Accueil » Actualité » Trois vidéos d’OVNI filmées par la Navy ont été déclassifiées par le Pentagone

Trois vidéos d’OVNI filmées par la Navy ont été déclassifiées par le Pentagone

Le Pentagone vient de déclassifier officiellement trois vidéos qui montrent des OVNI filmés par les pilotes de la Navy, branche navale de l’armée américaine. Un première reconnaissance officielle de l’existence des extraterrestres ?

Image 1 : Trois vidéos d’OVNI filmées par la Navy ont été déclassifiées par le Pentagone
Crédits : Know your meme

La fascination pour les petits hommes verts pourrait redoubler avec la publication officielle de ces 3 vidéos. Ce n’est en effet pas courant pour l’armée américaine de reconnaître des phénomènes aériens inexpliqués. Elle a cette fois été contrainte par la fuite des vidéos par Tom DeLonge, ancien membre du groupe Blink182.

La Navy joue la transparence pour faire taire les théories complotistes

C’est en s’appuyant sur la loi sur la Liberté d’Information que le Pentagone a autorisé la diffusion de ces 3 vidéos nommées « FLIR.mp4 », « GOFAST.wmv » et « GIMBAL.wmv ». Filmées par les avions de la Navy en 2004 pour la première et 2015 pour les 2 autres, elles circulaient depuis 2017 et 2018 sur Internet, allant même jusqu’à se retrouver dans le New York Times.

C’est Tom DeLonge, cofondateur du groupe de rock Blink182 qu’il quitte en 2015, passionné d’ufologie qui popularise ces vidéos par l’intermédiaire de son entreprise « To the Stars Academy of Art and Science » créée avec un ancien officier de la CIA. Servant à la fois de label musical, de société de production audiovisuelle et centre de recherche en phénomènes spatiaux, elle a valu à Tom DeLonge le titre de « Chercheur d’OVNI de l’année » en 2017 après la diffusion de ces vidéos.

Filmées par des pilotes à bord de l’USS Nimitz et de l’USS Theodore Roosevelt, elles avaient été reconnues comme authentiques par la Navy en septembre 2019. Aujourd’hui, elle les publie officiellement afin de « clarifier toute incompréhension par le public concernant la véracité ou non de ces vidéos », un changement radical de position après ses déclarations de janvier. Après avoir passé en revue les images, l’armée a déterminé qu’elles ne mettaient pas en péril la sécurité nationale et espère mettre un terme aux différentes théories complotistes que ce secret de polichinelle avait fait naître. À ce jour, elle désigne toujours ces phénomènes aériens comme inexpliqués. D’autres vidéos pourraient faire leur apparition avec le projet de déclassification des affaires d’OVNI par la Grande-Bretagne.

Source : Movieweb