Windows 10 gratuit : non, tout n’est pas encore fini !

Il y a quelques semaines, nous vous annoncions la fin de la gratuité de Windows 10. Microsoft devait mettre un terme au service permettant de migrer vers Windows 10 sans débourser le moindre centime le 16 janvier dernier. Et pourtant, il est toujours possible de profiter du système d’exploitation gratuitement. Voici comment.

Lancé en 2015, Windows 10 connaît aujourd’hui plus de 600 millions d’utilisateurs à travers le monde (ce qui inclut également les possesseurs de consoles Xbox One). La première année, Microsoft permettait de récupérer le système d’exploitation gratuitement, à condition de posséder une version légitime de Windows 7, Windows 8 ou Windows 8.1. En août 2016, lorsque cette offre spéciale a pris fin, Microsoft a mis en place un programme permettant aux clients utilisant des technologies d’assistance. Mais voilà que même cette opération s’est arrêtée le 16 janvier dernier. Alors, que faire lorsque l’on n’a pas encore migré vers Windows 10 et que l’on souhaite l’avoir gratuitement ?

Une opération très simple à effectuer…

Si vous possédez un numéro de licence de Windows 7 ou Windows 8.1, il est possible de passer par l’outil de migration accessible sur cette page.
Mais si vous n’avez pas accès à ce numéro de licence (machine en OEM), il existe une alternative. La manipulation est assez simple, car le petit programme dédié aux clients utilisant des technologies d’assistance permettant de migrer vers Windows 10 fonctionne toujours. Vous le trouverez un peu partout sur le Web, et en particulier en suivant ce lien. Notez que le logiciel est parfaitement sain (pas de virus à l’intérieur !) et authentique. Nous l’avons testé sur un PC sous Windows 7, PC qui n’avait jamais encore profité de la mise à jour du système d’exploitation. Et tout a fonctionné à merveille, sans que le logiciel ne nous demande d’entrer un quelconque numéro de licence.

… Mais une sauvegarde s’impose avant tout

Si vous avez décidé de migrer vers Windows 10, avant toute chose, prenez soin de mettre à l’abri toutes vos données les plus sensibles. Nous n’avons pas constaté la moindre perte de données lors de nos tests, mais mieux vaut être prudent. Une fois vos fichiers personnels sauvegardés sur le Cloud ou un support externe, la mise à jour peut être lancée. Bien que récupérée sur le site de Microsoft France, la mise à jour peut afficher ses premières fenêtres en anglais. Pas de panique : une fois que votre système aura redémarré pour appliquer la mise à jour, vous conserverez un OS en Français.

En clair, si vous n’avez pas encore migré vers Windows 10 depuis Windows 7, 8 ou 8.1, il n’est pas trop tard ! Les serveurs de Microsoft permettant la mise à jour n’ont pas été désactivés, et c’est plutôt une très bonne chose. Gardez en tête en revanche que Microsoft est susceptible de le faire à tout moment. Il reste donc préférable de ne pas traîner et de migrer le plus rapidement possible. Quoiqu’il arrive, si jamais l’OS ne vous satisfaisait pas, vous pourriez de toute façon retrouver votre ancienne version de Windows.


>> Windows 10 : le top des trucs et astuces