[Test] Nvidia Shield : une console sous dopamine


Près de sept mois après le CES, durant lequel nous avons posé pour la première fois nos mains dessus, la console portable de Nvidia arrive enfin sur le marché. Le Shield a de sacrés arguments à faire valoir. Il embarque une version épurée d’Android (comprenez sans surcouche, contrairement à bon nombre de marques), un grand écran de 5 pouces, des haut-parleurs optimisés et, bien sûr, une manette. Mais la fonction la plus impressionnante et attendue reste la possibilité de jouer à ses jeux PC directement sur le Shield.

Techniquement, le Shield de Nvidia met la barre haute : il s’agit du premier appareil à embarquer la nouvelle puce de son constructeur, le Tegra 4. À en croire les chiffres donnés par la marque, ses performances seraient quasiment quadruplées par rapport au Tegra 3 sur certains tests. Ce n’est pas trop difficile à croire, ses quatre cœurs Cortex-A15 étant cadencés à 1,9 GHz tandis que 2 Go de mémoire vive viennent en soutiens. La partie graphique est tout aussi impressionnante, avec un processeur graphique équipé de 72 shaders.

De quoi sans problème animer l’écran 5 pouces, qui affiche une définition de 1280x720. Nvidia prétend qu’il s’agit d’une valeur « rétinienne », mais la vérité, c’est que l’on en est loin avec une densité de 294 ppp (pixels par pouce). En comparaison, le Galaxy S4 de Samsung équipé d’un écran d’une taille similaire atteint les 441 ppp, grâce à une définition Full HD (1080p).

Par contre, en tant que console de jeu, difficile de se « contenter » des 16 Go de mémoire interne. Heureusement, Nvidia a eu la bonne idée d’équiper son Shield d’un port micro SD. Pour brancher sa console à la TV, plusieurs solutions sont disponibles : exploiter l’interface mini-HDMI au dos de l’appareil, ou se servir de la technologie Miracast pour partager l’affichage par WiFi.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
    Votre commentaire
  • subrico
    Il s'agit bien de la valuer "rétinienne" : c'est une dénomination marketing adopter par apple pour dire que à partir d'une certaine densité de pixel, l'oeil de peut plus distinguer la différence.
    L'ipad 3 "rétina" a une densité de 263 PPP, là avec 294 PPP on est bien au delà.

    Bon après j'avoue, j'ai pas eu entre les mains un 5" en 720 et en 1080 pour "voir" la différence, mais je doute que ça soit flagrant. Au mieux on doit avoir un sensation de contracte plus élevé.
    0
  • KyrO_82
    Au sujet du streaming a partir du PC, il y a la compression, l'envoie via wifi, la décompression, puis optionnellement l'envoie via wifi/miracast à la TV, j'aimerais bien connaitre la latence que cela génère :o Vaux nettement mieux envoyer l'image directement depuis le PC à sa TV, et n'utiliser la shield que comme manette (mais ca fait chère la manette wifi :D)

    @subrico:
    Tout dépend à quel distance on tient son écran ^^
    0
  • dakarau
    impressionnant!! tres jolie joujou!! beau teste en plus.

    mais ne faudrait- il pas la comparer aussi avec les consoles portables?

    parce que s en est une!
    0
  • Salem Sacramento
    Ce n'est certes qu'une console... Certes elle coûte 299€... Mais tain, moi qui ne suis qu'un joueur PC mais qui aimerais pouvoir jouer à mes jeux PC dans mon camion ou dans mon train... Ben je suis prêt à les dépenser même si je dois vendre mon chat
    0