Accueil » Actualité » YouTube viole l’intimité des enfants et doit payer

YouTube viole l’intimité des enfants et doit payer

La Commission Fédérale Américaine du Commerce (FTC) a émis une amende de 155 millions d’euros à l’encontre de YouTube pour violation de la loi pour la protection de la vie privée des enfants en ligne.

Image 1 : YouTube viole l'intimité des enfants et doit payer

Il y a deux jours, nous évoquions une probable amende contre Youtube, l’information est maintenant confirmée : Youtube versera 170 millions de dollars, soit 155 millions d’euros pour ce manquement à la loi américaine.

Une amende trop faible ?

La protection de la vie privée en ligne est un sujet primordial, partout dans le monde des lois la protège. Aux États-Unis, une loi est spécifiquement destinée à celle des enfants, et hier, la FTC a décidé que YouTube y avait contrevenu en collectant les données personnelles des enfants sans le consentement de leurs parents.

La loi américaine pour la protection de la vie privée des enfants sur Internet (COPPA) est claire : toute collecte d’information concernant un mineur de moins de 13 ans doit recevoir le consentement de l’un de ces parents. Malgré cela, YouTube a utilisé les données collectées notamment pour afficher des publicités ciblées pour les enfants. Un accord a été trouvé hier avec la FTC, mais YouTube devra s’acquitter de cette lourde amende et changer ses pratiques.

Ce n’est pas la première fois que la FTC poursuit une plateforme en ligne pour non-respect de COPPA, mais jamais une amende n’avait été aussi lourde. En février dernier, c’est Tiktok qui se voyait condamné à verser plus de 5 millions. Certes les 155 millions sont bien plus lourds, mais, pour beaucoup, c’est trop peu, surtout au regard des revenus de YouTube et de sa maison mère Google.

Youtube réagit

Bien sûr, YouTube n’a pas tardé à commenter le verdict par l’intermédiaire d’un article sur son blog. On peut y lire que de nouvelles pratiques seront appliquées d’ici 4 mois, temps devant permettre aux créateurs de s’adapter. Le changement principal viendra de l’identification du spectateur puisque tout visionnage d’une vidéo destinée à un jeune public sera considéré comme venant d’un enfant. Donc plus aucune publicité ciblée ne sera proposée sur ce type de contenu. Pour limiter les conséquences auprès des créateurs, YouTube promet la création. d’un fond d’aide de 90 millions d’euros sur 3 ans et l’amélioration de Youtube Kids.

Si vous souhaitez au mieux limiter les risques pour vos bambins durant leur navigation sur la plateforme vidéo, nous vous invitons à consulter le guide que nous avons spécialement rédigé : « Comment protéger vos enfants sur Youtube« .