapide
  • L’écran secondaire toujours trop petit
  • L'ultra grand-angle de nuit
  • Le chargeur en option
  • Le prix qui n’a pas baissé cette année
Verdict :

Malgré un prix en légère augmentation, le Galaxy Z Flip4 5G reste l’un des smartphones les plus attirants de cette rentrée. Avec cette nouvelle version, Samsung peaufine un peu plus ce petit bijou de technologie, lui apportant une résistance accrue ainsi qu’un processeur et une batterie plus puissants. On reste pourtant un peu sur sa faim. Visuellement, l’appareil ne change pas et ses fonctions évoluent peu. Certes, le charme continue d’opérer, tant le format compact de ce flip s’avère plaisant à manipuler. On en attendait cependant bien plus, comme un écran externe plus grand par exemple. Voilà qui risque de susciter un regain d’intérêt pour le Galaxy Z Flip3, désormais sous la barre des 1000 euros

Image 3 : Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau

Le Flip est de retour ! Comme en 2021, l’évènement Galaxy Unpacked d’août dernier a été l’occasion pour Samsung de présenter ses nouveautés. Les Galaxy Note sont désormais de l’histoire ancienne, remplacés depuis 2020 par les modèles pliables de la marque. Troisième itération du smartphone pliable le plus emblématique de Samsung, le Galaxy Z Flip4 a été dévoilé le 10 aout et il est disponible depuis quelques jours en magasin.

Image 4 : Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau

Le successeur du premier Z Flip avait suscité l’enthousiasme l’année dernière avec des nouveautés appréciables comme un écran externe plus grand et une certification d’étanchéité (norme IPx8). Surtout, le smartphone le plus séduisant de Samsung avait vu, une fois n’est pas coutume, son prix baisser. De quoi donner l’envie de sauter le pas.

Image 5 : Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau

Cette année, la donne change malheureusement, avec des tarifs en augmentation de 50 à 60 euros. Les versions du Flip4 proposées en Lavande, Or Rose, Bleu ou Graphite sont déclinées en trois versions :  8/128 Go, 8/256 Go ou 8/512 Go, vendues aux prix respectifs de 1109, 1169 ou 1289 euros.  Rien d’indécent, sachant que c’est tout le secteur de la tech qui subit actuellement la crise. Les nouveautés apportées par le Galaxy Z Flip4 vont-elles pour autant suffire à susciter l’engouement des consommateurs ? Voici ce qui change sur le mobile et ce que nous avons pensé de cette édition 2022.

À lire > quels sont les meilleurs smartphones Galaxy à acheter en 2022 ?

Samsung Galaxy Z Flip4 : les principaux points positifs

Avec la nouvelle version du Galaxy Z Flip, on vous rassure tout de suite, le charme opère toujours autant. Voici ce que nous considérons comme ses principaux atouts.

1. Un design pliable dont on ne se lasse pas

Sans révolutionner le genre, Samsung a amélioré cette année le design de son smartphone pliable. Rien qui se remarque vraiment au premier coup d’œil.

Image 6 : Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau

Ces changements subtils portent sur la charnière qui a été affinée (tout en restant aussi robuste selon Samsung) ainsi que sur la résistance accrue du smartphone aux aléas du quotidien.

Image 7 : Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau

L’écran externe conserve ainsi la même petite taille, mais tout comme l’ensemble du dos, il bénéficie d’une protection de dernière génération anti-chocs et anti-rayures grâce à l’emploi de verre Corning Gorilla Glass Victus +.

Image 8 : Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau

Le revêtement a également été modifié avec l’apparition d’une texture mate au dos et un avantage immédiat : elle ne prend pas les traces de doigts. La partie incluant l’écran externe et les deux capteurs photos reste brillante, tout comme la charnière et les tranches en Aluminium Armor (plus résistant lui aussi). Quasiment l’inverse de l’an passé. L’aspect bicolore a été conservé même s’il se voit peu sur notre modèle Graphite.

Image 9 : Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau

En termes d’ergonomie, le smartphone en position ouverte offre un format très allongé (22 :9). L’étroitesse du boîtier est loin d’être désagréable (surtout pour de petites mains), mais sa hauteur rend l’appareil quasi inutilisable à une main.

Image 10 : Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau

Et malheureusement, clapet fermé, les fonctions accessibles depuis l’écran externe restent trop limitées pour convaincre totalement. Même si Samsung a fait quelques efforts comme on le verra plus loin.

2. Deux écrans Amoled pour le plaisir des yeux

Sans surprise, l’écran principal du Galaxy Z Flip4, de 6,7 pouces, se montre irréprochable en termes de qualité d’affichage. Il frisait l’excellence l’an passé et en 2022 Samsung continue d’afficher sa supériorité dans le domaine des dalles Amoled, toujours séduisantes avec leur contraste quasi parfait.

Image 11 : Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau

Quel que soit le mode choisi, la luminosité de l’écran dépasse largement les 500 nits, selon nos mesures, même sans activer l’option « Luminosité supplémentaire ».

Pour des couleurs parfaitement fidèles à la réalité, il suffit d’opter pour le mode Naturel dans lequel la mesure du Delta E ne dépasse pas 1,2. Difficile de trouver mieux pour un smartphone. Le taux de rafraîchissement adaptatif permet d’atteindre 120 Hz pour obtenir une fluidité d’image optimale. Le pli continue d’être visible sous certains angles, mais s’estompe carrément lorsqu’on regarde ses contenus avec l’écran orienté bien en face de ses yeux.

Image 12 : Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau

L’écran secondaire, de qualité Amoled lui aussi, affiche une diagonale de 1,9 pouce comme sur le Flip3. Le juste format pour consulter le détail d’un rendez-vous ou lire ses notifications, guère plus.

Image 13 : Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau

Samsung apporte toutefois quelques nouveautés comme la possibilité de répondre à ses SMS par des messages-type, des smileys ou oralement via l’assistant ou bien encore d’accéder à des paramètres rapides supplémentaires (Wi-Fi, Bluetooth, mode d’avion…).

3. Samsung booste le processeur et la batterie

Nouvelle édition oblige, le Galaxy Z Flip4 est propulsé par le tout nouveau processeur de Qualcomm, le Snapdragon 8+ Gen 1. Un processeur suffisamment puissant pour venir à bout de tous types de tâches, tout en préservant un peu mieux l’autonomie.  Les joueurs pourront s’en donner à cœur joie, même si le format du Flip (pliable et fin en mode déplié) n’est peut-être pas le plus adapté à l’usage gaming. La chauffe avec ce boîtier fin est perceptible mais reste contrôlée.

Image 14 : Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau

Avec ses 8 Go de mémoire vive, le smartphone offre quoi qu’il en soit une navigation rapide et fluide. On n’en demande pas plus.

Jolie prouesse de la part de Samsung, malgré une prise de poids limitée à 4 grammes, le Flip4 embarque une batterie de 3700 mAh soit 400 mAh de plus que l’année dernière.

Image 15 : Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau

En pratique, à condition de limiter les usages ultra gourmands en ressources, il est désormais possible de passer le cap de la journée. Bien sûr avec une batterie de capacité inférieure à la plupart de ses concurrents (généralement équipés en 4000 à 4500 mAh), le Flip4 se montre forcément un peu moins endurant. Lors de nos tests, il a tout de même tenu 9h16 en streaming vidéo, avec la luminosité réglée au maximum (hors mode Luminosité supplémentaire).

Image 16 : Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau

La charge rapide s’améliore un peu mais on reste bien loin des prouesses de concurrents chinois. Comptez selon nos tests (et avec l’utilisation du chargeur 25 W de Samsung, en option), 50% d’autonomie récupérée en 30 mn et une autonomie de 100% recouvrée en 1h20.

4. Des photos améliorées en basses lumières

Le bloc photo reprend la composition du Z Flip3 à savoir un grand-angle et un ultra grand-angle en 12 mégapixels et, en façade, un capteur de 10 mégapixels.

Image 17 : Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau

La qualité est globalement au rendez-vous, sans atteindre les possibilités offertes par les smartphones photo les plus polyvalents des marchés;

Image 18 : Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau
Grand-angle
Image 19 : Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau
Ultra grand-angle
Image 20 : Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau

Le mode portrait est efficace avec un effet Bokeh réussi (il est même possible d’appliquer des filtres après la prise de vue.

Image 21 : Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau
effet flou (bokeh)
Image 22 : Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau
effet tourbillon
Image 23 : Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau
Mode portrait, grand-angle

On relève également une belle amélioration sur la photo nocturne, pour laquelle Samsung annonce des clichés 65% plus lumineux qu’auparavant en basses lumières. Une promesse qui vaut pour le gra,d-angle uniquement. L’appel au mode nuit est efficace (et permet au moins de tirer une photo acceptable de l’ultra grand-angle, mais nécessite de ne pas bouger quelques secondes.

Image 24 : Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau
grand-angle sans mode nuit
Image 25 : Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau
Grand-angle mode nuit
Image 26 : Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau
Ultra grand-angle mode nuit

Mais ce qui séduit également sur le Flip, c’est son mode Flex qui permet de jouer avec l’inclinaison de l’écran pliable ou tenir son smartphone comme un camescope.

Image 27 : Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau

On peut aussi réaliser ses selfies depuis le capteur principal, l’écran externe faisant alors office de retour. Assez ingénieux et effet waouh garanti auprès de votre entourage.

Image 28 : Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau
Image 29 : Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau
Image 30 : Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau
Zoom numérique 5X
Image 31 : Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau
Zoom numérique 10X

On regrette néanmoins l’absence de téléobjectif et de zoom optique, le zoom numérique peinant à convaincre.

Samsung Galaxy Z Flip4 : les principaux points négatifs

Avec son Flip, Samsung a su redonner ses lettres de noblesse aux anciens téléphones à clapet. Le format reste toutefois contraignant et a obligé Samsung à faire quelques concessions. Voici les points perfectibles de ce smartphone.

1. L’écran secondaire qui laisse un goût de trop peu

Avec le Flip3, la taille de l’écran externe avait été sensiblement augmentée et on se prenait à rêver pour le Flip4 d’un écran qui aurait occupé la moitié du dos, offrant ainsi des fonctions bien plus étendues. Raté. Quelques fonctions supplémentaires ont bien fait leur apparition comme on l’a vu précédemment, mais cela reste très limité.

Image 32 : Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau

Pas question de choisir sa musique (on peut juste passer d’une piste à l’autre), de répondre à un SMS via un clavier virtuel ou même d’ajouter un rendez-vous à son calendrier.

2. Le prix qui grimpe sans nouveauté majeure

Le prix n’augmente que d’une cinquantaine d’euros, comme dans tous les secteurs de consommation, crise planétaire oblige. Inutile de jeter la pierre pour cela à Samsung. Cependant, l’année dernière, le constructeur avait annoncé une baisse de prix importante pour démocratiser le pliable, assortie d’un écran externe à la surface quatre fois plus importante.

Image 33 : Test Samsung Galaxy Z Flip4 :  rien de bien nouveau mais toujours aussi beau

En 2022, Samsung se contente de faire évoluer le processeur et d’augmenter la taille de la batterie. Une vraie bonne décision, même si le gain d’autonomie n’est pas encore assez important face à la concurrence. Difficile de faire mieux, il est vrai, avec un boîtier aussi compact. Il manque, selon nous, une véritable nouveauté matérielle ou même logicielle.