Accueil » Actualité » Un carrossier combine plusieurs Porsche 911 pour ressusciter une 911 Turbo S

Un carrossier combine plusieurs Porsche 911 pour ressusciter une 911 Turbo S

Si vous êtes un peu bricoleur, vous avez sans doute pensé à acheter une voiture un peu délabrée et à la réparer vous-même pour économiser quelques euros. Arthur Tussik, lui, est un carrossier très expérimenté. Il a réussi à remettre une Porsche 911 Turbo S entière dans son état d’origine après un accident.

Ce n’est pas la première réparation de Tussik, qui s’est fait connaître sur YouTube après avoir ramené des voitures en lambeaux dans leur état d’origine. Il nous a montré une fois de plus qu’il n’y a pratiquement aucune voiture accidentée qui dépasse ses capacités.

Porsche 911/991 Turbo S - Arthur tussik / YouTube
Porsche 911/991 Turbo S – Crédit : Arthur tussik / YouTube

La voiture, un coupé 911 Turbo S de la génération 991, est arrivée à Tussik avec de sérieux dommages de tous les côtés. La partie arrière gauche de la voiture semble avoir subi le plus gros impact, le cadre étant totalement enfoncé.

Dans les prochaines versions de ses véhicules, Porsche devrait utiliser des pistons imprimés en 3D pour augmenter les performances de ses voitures. Bonne nouvelle pour les fans, le constructeur allemand voudrait également conserver les moteurs atmosphériques grâce à l’hybridation.

Tussik coupe la Porsche 911 en deux pour la réparer

Tussik n’est pas un mécanicien comme les autres. Alors que nous nous attendions à ce que la carrosserie extérieure soit retirée et remplacée, le mécanicien a en fait coupé la voiture en deux, en passant par le sol et les montants arrière. Tussik a ensuite remplacé tout l’arrière de la voiture par une pièce de rechange, en soudant parfaitement tous les côtés. Il entreprend également de découper l’avant de la voiture pour le remplacer.

Étonnamment, la voiture semble parfaitement normale une fois que tous les panneaux sont remis en place. Les espaces entre les panneaux s’alignent et même les portes se ferment correctement. Tussik dit qu’il lui a fallu un total de 100 heures pour remonter la voiture et la faire rouler.

Bien sûr, ce n’est pas parce que la voiture semble n’avoir jamais été à l’état d’épave que son châssis est à nouveau comme neuf. En effet, après avoir été coupée et re-soudée, elle est loin d’être aussi résistante qu’à l’usine, ce qui signifie moins de protection en cas d’accident. Récemment, Porsche dévoilait comment sa Taycan était fabriquée dans son usine à Zuffenhausen.

Source : The Drive