Accueil » Actualité » Uber va livrer des repas en voiture autonome début 2022

Uber va livrer des repas en voiture autonome début 2022

Uber Eats veut livrer des repas à domicile en Californie avec des véhicules autonomes. Des opérateurs seront présents par sécurité durant la phase pilote.

Un projet de taxi autonome abandonné par Uber (Crédits image : Uber)
Un projet de taxi autonome abandonné par Uber (Crédits image : Uber)

Uber n’a jamais caché son ambition de se passer de chauffeurs humains pour limiter les coûts de ses services de taxi ou de livraison. Sa filiale Uber Eats vient de signer un partenariat avec Motional, un spécialiste des véhicules autonomes, pour tester la livraison de repas sans assistance humaine début 2022 en Californie.

A lire aussi > Volvo construit une pelleteuse LEGO en vrai et elle est autonome

Uber veut se passer des chauffeurs de taxi et scooters de livraisons dans les années à venir

Il ne s’agit que d’un projet pilote pour tester le concept, mais Uber croit fort à sa réussite. L’entreprise de VTC vient de signer un partenariat pour des « livraisons autonomes » de repas. Motional, un constructeur de véhicules autonomes américain, vient de le confirmer dans un communiqué de presse. Uber investit beaucoup dans les véhicules à conduite autonome, avec l’ambition de se passer entièrement des frais généraux induits par les chauffeurs humains.

L’entreprise Motional est elle-même un partenariat entre le constructeur de voitures coréen Hyundai et Aptiv, un équipementier automobile américain. Son communiqué ne donne pas beaucoup de détails sur le calendrier du projet pilote, mais on sait que la gamme d’options normalement accessible sur l’application Uber Eats ne sera pas disponible. Le projet sera testé « parmi un ensemble de kits de repas provenant de restaurants sélectionnés. »

A lire aussi > Taxi volant : voici le concept d’Uber et Hyundai

Uber Eats sans chauffeur : des livraisons « pas si autonomes » avec un « opérateur de sécurité » dans la voiture

Comme il s’agit d’une phase de test, les véhicules autonomes de Motional ne seront pas livrés à eux-mêmes. Un « opérateur de sécurité » sera présent dans le véhicule en cas de besoin. Et ces livraisons de kits de repas pas si autonomes, au final, seront confinés dans la ville de Santa Monica, en Californie, où sont basées les équipes de Motional travaillant sur le projet de livraison autonome.

Ce n’est pas la première fois qu’Uber se lance dans le transport autonome, puisqu’il a déjà signé un accord de licence avec Waymo, pour 245 millions de dollars d’actions Uber, pour utiliser sa technologie dans le projet de véhicule autonome développé par Uber en interne. De son côté, Motional travaille avec Lyft, le principal concurrent d’Uber sur le continent américain, pour déployer une flotte de taxis autonomes en 2023.

A lire aussi > Apple veut lancer un véhicule 100 % autonome dès 2025

Source : Motional